Rechercher dans ce blog et pages liées

2022/08/01

Tricheur démasqué


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Un tricheur démasqué

Par Charles-Edouard!


Autre sujet : C'est l'histoire d'un patient, avec un long historique d'effets secondaires. Il pèse à peine 50 kg, il est suivi en territoire ennemi ... Il est sympathique et peut être un peu dragueur. Bon ... Je lui parle d'ICCARRE, lui fait rencontrer quelques amis Iccarriens: ça l'intéresse. Sauf que moi, je ne fais pas de conseil médical ! J'ai une bibliographie dense et il lit l'anglais, il voit vite que cela pourrait être pour lui: notre challenge est de le mettre dans les conditions les plus favorables : lui trouver un toubib du bon camp, vérifier à l'avance quelques points de conformité aux critères d'inclusion de Quatuor.

Il était sous Genvoya ... Un INI de première génération. Faire l'intermittence avec ces INI de première génération, ce n'est pas top : il y a des échecs (Isentress) ou trop peu de participants (Quatuor). Genvoya a un booster dont l'efficacité n'est connue qu'en prise continue. Que vaut le booster (cobicistat) en intermittence ? On n'en sait rien ... , dans le doute ...

Il est malin, il fait le pitre et sa toubib, du camp adverse, le change sous Biktarvy ... Il y a bien une ordonnance d'un médecin ! On ne peut rien me reprocher ! L'ordonnance, ce n'est pas moi qui l'ai écrite ... Il vérifie en outre, avec elle, qu'il n'a pas d'hépatite B: c'est un critère d'exclusion de Quatuor, donc là, on est safe. Et le voilà dans la configuration maintenant classique de nos amies lectrices.

Reste à lui trouver une consultation chez un toubib ami ... C'est en cours ...


Une histoire incroyable mais ... vraie !


Si c'était moi qui la racontais, toute la vertu-o-sphère me tomberait dessus ... L'histoire nous est révélée par Jana Blazkova, sous la direction de Anthony S. Fauci et Tae-Wook Chun, dans le journal Nature (Medecine). C'est certifié sous toutes les coutures ... Bon ... Fauci, Nature, ça faisait sérieux avant ... Maintenant avec toutes les inepties qu'on se prend depuis des mois, leur crédibilité est sujette à caution, mais bon ... On va prendre pour argent comptant.

En fait ... Prendre pour argent comptant est justement l'erreur que dénonce cet article, qui relate comment les investigateurs se sont laissés tromper. A l'occasion de la mise en garde qu'ils nous font contre les Faux-Guéris, ils nous racontent comment un patient malin a retourné la situation à son profit, et qu'ils n'y ont vu ... que du feu !!!

Car c'est l'histoire d'un patient qui a fait croire à sa remission, en trompant son monde. Chose que moi même, je pourrais faire, par exemple ... Donc je vois bien comment ca se passe.

L'article est ici : Des mécanismes distincts de contrôle virologique à long terme chez deux personnes infectées par le VIH. Je l'avais signalé dans un billet de Déc. 2021.

Encore une Eclipse longue ... Il faut sortir du déni d'Eclipse


L'histoire est simple et s'inscrit dans ce que j'ai relevé dans ma bibliographie extensive sur l'Eclipse. Machin et Faucy font une intervention Bidule et espèrent qu'elle allonge l'Eclipse ... Ils pourront alors clamer Ubi et Orbi que leur Bidule a fait avancer le Schmilblick, empocher les financements, et rebelote. Il y a un groupe d'intervention et un groupe de contrôle (placebo). On s'intéresse ici à des patients du groupe contrôle: on ne leur a rien fait. Une injection de sérum physiologique, rien de plus ...

A la fin, on demande à tout le monde de faire une ATI (Interruption Analytique): les patients arrêtent le traitement et font une CV tous les 15 jours... Classique... En France, on ne sait pas faire une ATI, mais ailleurs, on sait ...

Evidemment, comme d'habitude, l'intervention Bidule ne fournit aucun bénéfice, et nous, nous nous intéressons aux contrôles qui sont comme vous et moi, n'ont pas reçu l'intervention Bidule mais vont aller se faire contrôler tous les 15 j. Il s'agit ici de l'essai publié par Sneller et qui est dans notre bibliographie. C'est l'essai NCT01859325

Et, comme toujours, on trouve une médiane de l'Eclipse assez longue, ici à 28 j. Et, comme toujours, on trouve 1 ou 2 patients à l'Eclipse super longue, naturellement, comme cela, sans avoir rien fait ! C'est d'ailleurs pour cela qu'il faut utiliser la médiane et non la moyenne, car la moyenne est impactée, à tort, par ces valeurs hors norme.

L'occasion fait le larron


Donc voici notre brave patient qui vient faire ses CV, tout les 15 j. pensant bien qu'un jour, le rebond aura lieu. A priori (il faudrait vérifier), le patient ne sait pas s'il a reçu le 'vaccin' ou le placebo. Le patient peut s'étonner ce de qu'on le fasse venir et venir. Mais, après tout, si le 'vaccin' marche, ce serait plutôt normal. Ici, le patient, tenu dans l'ignorance, peut s'étonner de ce que son rebond tarde à venir ... Nous, nous n'en sommes pas surpris outre mesure, mais vu la doxa régnante, c'est probable qu'il se dise : je suis dans le groupe qui va être guéri par ce vaccin, auquel je crois, à l'essai duquel je sacrifie mon temps, et qui me fait croire en des jours meilleurs : je fais partie d'une aventure révolutionnaire, avec le grand Fauci en Maitre de Cérémonie.

Au 56 j. Zut! la CV pointe son nez. Ca, il a du le savoir... On lui a demandé de revenir ? On le lui a dit? On a évoqué la reprise des médicaments ? Va savoir ... Mais il y a quelque chose.

Car, là, au soir du 56 ième jour, Mesdames et Messieurs, il se passe quelque chose hors du commun : malgré un rebond à 25.000 copies, sa CV redevient indétectable... Naturellement ?? A posteriori, ils n'ont pas trouvé d'ARV, à ce moment là (il y en aura, plus tard ...)

Eclipse Naturelle ou triche ...


Comme les prélèvements sont conservés, on pourra reconstituer l'histoire lorsque la supercherie sera mise à jour. Là déjà, ça pose un énorme problème: si l'investigateur ne sait qui a recu le vaccin qui a recu le placebo, il pourrait être enclin à croire que le 'vaccin' fonctionne, et enclencher ce que cela mérite de publicité, d'auto congratulation, de demandes de budget, brevets, etc. Comme la recherche du temps au rebond se fait dans la durée, l'investigateur doit savoir, d'une façon ou d'une autre : on ne va pas attendre le tout dernier rebond. D'autant que les autres, les vaccinés, ont tous rebondi. Le bidule est un échec ! Mais 2 patients du groupe placebo ne rebondissent toujours pas! Le placebo marche mieux que le 'vaccin'

Imagine donc que le patient soit Charles Edouard ou l'un de ses égaux ...

D'autant que la triche a un coût pour le patient : 5 ans durant (5 ans !) il va aller se faire faire une CV tous les 15 j. ! Bon... Il fait peut être une prise de sang tous les 15 j. pour autre chose, va savoir... Quand même, , il finira par prendre des médicaments en cachette : on doit se méfier d'un peu tout dans cette affaire ...

Au 56 ième jour, il affiche 25.000 copies ! Quand même !... Rien la fois suivante. Abaisser 25.000 copies sans rien faire, et sans que cela ne suscite aucune réaction, c'est incroyable... Sauf, sauf, si l'experimentateur pense que son 'vaccin' marche... Bien sûr qu'il l'espère. Nous, on nous dit, aujourd'hui que le patient était dans le groupe placebo ... Mais il aurait fort bien pu être dans le groupe vacciné. Et la reprise de contrôle, naturellement, sans rien faire, aurait été un signe du bon fonctionnement d'un candidat 'vaccin' thérapeutique.

L'expérimentateur laisse faire, emporté par l'espoir d'une efficacité vaccinale. Parce que tant qu'il n'y a pas eu de rebond, on ne s'est pas préoccupé de savoir pourquoi ... L'expérimentateur, tout à son espoir de voir au moins sur 1 ou 2 patients une efficacité de son 'vaccin' ne soupconne pas un seul instant la triche : pas un seul instant il ne fait de dosage. Il les fera, à la fin, rétrospectivement, mais pour le moment, il se laisse porter.

Comment tricher ...


Dans un essai de cure Brésilien (Auranofin? ), on pose la question à l'expérimentateur qui la balaie en disant qu'il est impossible, au Brésil, de se procurer des médicaments en douce. Quelle naïveté ! La difficulté est la même partout et la méthode pour contourner aussi ! D'ailleurs, on n'entend plus parler de l'essai Brésilien ...

Si les 1/15 (dont moi même) s'y prennent bien, ils peuvent faire croire à une guérison et en positionnant bien leurs prises de médicaments et prises de sang, il sera même impossible de mettre en lumière la supercherie, même à posteriori !

Et, c'est pour cela même que je le fais : je veux pouvoir passer en dessous du radar ! Quand une autre toubib me demande si je prends d'autres médicaments, je réponds NON ! Et ce n'est pas un mensonge, c'est un un-quinzième de mensonge, donc un tout petit petit ... Sauf à venir faire du test à l'improviste, comme pour l'anti-dopage sportif, il est IMPOSSIBLE de prouver que nous ne sommes pas guéris ! Et avec la Sero-retro-conversion, mon nouveau dada, on n'est même plus S+ ... Voyez donc : pas de CV, pas de reservoir, pas de médoc, et pas d'anticorps ... N'etait mon historique enregistré à l'hôpital, je ne pourrais même plus prétendre entrer dans le système de soins. Et bien cela, le tricheur va la faire. Moi pas, mais le tricheur oui. Et l'attitude de l'expérimentateur pose question, aussi ...

Comment berner la Fauci & Co


Pauvre A. Faucy ... Il porte sur lui la responsabilité d'avoir financé les recherches de Dazak et Mme Shi (aka. bat woman), à Wuhan, d'avoir cautionné les confinements, les masques, les 'vaccins' mRNA. Et aussi d'être passé complémentement à coté de l'intermittence, qu'il a pourtant inventée (sic), et maintenant il se laisse berner par un patient retord et recommande de faire les dosages sur les CV de suivi des PTC (ou prétendu tel)

Ca ne suffit pas !!! Moi, tu me mets chez Faucy, je te le roule dans la farine sans être repéré : quand je fais la prise de sang, il n'y a pas trace médoc dans le sérum ! Enfin, après 19 j. d'interruption, il reste quoi à votre avis ??? Non seulement ils se laissent berner, mais leur 'conseil' ne permet pas de mettre à jour la supercherie.

Le tricheur a pris un traitement inimaginable: c'est fou


Non seulement, il a pris des médicaments qui lui ont permis de prolonger sa periode d'indétectablité, mais qu'onet quand on voit ce qu'il a pris, on reste sur le cul ! On verra cela une prochaine fois...

Prise hebdomadaire et 1/15


Au 1 Juillet, le suivi confirme que l'ADN proviral (réservoir) reste en dessous du seuil de quantification! Je passe donc à 1/19, en mode asymétrique. Au 19 Juillet, la CV n'a pas remonté !

Dans l'actualité


- La Chine autorise un ARV (anti-VIH) contre le Covid... (source). Tiens, tiens, tiens... Un ARV contre le Covid ??? Lequel ? Eh bien, il s'appele Azvudine. On confirme son existence dans cette compilation : Inhibiteurs de la transcriptase inverse du VIH approuvés au cours de la dernière décennie). Il s'appèle Azvudine, il est chinois de Chine ... Les 4 dernieres molécules étaient Japonaises (Dolutegravir, Cabotegravir, Bictegravir, Islatravir). Maintenant, il y en a des chinoises et des russes ... Nous, notre indépendance a été soldée aux grands groupes anglo-saxons. On ne peut pas dire que la France aura brillé! Zero au compteur ... Ca l'ARV chinois, personne ne vous en avait parlé ... A quoi bon ? Les Chinois y auront droit, les Africains, les Indiens, peut-être, mais vous ?? Non, non... Biktarvy à 800 Euros... Il n'y a pas de problème... Cette indication sur le Covid va ouvrir un marché chez ceux qui ne voudront pas payer Paxlovid...

- Le Dr Zelenko nous a quitté... Il laisse un message vidéo post-mortem qui reflète sa profonde croyance. Et au delà un message très poignant qui ne laisse pas indifférent, même si on ne partage pas ses convictions ... Voir azussi cette interview où il explique dans le détail sa démarche médicale et comment elle a été contrée par la bureaucratie: Nous aurions pu mettre fin au COVID il y a bien longtemps

2022/07/09

Dose de Mammouth


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Dose de Mammouth

Par Charles-Edouard!



Il n'y a pas beaucoup de communication autour de Duetto. Pour moi, ça avait marché, DTG+3TC en 4/7, voire 3/7. J'ai laissé tomber. Les autres 1/15 le font avec Truvada, pour l'un, Dovato pour l'autre. Perso, je ne souhaite pas m'exposer au risque d'une mutation sur la 184. C'est d'ailleurs une spéculation très en faveur du Grand ICCARRE, c'est qu'il n'y a pas de présence de molécule donc pas de sélection de mutant.

Mon seul échec aura été en Mono DTG 1/7, heureusement qu'il n'y avait pas la lamivudine ! J'en suis sorti sans dommage. A aucun moment, je n'ai eu un médoc peu puissant en même temps qu'une réplication. Pas fou quand même. Le 'en même temps' a ses limites...


LA dose: un concept idiot et délétère


Toute la construction mafieuse et trompeuse de votre prise en charge repose sur un concept fallacieux : LA dose. Votre ordonnance comprend inévitablement 3 informations : la molécule, la dose, le rythme. Je regarde les miennes et je ne vois JAMAIS que ma toubib prend en compte que j'ai des années de suppression virale, d'observance impeccable de mon rythme (le mien, il est vrai...) et même de disparition du réservoir : c'est inlassablement à la même dose (et rythme) que pour abattre 1 million de copies après des années de réplication. Invariablement...

Toute discussion doit commencer par l'Eclipse. Elle est de 15-21 j. en moyenne pour le patient moderne, dès la deuxième année. Ce n'est pas parce que vous ne l'exploitez pas qu'elle n'existe pas !

Si je prends tout en restant dans l'épure de l'Eclipse, le traitement fonctionne... Que je prenne le traitement 1 jour sur 2, ou EFV 200 mg + Truvada, un jour sur 2, Dovato un jour sur trois, tatati-tatata, ce qui est important, c'est d'être au-dessus de l'épure de l'Eclipse...

Eclipse vs Dose Seuil


Le concept de Dose Seuil (continue) repose sur plusieurs hypothèses : il existe une dose continue nécessaire pour assurer et maintenir la suppression. Pour l'Eclipsothérapie, un rythme est nécessaire maintenir la suppression. En pratique, la dose ne s'observe pas individuellement, alors que l'Eclipse, elle, s'observe facilement : c'est une réalité accessible à l'observation. La dose, non... Personne ne fait d'étude "dose vs maintien de la suppression". Personne. Au vue de l'Eclipse et des études observationnelles sur l'observance, il est raisonnable de penser que la dose nécessaire (en continu) puisse être inférieure en maintenance qu'en initiation/resuppression: ce serait raisonnable de s'en assurer. Sauf que personne ne le fait, et les rares études entachées d'erreurs flagrantes, assumées, mais négligées.

Il existe donc plusieurs évidences de cette embolie excessive, chronique et toxique. Le grand classique est la requalification de dose pour Efavirenz. L'autre, plus subtil, est qu'on traite en maintenance avec CTG à 30 mg, tout autant qu'avec DTG à 50 mg, sans que la différence entre les 2 molécules jumelles ne saute aux yeux.

CTG en injectable : une dose de Mammouth !


Ici l'argument est simple... Une dose est définie (comment ?) pour l'injection de CTG (Cabotegravir) en maintenance. Le passage de DTG à CTG est une réduction de dose déguisée. Vous, vous ne la voyez pas, mais le fabricant se pose légitimement la question de savoir si d'avoir divisé par 2 l'énorme dose de DTG (50 mg = 15 fois l'IC90%, quand même !) en passant à CTG, ne risque pas d'être préjudiciable aux ultra-obèses américains. Après tout, si c'est le cas, on leur fera double injection, il y a de place et du volume. Bon... On se pose la question...

Emilie Elliot, employée chez ViiV Healthcare, nous donne la réponse (elle est publiée ici sur le site de ViiV ; il existe une version en Français ici): non, la dose pour les obsèses est la même que pour les autres. On est bien content, on se tape sur le ventre, circulez, il n'y a rien à voir... Voilà, la dose pour les obèses est la dose que vous allez prendre. Voilà, c'est simple. Normal, c'est prévu pour. Bien sûr, cela veut aussi dire que vous, vous allez prendre une dose qui a été calibrée pour convenir aux obèses. Alors, si vous êtes d'un petit gabarit, bonjour les dégats !!

CTG : 10 fois l'IC-90, dixit ViiV Healthcare



On se souvient de la présentation du Pr Katlama, d'où il ressort que la dose de DTG est de 15 fois l'IC-90. Déjà que l'IC-90 est au moins 2-3 fois l'IC50, je vous laisse imaginer le surdosage. Et cela, sans même tenir compte de synergie, c'est DTG SEUL. Eh bien rebelote avec CABOTEGRAVIR! Ca ne nous surprend pas, puisque c'est kif-kif. Eh bien, cette fois-ci, c'est la même Emilie Elliot (ViiV) qui vous le montre : chez les obèses, comme chez les autres, en régime stationnaire de maintenance, en injection toutes les 8 semaines (2 mois), la dose plasmatique est encore et toujours 10 fois l'IC-90. 10 fois! Et, ça ne choque personne ??

Ma toubib : prudente ? négligente ? incompétente ? ou... criminelle ??


Faisons l'hypothèse que pour un traitement chronique, votre toubib, vous donne, disons, 2 fois la dose nécessaire. Vous l'interrogez, et, elle vous dit : je suis un peu prudente... A vous de voir, mais vous acceptez l'excuse de prudence. Mais à 20 fois la dose ? C'est quoi ?? Vous êtes la victime. N'allez pas plus loin. Vous n'êtes pas juge : vous êtes la victime, votre colère est légitime. Et ce n'est pas à vous de défendre le surdosage en inventant des facteurs qui exonèrent l'incompétence. La victime, c'est vous : l'incompétence, voire l'intention criminelle, ce n'est pas vous.

Pour réaliser l'ampleur du problème, il peut vous être utile de mettre un ordre de grandeur. Bah... Oui... J'ai en face ma toubib et elle me conseille la fameuse injection expérimentale Pfizer : elle connait mes différents soucis de santé et quand je les lui rappelle, elle se ravise. Que penser ? J'ai ma toubib en face de moi qui me prescrit XXX à XXx mg en 7/7. C'est à moi qu'elle prescrit. Je suis victime, mais victime à quelle hauteur? Pour me faire une idée, j'ai fait un estimatif du surdosage, en maintenance, dans le contexte d'une multithérapie synergique, en 7/7. Le voici :

 Voici mon hypothèse de travail: (en synergie avec TDF/FTC): 
 - EFV : 60 mg /j. au lieu de 600 mg/j. soit donc 10 fois
 - NVP : 100 mg/j. au lieu de 400 mg/j. soit donc 4 fois
 - DTG : 5 mg/j. au lieu de 50 mg/j. soit donc 10 fois

Pierre commente que c'est consistent avec sa pratique (EFV 200 mg, 1 j. sur 2)... Si vous voulez, on peut approfondir... Bon... C'est intéressant, surtout avec les injectables ! Mais, en pratique, je continue à penser que la recherche individuelle de l'Eclipse est plus rassurante que la recherche individuelle de la dose continue. Quand on avance, on s'arrête si le virus repointe son nez... Sinon, on continue... Or, dans l'Eclipse, en particulier longue, au moment de l'échec (qui est la limite qu'on attend), il n'y a aucun médoc dans le sang. Dans la recherche de la dose minimale, au moment de l'échec, il y a à la fois de la CV ET du médicament.

J'ai fait beaucoup d'expérimentation proche de la limite, voire au-delà, et mon virus reste clean de chez clean. C'est rassurant!!

LA dose et l'hypothèse cachée


Une des hypothèses sous-jacentes au concept de LA dose est qu'il faille, en permanence, noyer le virus, donc le corps dans un bain constant. L'Eclipse, elle, nous dit qu'il suffit de faire un rythme inscrit dans l'Eclipse pour éviter un échec : les gens qui ont un échec, en maintenance, c'est tout simplement parce qu'ils ont pris moins que leur Eclipse: pour faire court, ils n'ont pas pris du tout !! Et ne pas prendre, du tout, ce n'est pas la même chose que prendre peu ! Il y a 2 théories, LA dose et l'Eclipse... Et l'une exclut l'autre. Elles sont incompatibles ! Or, moi, l'Eclipse, je la vois !

Dans l'actualité


- « Vacciner des enfants avec un vaccin qui n'empêche pas la transmission pour protéger des personnes qui sont déjà vaccinées restera dans les annales de la bêtise de la médecine ».

- les injections expérimentales, en doses hystériques... C'est le Calcul du Pr Claverie:


N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

La seule immunité véritable est celle qu'a obtenu Pfizer contre les plaintes des victimes

2022/05/15

Un pognon de dingue


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Ca nous coûte un pognon de dingue

Par Charles-Edouard !

Je connais ce genre de situation, rare en France, mais fréquente ailleurs. Pour y faire face, je trouve qu'ICCARRE est une excellente idée... Mais bon... Il est assez difficile d'expliquer que la modération pharmaceutique est aussi une stratégie contre le boulet qui entrave votre liberté. Notre ami a trouvé une solution dans la générosité du système français : toute personne résidant légalement, depuis au moins 3 mois, sur le territoire français a droit à l'Assurance Maladie. C'est la nouvelle règle... Ce n'est pas pareil à l'étranger. Évidemment pour notre ami, c'est bien... En termes de santé publique, aussi, je suppose.

Je vois quand même un souci de taille : notre ami n'a jamais cotisé, ni ne cotisera jamais, et il coûte au système un cocktail Caviar, que la Sécu paie au prix fort!

Le manque de parcimonie alimente la dette et donc précipite la fin du système... C'est dommage...


Le retour à la normale : une promesse non tenue...


Les taux de la CSG et de la CRDS sont les suivants : CSG : 9,20 % ; CRDS : 0,50 %. Environ 10% des revenus de toute nature servent à rembourser une dette ancienne. S'y ajoute la TVA (20%): le fardeau est lourd, il appauvrit tout le monde, les plus modestes en premier. Il fut un temps où il fallait développer les molécules et les fabrications, quoi qu'il en coûte. Étant entendu qu'une fois les brevets dans le domaine public, les prix baissant (génériques), on pouvait espérer revenir à une situation plus normale.

En pratique, il n'en est rien. Les dépenses françaises en ARVs sont de 1 milliard d'Euros (source Ameli): c'est énorme et indu...

Parmi les causes de cette gabegie : les prix des génériques sont artificiellement gonflés à l'hélium, la parcimonie pharmaceutique n'apparait pas dans les recommendations de la HAS, l'usage des génériques est contrecarrée par les génies du marketing, les mix de prescription évolue en faveur des combinaisons 'Caviar', des génériques intéressants ne sont pas commercialisés. Cela fait beaucoup! Beaucoup trop!

T'inquiètes ! C'est l'Etat qui paye !

Identifier les prix, tous les prix...


Pour juger de la gabegie délirante, il faut connaitre les prix... Faire son marché.

- les prix de détail au Nord : J'utilise la source officielle française : la base de données publique. Chaque pays 'du Nord' dispose d'un outil équivalent. Les prix les plus élevés sont pratiqués aux USA et en Suisse. La source française est ici...

- les prix de détails non subventionnés, chez un prestataire réputé : la Croix Rouge... Le tableau des prix de la Croix Rouge Thaïlandaise est facilement accessible. Elle achète à des industriels dans des volumes qui sont du même ordre de grandeur que nos grossistes pharmaceutiques nationaux : ce sont les prix 'raisonnables' : ils sont la référence pour toute l'Asie du Sud Est... La source est ici...

- les tarifs de super-gros : les grands organismes internationaux, qui font des appels d'offres gigantesques : ces prix-là donnent un ordre de grandeur des coûts de fabrication : quand vous achetez pour plusieurs millions de patients, l'industriel baisse la culotte, mais ne fait pas en déficit. Cela donne une bonne idée de la marge dégagée par les commercialisateurs de génériques chez nous. Marges engrangées par les Mylan, Cipla, etc. qui n'ont aucun frais de R&D. Nada... J'utilise les prix publiés par Médecins Sans Frontières, dont la liste comprend aussi les prix du World Fund. La source est ici...

Voici le Mix...


Pour comprendre l'énormité de la chose, qui nous coûte 1 Milliard !, il faut pondérer par le Mix. Le pourcentage de celui-ci, de celui-là... Comme source, j'utilise Rapport d'activité 2019 du Trait d’Union, un centre spécialisé, rattaché au CHU de Strasbourg, dont on trouve une description ici. Pour le tableau, j'utilise 2018...

En 2019, les différentes molécules prescrites (au sein des différentes classes d’ARV) :
En 2020, on note une lente progression de la proportion de patients sous bithérapie allégée par Juluca® ou Dovato® : 269 soit 20%. Les combinaisons d’ARV les plus prescrites sont alors: - Odefsey® : 198 ; - Triumeq® : 180 ; - Biktarvy® : 173 ; - Juluca® : 127 ; - Dovato® : 114

1 Milliard 200 Millions: les chiffres officiels


Pour constater le fameux Milliard, on dispose d'un outil peu contestable: Dépenses remboursées affectées à chaque pathologie en 2019, etc : c'est publié par Ameli. Le lien direct est ici. Il suffit de télécharger le fichier Excel, disponible pour 2017, 2018, 2019, et on trouve la dépense. Dans le tableau 2, ligne 52 colonne I : 1 Milliard 22 millions ! (en 2017: 1 milliard et 270 Millions, en 2018 1 Milliards 148 millions). Il n'est battu que par le diabète, l'hypertension, les cancers : c'est du lourd, du très lourd.

On y voit aussi 400 millions pour les Traitements hypolipidémiants (statines...), alors que l'hypothèse lipidique, jamais confirmée sérieusement, prend l'eau de toutes parts... Quel gâchis!

Voici les prix...


Nous mettons les prix NON SUBVENTIONNES pratiqués par la Croix Rouge à Bangkok, nos prix Français, et le ratio (choquant, c'est pour cela que je le mets...)

Pour les combinaisons majoritaires, le ratio est entre 20 et 30 ! Et c'est le même produit !!!

Le coût par patient ne baisse pas !


Avec un simple tableur, les prix, les répartitions, on obtient un coût par patient du Trait d'union. On pourrait affiner... On voit l'effet du mix: les efforts faits pour réduire les coûts (ex. négociations, génériques, etc) sont exactement compensées par un changement de mix produit. C'est tellement stable qu'on pourrait penser que c'est fait pour !
Tous les efforts des autorités économiques sont annihilés par davantage de médicaments 'caviars', chers et sans grande amélioration du service rendu (cf avis ANSM) : les politiques publiques sont mises battues en brèche.

Si nous payions au tarif Thaï, c'est-à-dire le vrai tarif du générique, avec les habitudes de prescription françaises (dites, de Chez Maxim's) le traitement mensuel serait à 40 Eu. au lieu de 650 Eu.
Si les Thaïs suivaient la frénésie de luxe à la française, ils multiplieraient leur coût par 4 ! Penser le prix sans penser le mix est une erreur : elle prend sa source dans l'absence de management du système dans son ensemble.

Un nouveau souci : la disparition programmée de la Névirapine !!!


On se souvient des (vaines) démarches de Jacques Leibowitch pour sauver le Videx (tm). Là, c'est beaucoup plus grave ! On verra cela une prochaine fois...

Une vie de Pangolin...


Hier, l'hypothèse de l'échappement du laboratoire de Wuhan était complotiste, aujourd'hui, il n'y a plus grand monde pour défendre le pangolin en couple avec une chauve-souris... Le fameux article du Vanity Fair "Cela ne devrait pas arriver" : Au sein de l'association de chasse aux virus au centre de la controverse sur les fuites de laboratoire., enfonce le clou du cercueil d'une défense hasardeuse. Plus proche de nous, Hélène Banoun, publie une version française de son excellente analyse : Origine du virus de la Covid-19 : mise à jour 1er avril 2022.

On a mis des millions d'argent public (Français et Américain) dans un labo en Chine, censé nous aider en cas de pandémie : question à 10 balles : où est le retour sur investissement? Si ce n'est d'avoir facilité la pandémie...

En quête de renommée scientifique, de subventions et de l'approbation du Dr A. Fauci, Peter Daszak a transformé l'organisation environnementale à but non lucratif EcoHealth Alliance en un sponsor financé par le gouvernement pour des recherches risquées sur les virus, tant aux États-Unis qu'à Wuhan, en Chine. Cette enquête de V.F. montre comment cette organisation s'est retrouvée soupçonnée de contribuer à en déclencher une...

À suivre : gros travail collaboratif pour vérifier les données de l'essai Pfizer... La Justice Américaine a autorisé l'accès au dossier... Ça peut faire mal... Très mal...

Morceaux d'Anthologie

Pr Costagliola (source) :
Il y a 14 mois... La directrice du CDC, Dr R. Walenski (source) :
Oh, que tout cela vieillit bien mal ! . C'est cela, la prévarication moderne.

Dans l'actualité


- Chemical reprogramming of human somatic cells to pluripotent stem cells dans Nature : c'est peut-être important pour reprogrammer les cellules souches du patient lui-même, en ajoutant le blocage Delta 32 (comme chez le patient de Berlin)
- une nouvelle ère dans le traitement du cancer du poumon opérable

On me glisse dans l'oreillette 2 articles :
- VIH : Les anticorps des patients « contrôleurs post-traitement » : effectivement, cela apparait dans notre Equation de L'Eclipse, donc c'est important !

- Un anticorps à large neutralisation entraîne une rémission à long terme du VIH: Une personne traitée par un anticorps largement neutralisant plus romidepsin est restée en rémission pendant 3,7 ans... Mon intuition, c'est qu'on peut arriver à une forme de rémission avec les outils actuels. Mais, avec un tel projet, tu ne peux trouver aucun financement !

Le génie français : le 'Mystère' des Barricades Mystérieuses...


Mais que diable sont ces Barricades Mystérieures qui font le titre d'une succulente pièce de Couperin? La réponse nous est donnée ici par Helge Antoni : dans le langage très codé des précieuses (ridicules ?), les barricades mystérieuses sont... les longs cils des dames à conquérir. Voilà qui nous rend l'oeuvre encore plus sympathique. Pour le piano, la version de Cziffra, virtuose hongrois naturalisé français, est admirable, et, au clavecin notre génial Jean Rondeau y excelle : des cils courbés, une pièce de génie, deux interprétations... Le tout dernier enregistrement de Cziffra est ici... Oh là là... Que c'est beau !

Dans un registre bien différent, on pourra voir ou revoir ce petit chef-d'oeuvre d'humour Africain par le très talentueux burkinabé Idrissa Ouedraogo avec sa contribution, ici au film 11'09''01. Idrissa, tu nous manques !

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Le vrai déli d'initié, c'est de savoir chez quel toubib aller...


2022/03/17

1 sur 8 et 1 sur 17


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Je passe à 1/17

Par Charles-Edouard!

Gazouilli chez les égarrés en pleine jungle stipendée:
Il y en a tant et plus! Silence radio effets secondaires... Et en voilà un qui rouspète (comment ose-t-il) que DTG (en mono...) le fait grossir, et déclanche un concert de Moi-Aussi, Moi-Aussi, Moi-Aussi. Ils pourraient un tant soit peu avoir la reconnaissance du ventre! Le 4/7 (minable...) et le mono-DTG (à 50 mg tout de même!), c'est pas eux qui l'ont inventée: si on ne le leur avait pas parlé, ils ne s'y serait pas intéressés... Merci pour l'info, et hop, j'en profite et j'oublie illico d'en faire profiter les autres... Il faut parler de ces choses-là, sinon ça tombe dans l'oubli...

On est le 17 du mois: je me lance!


J'avais déjà décrit comment j'étais passé de l'autre coté du mirroir en brisant mes chaines imposées par le 1/7. J'en ai témoigné ici. Dès lors je ne séparai des mes freres et soeurs en la souffrance, et commencait mon exil!

Leibo me racontait qu'il l'aurait bien envisagé, mais que cela voulait dire "jouer au gymkhana avec le calendrier républicain". Bah oui, tu as intérêt à avoir un tableau excel, un calendrier pour bien marquer et des alarmes sur ton smartphone! Pour se coltiner 1/8 , 1/9, etc. Tu t'embêtes! C'est la méthode progressive, c'est une bonne méthode: elle réduit les risques.

Bon... Arrivé à 1/15, tu fais une pause, parce que la motivation s'évanouit de même que la gène et les effets secondaires. A 1/15 tu es tranquille pépère... Seulement voilà, le 1/30 me titille à nouveau, en particulier depuis l'apparition des injectables, seul concurent un peu sérieux.

Nouveau planning, nouvelle notation : 1/17 = 1/16/1/13


Voici ma nouvelle idée pour résoudre le "gymkhana du calendrier républicain". Le 1/15, ca veut dire une prise le 1 er du mois et une le 15, et rebelotte. La prise du 1er c'est de loin la plus simple: c'est le jour où tu dois rendre ta note de frais: tu ne l'oublies pas ... Sinon la Frau Comptable te tombe dessus! Donc, à date fixe, tu fais la compta, les papiers, etc. La prise des médocs est juste un item de plus sur la liste: pas besoin d'une alarme, c'est automatique. Le 15, c'est une autre affaire! Là tu as l'alarme sur le smartphone, le mail automatique qui te le remets en mémoire: pas question d'oublier!

Si tu réflechis bien le 1/15 c'est une alarme par mois, c'est tout! c'est bonnard. Moi, je ne l'ai jamais ratée. Il ne faut pas déconner, c'est sérieux. Le 1/15 c'est cool, peu intrusif, mais, il ne faut pas oublier.

Et tu retombes sur tes pattes le 1 er du mois suivant. A 1/17 tu vas jouer au grand écart: faut prévoir ton coup, et fini le confort du premier du mois! Heureusement il y a une astuce!

Au 15, tu as ton alarme, au 1er non pas vraiement. Entre le premier du mois et e premier du mois suivant, il y a machin qui est au milieu. Et si on décalait ce point sans toucher à nos RdV mensuels...

le 1/17 suivi d'un 1/13: on retombre sur ses pieds


La séquence est : 1 prise, 16 jours de pause, 1 prise, 13 jours de pause. C'est hyper facile à faire. Il suffit de décaler le 15 au 17.

Quel bénéfice? Aucun sur la consommation de médocs, sur le jour de libération (qui reste le 24/01). L'idée c'est d'utiliser la fenêtre OFF pour agrandir l'Eclipse, dont j'ai perdu la vision. Avec un réservoir faible mais présent, j'avais une Eclipse de 27 j. Aujourd'hui, je n'ai plus de réservoir, ni de PCR sous la main.

Les chercheurs de Graal (Ananworanitch, Siliciano, ...) s'y sont essayés: personne n'a réussi quoi que ce soit. j'ai proposé une stratégie lors de ma conférence à Pasteur, et... Je l'ai suivi et j'ai le meilleur résultat jamais atteint! Voilà, c'est là...

Le 1 sur 8


Bah... Je reconnais que les 2/ et autres 1/7 sont déjà dans l'extase de leur 'performance'. Pourtant... Si loin du but, si loin du Monstre, c'est une performance toute relative: Oui, c'est mieux que Bichat et consort. Surtout on peut mieux faire. Pour le faire en tout confort? Pourquoi ne pas décaler d'un jour, occasionnellement, vérifier, s'assurer, avancer! quoi... Une fois, de temps en temps, puis plus souvent, se décaler sur le Mardi, (voire Mercredi, etc), quitte à reprendre son rythme de sénateur le Lundi suivant. Juste une suggestion...

In Memoriam... Jacques Leibowitch


Leibo nous a quitté le 4 Mars 2020. 2 ans déjà! Médecin immunologiste et chercheur mondialement reconnu, plus performant et perseverant que nombre de ses confrères, probablement à cause d'un caractère bien trempé, un intellect pointu. Il avait été parmi les premiers en France à se mobiliser contre le sida, dès 1981. Il a réalisé l'essai qui marque l'avènement des trithérapies. Il nous lègue ICCARRE-le-Magnifique.

On m'informe vouloir constituer des entretiens d'archive avec des acteurs qui ont croisé et contribué à son histoire. On aimerait bien savoir si j'en suis d'accord, pour raconter comment je l'ai rencontré, collaboré avec lui etc.... Oui! bien volontiers!

En fait, je ne l'ai rencontré que 5 ou 6 fois. Il avait le mail facile et j'ai enormément appris. C'est lui qui m'a enseigné le concept de l'Eclipse, explicité par P. Sonigo. L'idée de faire un Conseil de L'Eclipse est une vieille idée de Leibo. Je voudrais bien relancer Sonigo et d'autres sur le sujet...

j'ai aussi un peu dans la tête qu'on pourrait créer un Prix Leibowitch pour saluer et encourager l'adoption large des ses idées à travers le monde...

Morceaux d'Anthologie


Ce plaidoyer Prodomo du Pr. Molimar:
On ne peut pas dire que Molinar ait été spécialement brillant dans cette affaire!...

On pourrait aussi étendre le compliment à la faible connaissance que les pharmacologues (cf Peytavin et consorts...) ont de la biologie RetroVirale. Tant il est vrai aussi, que cette biologie, si importante pour nous, mériterait d'être mieux exposée... A quand une vidéo de Sonigo sur ce sujet où il excelle ??


Dans l'actualité


- Requiem pour les statines ! M. de Lorgeril commente ici une revue systématique de tous les essais (sponsorisés) avec les statines et déjoue la confusion entretenue entre risque relatif et risque absolu. Celle là même qui avait trompé le public sur l'efficacité des VX ARN.
Cette étude a un triple message transparent et sans équivoque :
1) les statines n’ont pas d’utilité (d’efficacité) clinique ;
2) la diminution du méchant cholestérol n’a pas d’utilité clinique ;
3) le cholestérol est innocent dans les maladies cardiovasculaires.
Si j’ajoute que ces médicaments sont hautement toxiques ....

- Moderna annonce travailler à des ARNm pour d'autres pathologies Press release. Y compris VIH... On verra bien...

Le génie français


Comme son nom ne l'indique pas forcément, Reynaldo Hahn était... Français. Et amant de... Proust. Wikipédia le dit, donc c'est vrai! Reynaldo Hahn laisse environ 150 œuvres musicales. Ce sont des mélodies ancrés dans leur époque. Le temps fera le tri, les goûts ont changés...

J'étais à la poursuite d'un fantasme, d'une (re)incarnation impossible, d'un pacte Faustien. Je donnerais corps et âme (surtout le corps....) pour entrer dans celui de... L'Evangeliste... C'est un truc que j'aurais aimé savoir faire, presque à l'exclusion de toute autre chose. Et pour moi, le meilleur Evangeliste est dans la Passion selon Saint Mathieu (où j'excellais modérément), dans la version de Sir Simon Rattle à Berlin. On peut avoir un accès gratuit, ici, sur le site de la Philarmonie.

Mark Padmore y excèle... Or, en fouillant un peu, on trouve ce petit bijou, une composition du Francais Hahn, chantée par un ténor Anglais: une sérénade en Italien. Inattendu et résolument adorable. Elle a déjà 3000 vues! Quel succès planétaire! C'est dans la BO d'un film qui a l'air bien sympa aussi: The Man in the Hat, voir trailer ici.

La version de Padmore (You Tube) est la seule qui m'enthousiasme. Sous son titre La Barcheta (Venezia) on en trouve plusieurs versions dont une aussi remarquable que vieillie: une Barcheta chantée par R. Hahn lui même! On plonge dans l'époque... De Hahn on pourra essayer cette pièce au piano, accompagnement de A Cloris.

On trouve aussi cette version (amateur?, Mexicaine?) de la Barchetta par un ténor en formation. Elle est remarquable d'authenticité! (190 vues, quand même!) Et on se plait à retrouver dans ses souvenirs ce sublime amant italien, tant aimé et nos frasques sous les ombres changeantes des thermes de Caracalla... Délicieux!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Fermez la TV et ne vous laissez pas tromper par la vérologie parisienne


2022/02/26

Saint Darwin 2022


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

La Saint Darwin ou la Fin de Darwin

Par Charles-Edouard!

Bien sûr, c'est un peu ironique: après deux millénaires de catholicisme, on en est toujours à chercher la main de Dieu dans les imprévus de la vie. L 'Abrahamisme, et par voie de récursion, l'Adamisme, veut que nous soyons tous les descendants, selon le même modèle, d'un ancêtre humain unique. Darwin bouleverse tout cela en faisant de tous les êtres, toutes les espèces, les descendants d'ancêtres différents, en fait, chaque fois un peu. Par récursion, il existe alors un ancêtre commun à tout être.

C'est tout aussi faux que L' Abrahamisme, certes, mais un peu moins, et tellement révolutionnaire. Lamarck, en 1809, dans sa Philosophie zoologique, expose le concept d'évolution des espèces. Darwin en expose un mécanisme. Depuis on en élucide d'autres, et, récemment, ça nous saute à la figure!

Baltimore, Montagnier et autres Prix Nobel


Le dogme fondateur de la biologie moléculaire, énoncé par Francis H. C. Crick (Nobélisé), veut que l'information contenue dans les gènes soit toujours transmise de manière unidirectionnelle de l'ADN vers l'ARN (et ensuite vers les protéines) et ne puisse se faire en sens inverse. En balayant d'un revers de main l'éventualité de l'inscription dans les chromosomes de l'ARN du SARS, les propagandistes se sont rangés sous le dogme. Lequel avait été invalidé par... David Baltimore (Nobel pour cette découverte) et Dubelco (aussi Nobelisé). Montagnier, alors chercheur au Royaume Uni, perfectionne ses propres techniques, bénéficiant de la collaboration avec Dubelco. Il monte ensuite un Labo à Pasteur, et on connait la suite...

L'exception ne confirme pas la règle: elle l'invalide, point barre. Tout S+ est la preuve vivante et à tout le moins pour soi même, que l'ARN peut s'intégrer... On le sait, grâce à plusieurs prix Nobel! Cela n'a pas empêché la SPILF de pérorer le contraire, et l'agitation de reprendre en coeur, et se couvrir de ridicule. C'est ici, et, franchement ce serait drôle si cela ne montrait les faiblesses de notre Virologie nationale: pathétique!

CTCCTCGGCGGGCACGTAG ??? $#!+! Il a-y-il un Modernagate???


L'affaire commence par un tweet de (@JikkyKjj) / Twitter.

Mais d'où sort cette séquence #CTCCTCGGCGGGCACGTAG? Voici ce qu'en dit Alexandra:
Bon, c'est du jargon pour nous, alors posons la question à S. Bancel, PDG de Moderna... Voici sa réponse, sur Fox à la minute 7: "le laboratoire de Wuhan pourrait avoir fait une erreur et en être responsable.[...] Nos scientifiques sont en train de vérifier. ". A suivre, donc...

Génotoxicité


La FDA n'avait-elle pas demandé à Pfizer des études de génotoxicité ? Raoult et Alexandra vous mettaient en garde d'une éventuelle intégrabilité du code ? On attend toujours! Enfin, un peu moins maintenant que parait cette étude in vivo: Transcription inverse intracellulaire de l'ARNm du vaccin Pfizer BioNTech COVID-19 BNT162b2 in vitro dans une lignée de cellules hépatiques humaines.
A contraster avec cette citation d'un article du Monde de décembre 2020: "Nos connaissances actuelles sur le fonctionnement de l’ARNm et de la cellule sont pourtant claires : les vaccins à ARNm ne peuvent pas modifier l’ADN des cellules humaines". Comme quoi, il convient de s'abstenir de parler trop vite, d'étaler des "connaissances", surtout quand on a pas la moindre compétence!

L'hypothèse proximale... mise à mal...


L'hypothèse proximale... C'est le joli nom qui désigne l'hypothèse au plus proche de l'origine 'vraie' : l'une des hypothèses est la chauve-souris qui encule un Pangolin... On n'entend plus grand monde la défendre ! La mise au jour des financements par le NIH, contournant de facto le moratoire décrété par Obama, décrété parce que c'est trop risqué, le refus de la DARPA (Armée US) de financer le projet de Daschak, la disparition persistente de la chef du Labo de Wuhan (alias Batwoman), le fameux site de clivage de la furine, etc, etc. Ca fait beaucoup!

La souche de Wuhan: un virus orphelin, La souche Omicron: un virus né sous-X: Omicron a un nom, un rang, des ancètres éloignés. On n'a pas sa généalogie proche... On ne l'a pas vue ou... on l'a aidé à sauter plusieurs générations. La souche de Wuhan n'a pas de nom, pas de rang, pas d'ancètres proches, et probablement pas d'ancètres du tout. Il est apparu à Wuhan (ce qui n'est plus contesté) Et concomitamment, il n'est apparu (lui ou un cousin), nulle part ailleurs. Au moment où apparait Omicron, il a des cousins ailleurs, causant des foyers epidémiques. Au moment où apparait Wuhan, il n'y a aucun autre foyer: c'est l'unique et seul foyer... Que sont donc ses cousins (imaginaires) devenus ???

Baric nous explique ici comment gagner de l'argent avec une pandémie, et aussi le gain de fonction, bien expliqué aussi par P. Daszak dans cette vidéo

Voir cette étude très complète de Yuri Deigin ainsi que cet excellent article d'H. Banoun: L'origine du virus de la Covid-19 (en Français)

Le mot "malheureux" de Bill Gates


Sa langue a-t-elle fourché? c'est sur YouTube, ici
Et de conclure qu'il faudra mieux anticiper, et être plus rapide encore.

Certes, Bill... Chat échaudé craint l'eau froide... Pour les pauvres "emmerdés" aussi, il faudra mieux anticiper, et être plus rapide encore!...

Prise hebdomadaire et 1/15


Je fais évoluer mon 1/15: à ma prochaine prise, je passe à 1/17... On verra cela une prochaine fois.... A noter que je me sens moins seul... D'autres quasi-guéris viennent nous rejoindre. On les connait gràce à une publication scientifique.On y reviendra...

Dans l'actualité...


- selon cet avis du Haut Conseil en Santé Publique, du 11 Janv. 2022, disponible ici:
Ca ne s'invente pas!

- Le biais d'attribution: Voici l'astuce: on compte les fraichement vaccinés, récemment infectés (oui, ca arrive souvent, trop souvent...) comme non vaccinés. Effet Kiss Cool garanti! On réduit le dénominateur, on augmente le numérateur et bingo! on crée de l'efficacité vaccinale ex-nihilo! Fenton (un probabiliste...) l'avait expliqué, Marco Nius l'a mis au jour. L'idée est reprise par Pierre Chaillot (un statisticien...) dans une excellente vidéo humoristique, censurée, mais disponible ici.

- Le blog va redevenir multilingue: déjà la version anglaise rattrape son retard. Elle sera prochainement suivie de la version brésilienne. J'envisage déjà une version espagnole, italienne, etc.

- BREAKING NEWS: l'article relatif aux résultats de Quatuor est publié: il est ici

Morceaux d'Anthologie


Ce tweet du Pr Molimard a très mal vieilli:
Oh! Maintenant je me méfie des pharmacocinétistes (et de ceux qui s'en font bêtement l'écho) comme de la peste! Ce sont les rois de LA dose... Or, comme le montre l'Eclipse: LA dose, c'est pipeau! Donc, on se méfie, on se méfie...

Le génie français


Pierre Sonigo est le père de vos diagnostics Pasteuriens et aussi de l'Eclipse. On aimerait bien le revoir sur ce terrain là! La vidéo qu'il nous livre est remarquable de clarté, d'intelligence et de bienveillance. S'il l'on veut comprendre ce qui c'est passé et mettre enfin un point final à l'hystérie, s'il n'y a qu'une video à retenir de toute cette malheureuse affaire, alors on y ira à son intervention magnifique au Conseil Scientifique Indépendant (CSI n°43: Immunité et Covid). On la trouve sur YouTube à la minute 48.

Dès lors qu'on prend en compte les grands oubliés de l'affaire: les coronavirus circulants, l'immunité acquise ainsi par les enfants et les moins de 60 ans, l'érosion de cette immunité durable, certes, mais pas éternelle, qu'elle protège contre les formes sévères mais pas la transmission, qu'elle fausse la notion même de test, qu'elle rend impossible une détermination de la juste dose et de l'efficacité vaccinale, on est sidéré. On en tire une grande leçon pour l'avenir. Il en va de même pour l'Eclipse! Une fois qu'on la conçoit, qu'on l'observe, on se rend compte de l'ineptie de LA dose, mais aussi des essais en masse. Dès lors que nous n'avons pas tous la même Eclipse, nous n'aurons pas tous la même intermittence et il y a un bénéfice à chercher à étendre l'éclipse.

Dans un autre registre, la fameuse Momotchi (dont, je l'avoue humblement, je pensais que le pseudo cachait un ingénieur en électronique, un et pas une) que l'analyse cartésienne, méthodique a invité à quitter la France pour la Suède est très impressionnante de clarté et de calme. On la découvre dans cette interview.

Enfin pour s'ouvrir l'âme, cette excellente chorégraphie de Bintou Dembele: Les Indes Galantes - Danse du Grand Calumet de la Paix. Formidable!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

On croit souffrir pour se guérir, on souffre pour enrichir des financiers" (d'après Anatole France)