Rechercher dans ce blog et pages liées

2016/03/12

EACS-2015 Katlama et Genvoya


EACS: Katlama et Genvoya®

Impasse prévisible:


Mauvais choix. Stribild ® ou Genvoya ® pourrait compromettre le passage à la monothérapie de Tivicay®, porte d'entrée à HypoDolu. Et... ICCARRE 1/7... Ce n'est pas joué! Envisager de changer de virologue...

Buzz: Genvoya® pourrait compromettre la monothérapie de Tivicay®


Dolutégravir (dans Tivicay ® ou Triumeq ®) est-il cette molécule absolument parfaite, qui vainc toutes les résistances et pronostics? Pour les patients naïfs (n'ayant jamais pris de traitement ou ceux qui en ont pris, à l'exception de Isentress® et Stribild®/Genvoya®) c'est pour l'instant le cas! C'est bluffant! L'essai SAILING (patients multi traités, en échec) montre un très bon taux de succès mais aussi quelques échecs, chez des patients ayant des mutations sur l'intégrase. C'est rose presque partout, mais pas partout. Il y a une frontière quelque part... Où est-elle? Qu'en est-il chez les patients qui n'ont jamais fait d’échec aux INI? L'absence d'échec sous Isentress® ou Stribild®, suffit-elle à anticiper le même succès total que celui observé chez les patients qui n'ont jamais pris ces 2 médicaments? A la frontière, ce n'est pas tout blanc ou tout noir.

La frontière, c'est la présentation de Christine Katlama. On en trouve une narration complète, en français, dans l'article de Catie, ici. C'est long et fastidieux; les transparents, en anglais, sont plus parlants. La comptabilité est la même.

Stribild Genvoya monotherapie Tivicay Dolutegravir Katlama
Des patients, ayant utilisé soit Isentress® soit Stribild®/Genvoya®, et qui tentent la monothérapie ont échoué.

La zone grise, elle est là: avoir (ou pas) déjà utilisé ces INI de première génération. Gris clair, foncé, moyen ? C'est à déterminer. Mais une chose est sûre: les 3 patients (à Paris, sur 13 ayant déjà pris Isentress® ou Stribild®) et 1 Barcelone ne vont pas disparaitre du compteur.

Que la zone grise soit située là est plutôt une déception pour les patients concernés, et, une grande victoire pour les patients qui ne le sont pas: les patients qui n'ont jamais pris ni Isentress®, ni Stribild®, sont indemnes du risque: ils peuvent envisager, sans réserve, le passage à la monothérapie de Tivicay ® , en 7/7, et comprendre que la monothérapie est une thérapie efficace, et, donc, qu'on peut envisager les allégements ICCARRE: 6/7, 4/7, et 1/7 (=HYPODOLU)

Recommandé par un lecteur: le dernier numéro de Catie traite à la fois de Genvoya® et de la monothérapie de Tivicay®.

En France, notre HAS avait émis un avis (réservé) sur Stribild®, qui vaudra pour Genvoya® (lire ici et voir point #4):
[...]STRIBILD n’a pas démontré une meilleure efficacité, a une faible barrière génétique de résistance, de nombreuses interactions médicamenteuses[...]

Nous ferons ici la comptabilité, précise et exhaustive, des échecs induits par l'usage des anciens INIs. Il aura finalement été donné raison à la HAS: il fallait bel et bien se méfier de Stribild® (/Genvoya®)!

Bonne lecture, bon Weekend et bonne bourre

Les commentaires


Anonyme le 16/03/16


1 commentaire:

  1. Anonyme16/3/16

    Pour moi Hypodolu cela fonctionne depuis un an...après être resté 10 ans sans traitement puis trois mois sous Evipléra et deux mois sous Stribild.

    RépondreSupprimer