Rechercher dans ce blog et pages liées

2021/12/26

Mono-CTG (1)


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

La Mono-Cabotegravir: ça fait sens!

Par Charles-Edouard!

Lu ici même, dans la discussion ...

Toucher du bois... C'est à dire espérer que cela tienne contre toute attente ?? Au début, en 6/7, j'avais les pétoches. Savoir où se trouve Le Monstre, à J+27 dans mon cas, savoir s'il a une tanière réservoir), disparue dans mon cas, ça aide à vivre confiant, sans même plus toucher du bois. On peut envisager 2 approches: l'Eclipsothérapie (mesure de l'Eclipse, puis réglage du tempo, ou alors l'avancée prudente, sous CV fréquentes, au début, en commencant par 2/8... C'est comme cela que j'ai découvert mon nouveau mode...

La Juste Dose: promesse jamais tenue


Le surdosage n'est pas là par hasard: il aura été imposé, entre autre, par l'urgence. Les ARV, lorsque combinés, peuvent faire mieux que s'additionner. Par synergie, 1+1 = 3 ou 4 ou...10. La synergie vaudra pour A+B (ex. HCQ+AT) , mais pas pour A+X. Les Zotorités, (en fait, seule la FDA compte) envisageaient un dosage adapté, reflétant la synergie. C'est bien, c'est légitime, mais dans l'urgence... La pression était forte pour un autorisez-de-suite-on-verra-après.


Ca se comprend. La promesse est légitime... Les labos font leurs jobs, chacun de son coté, en proposant la dose maxi, sans même chercher à se positionner sur une optimum d'efficacité, cf RAL, EFV, et j'en passe, les Zotorités ont fait le leur: autoriser, et derrière... Derrière... Le corps médical est aux abonnés absents!!! Patients vous avez été trahis! Trahis par qui? Le corps médical qui a failli à sa promesse et à sa déontologie auto-proclamée de ne pas (trop) nuire!

Ils n'ont pas fait le job! Point barre ! Quelques uns s'y sont un peu attelé, les Fauci, Leibowtich, Katalama, A. Calmi, avec plus ou moins d'intelligence et plus ou moins de perséverence. Les assocs ont vu leurs membres changer, la pugnacité initiale est perdue: tout le monde s'en fout et la victime c'est vous! Doublement... D'abord parce que le surdosage ce n'est jamais un plus en terme de santé, et aussi parce que le milliard d'Euros jétés par la fenêtre, c'est autant de délocalisations, de chômages et de souffrances sociales!

Le surdosage: EFV, NVP, RAL et le summum... DTG


Dans un article resté fameux, A. Calmi donne quelques exemples historiques. Alaxandra, pourquoi donc s'arrêter en si bonne voie? Pourquoi ne proposer le dosage qu'aux patients qui tolèrent mal, comme si la toxicité se limitait à la seule intolérabilité.

Le plus dévastateur, c'est Efavirenz. D'abord parce que sa tolérabilité est très mauvaise. Ensuite parce que la dose éhontée de 600 mg aura finalement été remplacée par 400 mg (cf OMS). Ah oui... Remplacée aux USA et dans les pays qui dépendent de l'aide Américaine... Oui, on a aujourd'hui de meileurs combos à Kinshasa qu'à Paris. C'est à mourrir de surdosage rire! Enfin parce que l'essai de phase 2 désignait bel et bien 200 mg comme la dose à retenir. Pis encore, cet essai, sensé protéger du surdosage, a été fait à 200, 400 et 600 mg. 200 mg était la dose la plus faible testée. Donc pour connaitre la dose à retenir, il aurait fallu (re)tester aussi plus bas. Une valeur théoriquement favorable est ... 60 mg (en association avec TDF/F-3TC), mais elle n'a pas été testée!

RAL est une vraie catastrophe galénique: le fabricant en est à sa troisième galénisation! Au RU, le traitement de référence c'est RAL 1200 mg + ABC 600 mg + 3TC 300 mg, PAR JOUR! C'est du délire! Et les gens prennent ca! Sans se poser de questions ???

NVP c'est du grand n'importe quoi! Même à Bichat (Peytavin ?) on s'en est rendu compte! C'est dire que ca saute aux yeux! La biodisponibilité de la forme prolongée (XR, en 1 cachet) est telle que la dose in fine est 4 fois moindre que la dose seuil ANRS, et ca marche. Or cette dose est atteinte avec un seul cachet standard de 200 mg. La dose seuil ANRS n'a pas été corrigée pour autant. Alors on a des publications à NVP 200 mg + 3TC 300 mg, sans souci. Remarque les patients qui prennent 400 mg noyés dans une mousse plastique ne recoivent en fait que 200 mg, donc ils ne s'en rendent pas compte mais leur dose subie a été réduite de facto. Reste que ce medoc est trop cher et en plus il n'est pas beau à voir!

Le pire du pire, c'est DTG: 15 fois l'IC90 ! Rien que cela !

DTG est surdosé : CTG en est la preuve


La FDA distingue 3 types de patients: les p'tits nouveaux (les naïfs, si bien nommés), les expérimentés (si, si, ils praticipent à des experiences grandeurs nature) en succès, les experimentés en échec: Si on propose une formulation pharmaceutique à ces patients en désespoir, c'est l'AMM assurée, sans discussion. C'est normal. Pour ces derniers c'est 100 mg/j. Bon... on ne va pas ergoter, c'est la dose retenue pour le sauvetage, en situation de péril. Au tarif usuel de ... 1200 Eu/mois, c'est classique, choquant mais classique. Les autres? Bah c'est moins. Mais pas moins de chiffre d'affaire, hein? Je suis un big Pharma qui vient de vous sauver le mise, alors soyez couillons sympas. 600 Eu/ mois c'est la tarif habituel. Et par simple règle de trois, pour 600 Eu/mois, vous aurez 50 mg. Ca ne sert à rien? Mais on s'en fout: il faut sauver ViiV de la faillite (tous leurs médocs tombent dans le domaine public).

Donc on donne 50 mg à des gens qui n'en n'ont pas besoin. Qui n'en a pas besoin? Les gens qui ont un virus susceptible ? Qui est suceptible d'avoir un virus suceptible? Ceux chez qui on fait du genotypage sérieux (voire phenotypage) et ceux chez qui ca marche. Alors, chez ces gens là, oui! on peut baisser la dose, jusque même la dose raisonnablement acceptable lors de l'essai de phase 2 soit donc 10 mg de DTG. Mais, nous, les chimistes gavés de $$, on a mieux! On va vous donner le même tire-bouchon, mais en changeant la poignée. On change le nom, le machin, on refait les études, on noie le poison poisson et ... On change à la fois la dose (du même tire bouchon)... Et... La population cible.

On vire le cheval de Troie, les patients en échec, les quelques-ceuses qui nous ont permis de gaver la planète entière, et nous (en $$) par la même occasion. Lisez donc la HAS, ici: en plein dans le mille:
Chez ces patients, 50 mg DTG, c'est 15 fois (15 fois!!!) l'IC90. Avec CTG, à 30 mg, ce sera 2 fois moins de tire-bouchon (techniquement on dit pharmacore), soit 7 fois l'IC90... Et c'est bien l'IC90 idéal, puisqu'on a sélectionné les patients suceptibles. Donc même 30 mg, cela semble énorme!

Mono-DTG ça marche sur les virus suceptibles et patients sérieux


Il y a un magnifique essai suisse avec 100% de réussite (essayez donc de faire mieux!). Lanzafame a publié ses resultats sur des patients, sans tri par trop restrictifs, ca marche aussi si on suit bien le protocole. Une fois que les gens ont fait preuve, à la fois que le virus n'est pas tordu et qu'il savent suivre le protocole, on se demande bien pourquoi diable rester à 50 mg!

Moi, j'ai fait Mono-DTG 1/2 cachet (6 mois) puis Mono-DTG 1/4 de cachet (6 mois), en 7/7, sans soucis aucun, pas d'echec, pas de résistance acquises, rien, Nada. A moi, il ne faudrait pas me proposer VOCABRIA... Avec mon expérience de Mono-DTG 12,5 mg (7/7), à tous les coups j'irai vers MONO-CTG 7/7, rien que pour le fun.

Mono-CTG en injectable: ça s'annonce bien...


Une bonne observance favorise le succès en Mono. Et quoi de mieux, si ce n'est l'injectable pour mesurer et garantir l'observance. Pas facile de dissimuler ou minimiser la non-observance avec les injections... Donc, donc... Eh bien ce sera pour une prochaine fois! Abonnez vous!!

Le virus orphelin fait des petits


- La vaccination de masse, avec une stratégie mono-centrée, se revelera-t-elle une grossière erreur? Je doute que l'Histoire ne la juge un jour. L'occident vit depuis 2000 ans dans une hystérie macabre, obsolète... Et l'inventaire ce cette erreur millénaire se fait attendre. La vaccination est-elle réversible ? En général non... Pour un vrai vaccin, c'est non... Mais là?? Les anticorps ont une durée de vie limitée, c'est une chance à saisir! De même si votre virus acquière une résistance, vous avez le choix (si on vous le laisse...) entre la surenchère et la noyade. Il faut faire un choix et se méfier des éleveurs de résistances. Tant qu'on peut, la noyade est ma stratégie de dernier recours. Sonigo nous explique depuis longtemps que d'evolution en évolution, le virus devrait devenir plus contagieux ET moins virulent. P. Sonigo a d'ailleurs donné une excellente interview. Geert Vanden Bossche nous explique ici, en francais, que la succession de vagues favorise en effet la contagiosité, mais qu'il n'y a aucune nécessité apodictique à une moindre virulence. J'avais dit, au début, qu'une stratégie sélective de Covidisation des plus jeunes serait envisageable. Maintenant sur la table: l'omicronisation des injectés...

Les faux témoigneurs et leurs complices obligés


Francis Palombi aura donc admis avoir trompés les journalistes de BFM, lors d'une prise de vus à l'hôpital de Neuilly Ambroise Pare. Pris la main dans le sac, il déclare: Mauvais comédien certainement. Sincère au moins. J’assume mes convictions. BFM s'est laissé piéger ? Ou alors a saisi l'occasion de mettre en scène les convictions de... BFM. Le débat sur l'intermittence aura été pollué par de faux témoignages ET ceux qui les ont permis. C'est important: la responsabilités des faux témoigneurs existe certes, mais celle des médias porteurs d'une intention, voire d'une conviction est encore plus grande

Dans l'actualité


- J'avais signalé le billet de Fenton, voici l'interview qu'il a donné (et qui a disparu vite fait...). Par delà cette polémique son blog s'adresse à une problématique fort intéressante: l'appréciation du risque par la méthode Bayésienne

- deux articles résoluement important pour nous : Un traitement stérilisant possible de l'infection par le VIH-1 sans transplantation de cellules souches et Des mécanismes distincts de contrôle virologique à long terme chez deux personnes infectées par le VIH

- Les liens disparaisent avec le temps... Ma nouvelle MegaArchive conserve ce blog in-extenso ainsi que toutes les ressources, y compris vidéo: on ne perdra plus rien...

- Joyeuses Fêtes !!!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Fermez la TV et ne vous laissez pas tromper par la vérologie parisienne

2021/12/12

Vers la guerison (1)


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Un pas de géant vers la guérison et c'est moi!

Par Charles-Edouard!

Mon réservoir a disparu... ou... ai-je fait disparaître mon réservoir ?


Tant qu'à donner un prix (INSERM) ou des $$ en pagaille ce serait bien de la faire pour une réalisation pour de vrai. Et, de donner à ceusses qui font. Pas aux spectateurs! Les spectateurs regardent, ébahis, admirent et... Applaudissent!

Sans plus attendre je dévoile là où j'en suis, et on en discute après. Mon réservoir est mesuré chaque année: 2015, 2016, ... 2018. Bas mais présent, sans équivoque. 2019 et 2020: trois tentatives où le laboratoire s'est dit incapable de faire la mesure. 2021: le laboratoire confirme l'indétectabilité: c'est sans appel: il s'est passé quelque chose!

Et ce quelque chose c'est énorme: la disparition du réservoir, passé sous le radar! Maintenant si tu trouves ne serait-ce qu'un seul toubib capable de montrer un Before-After aussi magistral, tu fais signe: je n'en ai jamais vu: c'est le GRAAL du graal: personne n'y est jamais arrivé, sauf à modifier génétiquement l'individu et peut-être dans l'essai Biosantech (à vérifier...). Tu sais faire cela tu fais partie des Kador, des STARS. Et si tu ne sais pas, eh bien, t'es pas une STAR.

Il s'agit bien ici de l' ADN (mesure du réservoir selon méthode ANRS) et non pas de l'ARN (dont l'indetectabilité est maintenue par la methode ICCARRE+)

Sous le radar! c'est sous le radar...


Quand les chiffres sont bas, la validité des résultats est sujette à caution... Oui, oui, oui... Et on referra en 2022 (si cette imbécilité de passe sanitaire a pris fin, sinon, on fera plus tard, ou ailleurs...). Je ne suis ni inquiet ni pressé... de 2015 à 2018, la labo a su sortir des résultats, mais pas en 2019 (par 2 fois...) on se doutait bien que quelque chose! Rebelotte en 2020... Ce sont des problèmes de bruit de fond: le signal est noyé dans un petit brouhaha. Donc pour 2021, j'ai utilisé une petite astuce (que je tiens d'Ananworanwich) pour tenter de remonter le signal au mieux de ce que je pouvais réver. Va savoir... Mais au moins, la machine a craché quelque chose! Elle a craché ZéRo, et ce n'est pas rien!

Quand est-ce que ca passe sous le radar?


Bonne question... D'abord quand il était au dessus du radar, c'était pour de vrai. Comment on le sait? parce que plusieurs mois avant la dernière lecture 'positive', j'ai eu une lecture (très) élevée d'ARN (à ce niveau là de CV, ce n'est pas un blip!). Cet échec virologique, franc, aura été rattrapé avec brio, et surtout, quelque mois après l'incident, le réservoir était comme à son habitude, en conformité avec l'observation classique qu'une courte période sous virémie active n'affecte pas le niveau du réservoir.

Comme quoi faire bouger le réservoir, dans un sens ou dans l'autre, n'est pas une mince affaire! Tu fais un dérapage contrôlé et ça ne change rien à ton fardeau. L'argument alla Pharisienne qui voudrait que l'intermittence (voire l'échec) ferait remonter le réservoir (bouh !...) est en contradiction avec ce que l'on sait. Ce n'est pas la peine de se faire des frayeurs inutiles...

M'est avis que le passage sous le radar date de 2019, et que 2021 n'est qu'une confirmation. D'ailleurs, après 3 lectures infructueuses, on aurait déjà pu statuer. Et toutes ces mesures impossibles ou nulles, sont dans une série qui commence en 2019 et interrompt une série antérieure d'une remarquable constance!

Plus de réservoir ? Quel intérêt? Que faire ensuite ?


Tant qu'il te reste un réservoir, il y a beaucoup de questions qui ne se posent pas! Personne ne se les pose... Et quand tu n'a plus de réservoir, tout se pose: tu es en terra incognita!, du coup, on verra cela une prochaine fois

Obligation de traitement / Judiciarisation


Quand un virus venu de nulle part apparait à 800 m du seul laboratoire au monde à travailler sur ces virus vivants, on dit qu'un pangolin s'est fait mettre par une chauve souris. Quand un variant sort sans emergence récente connue (malgré 2 millions de genotypes!) on trouve illico la source: une patiente S+ au VIH incontrôlé... Ah bon... L'utilisation de quelque molécule mutagène ? Non ? Vraiment ? Non? Ah bon... Si vous le dites. Evidemment, il s'en est tout de suite trouvé pour décrier la situation et souhaiter qu'il y soit mis fin: entendez, piquousez les tous!

Dans l'actualité


- Raoult a dit avoir relu un article à paraître sur une très grosse étude de prophylaxie à l'HCQ... Hi... Hi... Lui connaît le résultat... Vous? Pas encore... Il a l'air bien confiant en l'avenir, vous ne trouvez pas ?

- En attendant, une grosse étude de prophylaxie avec IMV confirme, sans surprise, qu'elle a un rôle à jouer!

- Merck annonce avoir mis fin à son étude Islatravir en 1/7, sous un prétexte aussi futile qu'invérifiable. Surveillons bien les prochaines annonces de Merck sur Islatravir. Je gage qu'ils n'ont pas raccroché le tablier et que les autres ont fini par céder dans la négo... L'objectif initial de Merck a toujours été l'injectable. La forme orale en 1/7, ce n'était que temps qu'il n'y avait pas de solution en injectable... Et si l'injectable qu'on sent venir ne marche pas, il sera toujours temps de revenir au 1/7, mais en TRI, cette fois, comme il eut été raisonnable de faire dès le départ... On verra... La saga continue, et on y reviendra.

- pas de bol: Pasteur (Lille) interrompt son essai clinique... Faute de patients! En pleine e-ieme vague! Faut le faire!!! c'est ici. A force de se faire savonner la planche, ça use! (Quand même Pasteur... A part pondre des élucubrations algorithmiques qui laissent bien perplexe...)

- Le Pr S. Gayet est un infectiologue qui s'occupe semble-t-il des maladies nosocomiales à l'hôpital (donc le Covid fait partie...). Derrière son flegme et son accent alsacien, il dit très exactement la même chose que Raoult. C'est moins brillant, moins marquant, mais c'est kif et c'est ici.

- Un article stellaire de Norman Fenton, qui constate une vague de décès, NON Covid, chez les NON vacinnés, coincidant avec la campagne de (NON)vaccination, alors que cette campagne est, pour eux, un NON-évenement! Les décès (non covid) des tout fraichement vaccinés (effet secondaire: la mort...) ont été attribués... à la cohorte des ... NON-vaccinés. Alors, évidemment quand on redresse le biais, ça fait tâche. C'est un peu hard à lire et c'est ici.

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Je marche à contre courant, parce que je ne sais pas marcher à contre-coeur...


2021/11/14

Islatravir et persistence


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Islatravir: une remarquable persistence

Par Charles-Edouard!

Le dilemne des injectables:

Dans une vision un peu rommancée du rôle des associations historiques (ex. Act Up), on voit les activistes se démener à une critique, parfois pertinente, des thérapies. Mais, depuis des années, rien de cela! Les uns déclarent:
Les ActupienNEs, une association où l’expertise est notre arme pour lutter contre le sida face aux autorités et à la sous-information actuelle. (sic)
Si tu n'es pas financé, tu t'epuises rapidement, et si tu l'es, tu la fermes! Les injectables, pour attrayants qu'ils sont, sont un veritable massacre: le surdosage à son comble. Et personne, personne pour poser la moindre question... C'est comme ça...


Islatravir et persistence: Etape 3 du developpement


Ce billet-ci est crucial pour l'avenir! Il faut en comprendre les implications... Dans nos billets précédents, ici et là, nous avions suivi le developpement 'classiques' visant à gagner en efficacité et perdre en toxicité. Bon... C'était amusant, mais bon... Une molécule inefficace ou toxique ne trouverai pas preneur aujourd'hui. Donc, le gain d'efficacité ou la perte de toxicité, c'est bien mais cane risque pas d'emouvoir dans les chaumières. Avec l'étape 3, on aborde ce qui est si spécifique à Islatravir, ce qui fait que l'on pourra faire plus confortablement l'intermittence, mais qu'en plus il faudra la faire: pas d'échappatoire! Donc, il faut bien suivre, c'est important!

La toxicité des métabolites


Le problème des métabolites intracellulaires: La dégradation des nucléobases entraîne la perte de l'activité biologique des nucléosides et parfois les nucléobases libres sont toxiques. Il est donc souhaitable que les liaisons glycosylées des médicaments nucléosidiques soient stables in vivo.

Comme prévu, le 4′SdN a montré une forte activité contre toutes les souches de VIH résistantes existantes.

Ensuite, la toxicité de métabolites a été testée chez la souris. Les formes 2-aminoadénine (EAdA) et guanine (EdG) étaient hautement toxiques. La dégradation par l'adénosine désaminase est un problème sérieux dans le développement de médicaments nucléosides antiviraux. Les chercheurs ont fini par reconnaître que la 4′SdN (candidat à l'étape précedente) n'était pas une bonne solution en raison de sa toxicité (métabolites) .

Cependant le groupe 3′-OH est essentiel pour prévenir l'émergence d'un VIH résistant. Différentes variantes ont été créées : EFdA, EFddA, EFd4A, ECldA... EFddA, EFd4A et Ed4T, d4T, qui n'ont pas de groupe 3'-OH, étaient efficaces contre le VIH sauvage mais diminuaient en activité contre le VIH résistant. D'autre part, EFdA et ECldA, qui ont un groupe 3'-OH, ont montré une activité anti-VIH excellente contre le VIH sauvage et résistant. De plus, ces indices de sélectivité (le ratio entre a dose toxique et la dose efficace) étaient supérieurs à 100 000. Ce résultat indique qu'on peut avoir à la fois la présence de groupes 3'-OH et une faible toxicité.

Il faut garder en mémoire que dans ces inhibiteurs, la forme originale mais sutout la forme tri-phosphatée sont actifs (cf Tenovofir, Abacavir, etc)

L'EFdA et sa forme triphosphatée, EFdAtriP, ne sont pas un substrat de l'ADN polymérase (pas de toxicité là donc...) . L'EFdA n'est donc pas toxique. La demi-vie d'EFdAtriP dans le plasma était de 17 heures in vitro, mais de plus de 100 heures in vivo, ce qui indique que EFdAtriP est très stable et reste actif in vivo: ce qui indique que la RT utilise aussi la forme phosphatée, EFdAtriP, comme substrat in vivo. C'est l'effet Kiss-Cool!

Un mécanisme nouveau, donc une nouvelle classe


L'EFdA est maintenant bien éloigné de son ancêtre, à la réputation sulphureuse. On verra plus tard qui est cet ancêtre bien encombrant et vite escamoté par les équipes marketing, qui ont sauté sur la constatation suivante: l'EFdA est un inhibiteur de la RT défectueuse par translocation qui ne peut pas se déplacer de sa position de liaison initiale à la position d'acceptation du prochain substrat parce que la liaison à la RT par ses groupes 3′-OH et 4′-éthynyle est si forte. Il s'agit d'un inhibiteur de RT défectueux par translocation. Ouf!

(Bah... Si vous avez conpris ça, chapeau!)

Pas de dégradation intracellulaire, in vivo


Toute l'astuce est là!: c'est cela qui nous intéresse: Une fois dans la cellule, Islatravir se metabolyse très lentement, le métabolite, lui même actif, se métabolyse aussi très lentement. En un mot, il persiste ad vitam, pour ainsi dire. Et qui est le bon modèle d'inhibiteur persistant ad vitam? Le plomb (et autres métaux lourds). A n'y prendre garde, on peut raisonnablement se poser la question d'un 'saturnisme' à Islatravir. Il y aurait alors un réel problème de dose cumulée, ce qui, à la longue, pourrait faire ressurgir les toxicités de son infâme ancètre. Pour l'instant, à en croire les concepteurs, ce ne serait pas le cas... Mais bon, c'est un peu toujours la même chanson!

On suivra avec attention comment les services marketing de Merck pourraient essayer de dissimuler cela, en plantant une forêt d'arguties autour de ce joyau. Ca avait d'ailleurs commencé avec l'idée de vendre Islatravir à la dose de 0,75 mg. Maintenant le projet est à 20 mg. Ca nous arrange... Et c'est bien ce que j'ai dit précedemment, je ne vois pas comment Merck va pouvoir vendre ce e-ieme ARV sans faire la promotion de son seul avantage distinctif: la persistence!

Prise hebdomadaire et 1/15


En fait, la prise orale hebdomadaire (voire mieux), c'est l'ennemi objectif de l'obligation de traitement... Vous ne vous en êtes peut être pas rendu compte, mais les obsédés de la piquouse, oui...

Obligation de traitement / Judiciarisation


Je suppose que maintenant tout le monde comprend que le pass, soi-disant à vous, est en fait débrayable à distance... C'est la liberté conditionnée au bon vouloir de qui tient les serveurs centraux. Brrr... On va devoir se réfugier dans le maquis. C'est assez immonde, quand on y réfléchit un peu.

Dans l'actualité


- Le toubib qui fait cette video est très british... Si on s'en accomode, c'est une explication très claire de la difference entre le nouveau medoc Pfizer et IVT: New Pfizer drug and ivermectin

- Une précision de D. Raoult sur la confidentialité dans le VIH: ça nous concerne tous et cela devient problématique. Sur cette Video, à la minute 7:30 On y reviendra, c'est vraiment important!

Le génie français


Cet air ancien est lancinant, on le connait tous, il nous vient de temps révolus et nous ballade : Mon amant de la Saint Jean...

Plus subtil est cet extrordinaire film de Jean Cocteau: Le Testament d'Orphée ou ne me demandez pas pourquoi... On trouve la version complète sur DailyMotion. C'est bizarre, à la limite de l'entendement, et aussi très francais! très! La version en chinois ne fait aucun sens. On y re-écoute la magnifique Danse des ombres heureuses (ici, Rampal sur youtube), extraite d'Orpheus. Cette oeuvre révolutionnaire déclenchera une nouvelle querelle après celle dite « des Bouffons » (qui opposait Rameau et Rousseau) restée célèbre. Ici s’affronteront les partisans de l’opéra français, les « Gluckistes » et ceux de l’opéra italien, les « Piccinistes ».

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?


2021/10/31

DTG: echec sans resistance


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

DTG: un échec sans résistances induites

Par Charles-Edouard!



DTG: mon échec a-t-il crée des résistances ?


Pour ceux qui suivent, j'ai fait un échec à moulte copies, vraiment beaucoup! En plus, c'était peut-être la seule fois où j'étais en retard sur mon planning de CV. Je l'ai faite à 3 mois, au lieu de 1 en phase exploratoire. C'est ainsi, il m'arrive de me retrouver coincé à l'étranger, sans accès à la CV, ni aux médocs d'ailleurs, d'où l'intérêt du 1/X: tu pars avec quelques semaines de traitement, mais tu restes des mois (et des mois...), c'est tout bénéf! Bon, là, j'ai fait comme il ne faudrait pas faire. Leibowitch l'a dit et redit: il faut faire ses CV (en phase exploratoire, il va de soi).

Même avec retard, je la fis... J'étais en Monothérapie DTG, 150 mg en 1/7 (colligé en gellule, ce qui est peut-être le problème). Bon... L'échec ne fut qu'une demi surprise. La hauteur de l'échec fut une vraie surprise! J'ai explosé mon compteur, et je pense même avoir fait l'échec le plus haut de tout ce que j'ai lu en Mono-DTG, c'est dire!

Zut, n'avais je donc pas créé des résistances?

Rattrapage au DTG


Même Leibo n'avait pas grande idée sur le sujet... Toutefois, je savais une chose, sur l'Integrase, mon virus est clean! Ce n'est pas compliqué, il n'a jamais vu RAL (et encore moins EVG, je ne si pas à ce point idiot). Donc, pour moi DTG agirait comme un Absolutegravir, concept que j'ai élaboré, pas testé, sauf que là, c'est l'épreuve de vérité.

Comprendre que les virus qui ont été exposés aux vieux INIs (RAL, EVG) sont suceptibles d'acquérir des nouvelles résistances sous monoDTG est le Talon d'Achille de cette stratégie. A l'inverse quand on regarde les rares publications françaises sur la résistance au DTG, on identifie les patients multi-resistant (INIs) inclus dans les essais de sauvetage. Je n'ai pas vu de resistance publiée sur des virus originellement clean de chez clean. En d'autres mots, la résistance de novo sur virus non-préexposé, ça n'existe pas! Et si vous en trouvez, merci de me corriger.

C'est très important car c'est là la cause de l'extraordinaire surdosage dont sont victimes les patients au virus susceptible car le choix de la dose a été guidé par la dose nécessaire aux virus mutés. En un mot, des milliers de patients se gavent de DTG (et bientôt s'injectent) à une dose choisie pour contrôler le virus des quelques rares qui avaient déconné avec le virus: vous ne traitez pas votre virus, vous traitez celui d'un autre.

Pour moi, DTG était un Absolutegravir... Donc, si ma vison de ce qu'est un Absolutegravir est juste, c'est l'occasion d'essayer! Leibo proposait une noyade. J'ai décidé de tenter la resuppression au DTG, il serait bien temps de faire une noyade, si besoin, plus tard. J'ai déjà exposé le schéma retenu: j'ai resupprimé au DTG, sans faire de profil de résistance, assisté de compères habituels et moins habituels: ça a marché Nickel. En 1 mois c'était réglé, comme d'hab. pour DTG, donc pas de préjudice... Du coup DTG fait toujours parti de mon monde.

DTG est-il resté un Absolutegravir?


Si tu as fait un échec en Mono-DTG, tu pourrais craindre que cette magnifique propriété (Absolutegravir) soit appartienne maintenant au passé... En Eclipsothérapie sous Dodéca, on s'en fiche un peu. Mais bon... Si DTG est amputé, autant le sortir de la Dodeca... Le profil de résistance, n'a pas été fait, j'ai resupprimé sans soucis, donc basta!

Sauf que... Le Labo s'est mélangé les pinceaux! Si, si... Ca arrive! Ils ont fait un génotype en sus de la quantification d'ADN. Bon... Je n'ai pas une grande confiance dans ces explorations aux limites, mais bon... Ils l'ont fait, ils l'ont fait

Eh Bien oui! Pas de mutations de résistance dans l'INI


Voilà... c'est bien ce que je pensais! Mon virus est resté clean (du moins ce qu'en dit le Labo). Je m'en doutai un peu, mais c'est rassurrant de le savoir! Tu fais un magnifique échec en Mono, et, tu reste parfaitement suceptible! DTG c'est génial pour qui sait s'en servir! Et s'en servir seul! J'avais bien pris soin de ne pas associer avec 3TC, parce que la 184, tu la chopes à tous les coups. Mais on est clean, là aussi!

Et Ailleurs? J'ai fait 4/7, 2/7, 1/7, 1/15, 1/21, échec à 1/27, Mono-DTG à 25 mg 7/7, 12 mg 7/7, 150 mg 1/7 (échec) et rien. Rien de chez rien... Pas une seule mutation acquise... Nulle part

En phase exploratoire, il faut faire ses CV!


Bon... Je ne suis pas resté bien longtemps en échec sous Mono-DTG, ça doit aider un peu. Depuis je fais mes CV religieusement, en phase de descente. En phase stabilisée, non... Pas de piquouse plus de prises de sang, moins je vois la 'spécialiste', mieux je me porte... Elle est sympa, très sympa... Elle est bien sympa, mais ce n'est pas avec elle que tu vas guérir

Cerise sur le gâteau: la disparition du réservoir

Ce qui m'a permis de découvrir (fortuitement, mais pas tant que cela...) la disparition du réservoir: mon gros sujet du moment.

L'étape suivante après la disparition du réservoir, c'est... C'est... pour une prochaine fois ;-)

Dans l'actualité


- Une injection vaccinale qu'il faut refaire tous les 6 mois !?!? Allô Houston: Il y a comme un problème...

- M. Zureik répond au challenge (ca mériterait le Canard Enchainé): Comme réponse on a vu mieux!

- En fait, c'est simple, tu lis ce qui énerve les marchands de savonnettes. C'est souvent intéressant! Ca les énerve parce que ça attaque leur fond de commerce! Les chinois avec HCQ, les Indonesiens avec IVT, les déclassés avec NVP, les malgaches avec leur sirop, ils doivent bien rigoler! Un bon vrai rire, c'est communicatif, c'est de la joie!
Le Pr Perronne a probablement eu le nez creux sur le coup de la tisane... Les molécules issues de la Nature, y sont toujours et immunes à la prévarication.

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Science sous finances n'est que ruine de l'Homme...


2021/10/17

Vaccins, VIH et intermittence


   participez aux discussions ! ou alors sur Telegram: t.me/charles_edouard   

Intermittence et vaccin anti-grippal

Par Charles-Edouard!


Le système de santé Thai offre le meilleur rapport qualité/prix, c'est bien connu. Les ARVs n'y sont pas subventionnés et d'un prix abordable pour le touriste lambda. En plus le voyage est sympa! Le pb est le cout du Biktarvy: 58 Eu./mois (en France, c'est au moins 10 fois cela!), alors que NVP/TDF/F-3TC est à 19 Eu. / mois. Les témoignages sont nombreux d'utilisation en 2/7... Ca laisse réveur! La sécu (anti-)Française plombe le salaire brut et favorise les délocalisations...

Le vaccin anti-grippal ? Pas pour moi, cette année


Avant, je n'avais aucune objection... C'était avant de lire sous la plume de l'excellent Pr. Montagnier, que la vaccination à répétition n'apporte rien, en particulier si l'on a déjà fait quelques grippes naturelles. Je fais partie de gens qui écoutent notre meilleur Nobel. Aurez-vous mieux à proposer ? Bon... Donc j'écoute... Du coup, j'ai fait une cote mal taillée: vaccin tous les 5-6 ans, pas plus. Par contre je suis très à cheval sur le pneumocoque. Tout mon entourage est à jour.

2020: un vaccin inutile!


Je me suis laissé convaincre par le télé-achat habituel et j'ai fait le vaccin anti-grippal en 2020, histoire de ne pas confondre avec l'autre zozo. résultats des courses, j'ai fait le vaccin la seule année où la grippe n'a pas circulé

Vaccin et VIH: attention à la remontée de CV


Oui, oui... Je sais il est de bon ton de participer aux réseaux sociaux en conseillant le vaccin au S+. D'autant plus facile que pour ce conseil médical à l'aveuglette, la censure selective laisse faire... Evidemment...

Vous irez chercher les réferences sur Pubmeb, il y a pléthore d'articles qui notent une remontée (temporaire de CV) juste après la vaccination anti-grippale. La patiente qui surveille sa CV en phase de descente ICCARRIENNE pourra donc envisager de faire sa CV AVANT de se faire vaccinner (éventuellement): ca ne sert à rien de se mettre en situatio de paniquer. J'avais même poussé le bouchon un peu plus loin en allant me faire prélever à l'hôpital (beurk...) et en tendant ma boite de vaccin au toubib de service, qui a fait la tête mais s'est exécuté, pas gracieusement, mais gratuitement!

Ca ne mange pas de pain, mais dès qu'on mentionne le risque de blip, avéré, on se fait lyncher!

Bon... J'ai fait le vaccin et pas de CV, c'est tout aussi bien, vu que sur les CV, on va y aller mollo, maintenant que le 1/15 est bien sécurisé...

En France, la vaccination contre la grippe est recommandée pour les personnes de plus de 6 mois appartenant à un groupe à risque de complications (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes atteintes d’asthme sévère ou de maladies pulmonaires chroniques, personnes présentant une faiblesse immunitaire grave). Je n'ai pas vu qu'on recommande à l'aveuglette pour les S+ en général

Le vaccin 2022 c'est kif-kif 2021 ??


D'après Wikipedia, l'efficacité est donc généralement appréciée par des calculs et simulations (dont les résultats dépendent beaucoup des hypothèses choisies). Il faudra qu'on m'explique l'efficacité du vaccin 2021, période où Influenza n'a pas circulé du tout! Dans un contexte où les gens ont été prudents, il n'a pas circulé: la prudence marche!! Sur la grippe...

Prise hebdomadaire et 1/15


En fait, c'est confirmé, mon réservoir a disparu (dans le sang...) Avant meme de se poser la question de ce qui a rendu ceci possible, se pose avec accuité la question de savoir que faire en 2022.
Je n'ai jamais vu dans la litterature un essai montrant la disparition du reservoir, c'est à dire avec un before/after, y compris dans les essais de 'cure' (sauf peut-être, à vérifier, celui du Brésil, récemment). Autrement dit, c'est nouveau... J'explore... Evidemment, c'est génial: voici ce que commente le biologiste

Obligation de traitement / Judiciarisation


... Les injectables arrivent... C'est tout dire!

Dans l'actualité

- Les injectables arrivent (enfin!): le match commercial sera bientôt Vocabria (2 bonnes grosses piquouses tous les 2 mois) vs Islatravir (en 1/7 'officiel' et plus si affinité). Le Tele- Bichat Achat va s'en donner à coeur joie!

- Je suis maintenant sur Telegram: voir le lien https://t.me/charles_edouard

- Encore un excellent article: Faut-il vacciner contre la détection par PCR ou contre la maladie Covid-19 ? par Pierre Sonigo, Caroline Petit, Nathalie Jane Arhel

- Pas d'incidence de VIH sur les conséquences de SARS-Cov2, selon cet article, sauf, peut-être, quand les CD4 sont bas...

- Actions Traitements propose une nouvelle brochure d’information : L’allègement thérapeutique dans le traitement du VIH. Allez y si ca vous chante... Mon Guide Pratique, lui, est en ligne depuis... 2014!

Le génie français


Samson François joue Debussy... Ce n'est quand même pas de la musique Allemande, ni même Européenne! (ca, je ne vois pas ce que cela veut dire...) Suite Bergamasque : Clair de lune

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Le vrai déli d'initié, c'est de savoir chez quel toubib aller...


2021/09/26

Islatravir et innocuité


   participez aux discussions !   

Islatravir et innocuité

Par Charles-Edouard!

La HAS peinant à statuer, on lit parfois du grand n'importe quoi (anonyme, sur le net):


Mais d'où diable donc cela sort-il ??? Les conditions d'inclusion à ANRS-4D et à QUATUOR sont 1 an de succès virologique certain. Le traitement commence par une posologie de cheval (induction) suivi, en cas de succès et stabilité, d'un allégement. On ne commence par l'allègement ni le premier jour ni la veille de sa propre mort! L'indéctectabilité doit être atteinte et confirmée par une test à + de 6 mois (cf rares cas, vus dans essai Gilead, par exemple, la charge peut être indétectable une première fois, puis remonter, c'est Raffi qui en a parlé, c'est dire!), on se laisse un peu de marge, donc cela mène à environ 12 mois après la première indetectabilité... Voilà, c'est simple: trop tôt on perd le bénéfice de l'induction, trôt tard ce sont des années de surmédication inutiles en trop!

Islatravir, un développement pas très XXI siècle


Dans de précedents billets, on avait vu comment Dolutégravir marque une évolution fondemmentale dans la chimie pharmaceutique et les inhibiteurs en particulier. On retrouve cette même modernité dans le developpement d'Antiviraux anti-SARS. L'idée est simple et la technologie la plus moderne commence à le permettre. L'inibition est un système clé-serrure: mieux une clé est adaptée à la serrure, plus elle est efficace: elle colle au plus près de la fonction et empèche donc toute autre molécule d'accéder à l'enzyme, c'est à dire à la protéine qui catalyse la réaction. Pas de catalyseur, pas de réaction. [Pour rappel, en chimie classique, un inhibiteur s'appèle un poison, dont l'exemple le plus connu est... le plomb (comme il bousillait la fonction du pot catalytique, on l'a retiré...)]

La méthode moderne bénéficie des dernières avancées en imagerie/cartographie des protéines (dont les enzymes). C'est long, c'est compliqué, mais peu ou prou on arrive à faire une carte 3D, avec une très grande définition du profil cotier, donc de la rade qui abrite le catalyseur. Reste à concevoir une Sardine qui vienne bloquer le port de Marseille. Il faut beaucoup d'outils, la carte et des logiciels de docking qui calculent l'affinité, l'encombrement stérique, etc.

Il y a une méthode et des outils. Au point que cela pose la question de la 'découverte'. En effet, la serrure commande la clé et il n'y a pas 2 clés parfaites pour la même serrure! Celui qui présente une clé optimale pour la serrure va obtenir le brevet, donc l'exclusivité. Or, il n'a fait que faire le 'négatif' de la carte. Se pose alors la question de la juste rémunération de celui qui aura fait... la carte! Parce que la vraie découverte, c'est la carte, et l'invention c'est son symbole (au sens étymologique de contre-pièce). Et à une carte donnée il n'y a qu'un pharmacore optimal. Ce qui interdit toute invention ultérieure! Dolutégravir marque une nouvelle génération d'INI et aussi sa fin. Les améliorations possibles, relativement à ce site catalytique, sont marginales. Qu'on ne s'étonne donc pas que Bictégravir (Gilead, en fait Japan Tobacco, Tokyo) soit le sosie du Dolutegravir (GSK, en fait Shionogi, Osaka): tout cela beigne dans le même verre de saké!

Eh bien, Islatravir, c'est tout l'inverse! C'est une molécule fin-de-siècle, développée à l'ancienne, et conservée dans un placard (si, si, cette partie là fait un peu mal au coeur , quand on y pense), c'est du à l'intuition, à l'experimentation, à l'expertise.

Islatravir: épisode 2, l'innocuité


On l'a vu dans un épisode précedent (à lire absolument), la base de départ est un ARV de merde (on y reviendra) qui a été travaillé pour optimiser la reconnaissance. Génial sauf que d'autres enzymes la reconnaissent aussi! Ca brouille la transcriptase inverse (quelle saleté!) mais aussi des polymérases naturelles et utiles. Shit!

Islatravir et... antibiotiques


On dispose de nombreux antibiotiques nucléosidiques naturellement isolés. La plupart d'entre eux ont été modifiés avec un nucléoside physiologique, et bienqu'ils aient une activité antibactérienne et antitumorale élevée, ils étaient également très toxiques et ne pouvaient pas être utilisés en clinique (ex: Tubercidine, Aristeromycine, Nucleocidine...). Ils étaient inutilisables... Par conséquent, dans les années 1960 et 1970, les chimistes des nucléosides ont encore modifié chimiquement ces antibiotiques modifiés sur un seul site dans le but d'obtenir des nucléosides avec une meilleure activité biologique.

Cependant, une fois modifiée, l'activité a été perdue dans tous les cas. Zut!!! Donc, tu titilles ton truc en un point (voire davantage), tu élimines la toxicité, mais adieu l'efficacité! Inutile de dire qu'au tournant des années 80, plus personne ne faisait ça...

Ainsi, de nombreux chercheurs à cette époque ont quitté la chimie des nucléosides, affirmant que « la chimie des nucléosides n'a pas de perspectives d'avenir » (surtout aux États-Unis, il est devenu difficile d'obtenir des fonds de recherche et le mouvement a été rapide). Cependant, les chercheurs nippons ont supputé que "perte d'activité signifie perte de toxicité".

Perte d'efficacité sur la polymerase


L'idée est la suivante. Le probléme est à 2 volets: la molécule retenue est efficace contre la Transcriptase inverse (good) et la Polymerase (not good). Si on cherche à réduire la toxicité du couple molécule/polymérase par la voie classique (doréanavant abandonnée) on va reduire la toxicité (vis à vis Polymerase) et l'efficacité (vis à vis la Polymérase), ce qui est une bonne chose car cela reduira d'autant la toxicité due à l'efficacité sur la Polymérase !

Par conséquent, si la toxicité du 4'SdN dans lequel l'un des nucléosides physiologiques est modifié est élevée, on considère que la toxicité peut être réduite en le modifiant davantage. En effet, la polymérase d'acide nucléique humaine reconnaît notre nucléoside modifié (la molécule candidat) à un endroit (elle l'attire comme port d'attache) et l'intègre dans l'ADN ou l'ARN, mais on s'attend à ce qu'un nucléoside modifié à deux endroits ou plus ne soit pas reconnue et ne l'attire plus !

Voilà! l'aieul d'Islatravir vient de perdre sa virginité toxicité !


... Sans perdre au passage son efficacité vis-vis la transcriptase inverse. Un aieul efficace, dont les premiers descendants sont non toxiques... Et ce n'est pas finit! Les chercheurs vont travailler le métabolisme (la durée de vie), car c'est l'objectif: faire un ARV moins cher!

Bon... On verra cela une prochaine fois

Le génie français: Sonigo et Raoult, toujours...


Il faut lire les meilleurs! Le meilleur microbiologiste moderne et accessible, c'est Raoult, à moins que vous n'ayez quelqu'un d'autre à proposer, si vous souhaitez. Même s'il n'est pas impliqué dans le problème du moment, il nous faut lire et relire Sonigo. Lequel avait prédit, sur la base de considérations générales, la perte de dangerosité du virus, au grè de ses mutations inéluctables. Va pour la règle générale, et on verra si la Spikisation massive vient ou non perturber le contexte. On verra... Reste que Raoult, il vient avec des billes, des génomes: le virus/variant ne peut pas ne pas muter et son effet décroit au grè des mutations successives. Voilà... L'avenir usuel d'un variant, c'est de disparaitre, sous environ 2 mois à compter de son émergence. Toute une nouvelle compréhension des épidémies de virus à ARN émerge aux yeux du public.

Pour mémoire, LA vidéo de Raoult qui consacre cette érosion est ici. Erosion envisagée par Sonigo et citée dans mon billet ici. Parce qu'il faut lire et relire Sonigo! Et on applaudira la préscience dans ce numéro du JDS, remarquable! L'interview date de ... 1996! on y lit:
On lira aussi avec intérêt l'interview de Leibowitch, et en particulier ceci
Pourquoi est-ce important? parce que c'est le point d'orgue d'une serie de billets à venir sur la responsabilité des uns et des autres (y compris des patients) dans le surdosage. A suivre...

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Fermez la TV et ne vous laissez pas tromper par la vérologie pharisienne


2021/09/11

Lorgeril et la pouliche


   participez au Forum des discussions !   

Lorgeril et sa pouliche: un peu de science dans un monde hystérique

Par Charles-Edouard!

Lorgeril et sa pouliche: une constatation déjà ancienne


Dans l'essai qui ouvre la voie à l'AMM du Genvoya (Gilead, encore et toujours...) il y a une annomalie, qui, fort à propos, se résoud (d'elle même ?) dans la dernière ligne droite. Cela m'interpelle, mais à l'époque je n'aurais jamais mis en doute la solide Science des essais en double aveugle. Toutefois c'était bizzare...

Est-il donc possible de gruger un essai clinique? Normalement non, mais qu'en est-il vraiment? Une fois que tu ouvres la boite de Pandore tu en trouves tant et plus. Le premier qui a fait un peu de bruit est l'essai Jupiter. La controverse continue (voir article du BMJ) Entre temps la statinisation s'est installée. Et le vaillant de Lorgeril, qui a mis en avant la triche, aura été conspué, malgré une carrière impressonnante (rapellez-vous, l'étude Lyon et le régime méditerranéen, c'est lui, entre autres). Le dénonciation de l'essai Jupiter est ici

Il a donc souvent discuté un biais dans les essais que l'on semble en voie de retrouver dans LA vaccination-qui-n'en-est-pas-une...

Lorgeril et la course hippique


Sa démonstration aura été brillement illustrée dans un programme télé que je n'ai pas retouvé. Dommage... C'est tout de même facile à visualiser...

Au Grand Prix du Président de la République (Eh oui, il ne serait pas à vendre, mais il a un prix...), les concurrents sont au départ. La favorite, Astrée de Zeneca, fait un départ en trombe. Elle domine! A mi-parcours son avance est sans appel: elle gagne, elle gagne! Et c'est la chute chez ses suiveurs. Le propriétaire interpelle les juges: à quoi bon continuer le massacre: pour le bien de tous, autant arrêter là et déclarer Astrée de Zeneca vainqueur, haut la main. Le public est tout acquis à la pouliche, favorite des médias.

Le temps de consulter les Sages, ce qui n'est, on le sait, qu'une formalité, voici que, venue du fin fond de la course, Delta du Bengale fait une remontada inouie. L'outsider remonte inlassablement et il y a urgence à déclarer la victoire d'Astrée de Zeneca.

Cela va très vite et Delta du Bengale est au coude à coude... Voici qu'elle dépasse Astrée de Zeneca, battue au finish, au grand dam de Sir Zeizer, le propriétaire

Il faut se méfier d'une supériorité temporaire


L'effet des statines est en trompe l'oeil. Elle semblent bénéfiques un temps, puis le risque cardio vasculaire reprend le dessus. Normal... A la fin des fins, tout le monde meurt!

Evidemment, l'industriel-sponsort-de-l'essai a tout interêt à emporter la décision au moment le plus favorable! Et à effacer les traces de son méfait. Par compassion, on va arrêter l'essai au vu du bénéfice manifeste (provisoire, il est vrai) et on va même traiter en urgence le groupe contrôle. Oh les malheureux qui, autrement auraient été victimes de leur abnégation: plus de groupe contrôle, plus de remontada !!! Et le tour est joué!

Dégringolade relative des performances des thérapies génétiques


Le théatre hypique se construit devant nous: que le spectacle commence! Israel, un temps montré en exemple indubitable, est en train de tourner au fiasco... Ce n'est pas encore sûr de chez sûr, mais ca en prend le pli: grosse remontada des PCR positives, chez les uns ou les autres. Bien sûr les pro-vaxx détournent le regard. Pourtant Pfizer avait négocié avec le gouvernement israelien pour disposer (et publier) des données, qu'ils espéraient imparables.

Laurent Alexandre va-t-il manger son chapeau?


Chose promise, chose due...

Obligation de traitement / Judiciarisation


J'avais ouvert un volet "Obligation de traitement / Judiciarisation" concernant le VIH... J'ai un peu laissé tombé tant c'est desespérant! Mais bon... Là on y va tout droit!

Le 1/15 / Mon réservoir


Bon... Bientôt près de 2 ans en 1/15 et une CV indétectable... Je pars à la recherche de mon "réservoir disparu" ... Bon, disparu pas tout à fait mais il est confirmé qu'il est passé sous le radar. C'est bien, c'est confirmé! A combien est-il ? On n'en sait pas plus pour le moment! J'entend qu'on ergote que tant qu'il n'a pas disparu entièrement, il n'y aurait pas de bénéfice à savoir le réduire à mini-mini... Ah Bon ??? Vous en connaissez beaucoup des gens qui mesurent chaque année leur réservoir, prennent des dispositions nouvelles et le voient chuter sous le radar en moins de 12 mois ?? Leibo aurait été excité comme un pou: c'est quand même la stratégie qu'il est allé exposer à Pasteur...

Le génie français: Luc Montagnier


Moi, j'écoute volontiers Montagnier... 4 pilliers soutiennent l'Eclipsothérapie et 2 sont parfaitement prédits par Montagnier! (je ferai un papier sur le sujet...)
Une très bonne vision des choses dans cette Lettre de Montagnier

1/ Les Coronavirus d’une manière générale ne sont pas dangereux.
2/ Le Coronavirus SARS-COV2 a une origine naturelle qui a été modifiée dans un laboratoire d’où il est sorti. C’est une chimère pathogène.
3/ Les virus à ADN comme à ARN sont constitués des bases azotées qui appartiennent à des nucléotides.
4/ Les variants sont d’autant plus fréquents que les vaccins se généralisent.
5/ Les vaccins à ARN messager ont pour but de fabriquer un antigène toxique : la protéine Spike.
6/ Le devenir du virus
7/ Vacciner en période épidémique est un non-sens, augmentant les effets indésirables : les épidémiologistes le savent.
8/ La nature est plus forte que les scientifiques : l’immunité collective est un leurre.
9/ Le passe sanitaire impose la vaccination quasi obligatoire à trop de personnes, pour éviter la responsabilité du gouvernement ou des fabricants.


N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

Fermez la TV/Twitter et ne vous laissez pas tromper par la vérologie pharisienne