Rechercher dans ce blog et pages liées

2018/08/12

Combien de PTCs



Les PTCs sont-ils nombreux?

Par Charles-Edouard!

Tiens, encore un faux témoignage...


Quel essai? Précise... Le faux témoignage est souvent: j'ai l'ami d'un ami qui a essayé l'allègement... J'ai décortiqué ici: Vrais et FAUX témoignages. Une erreur est de mettre tous les allègements dans le même sac. Tout comme il n'y a pas LA vaccination mais DES vaccinations (certaines marchent, d'autres pas), il n'y a pas L'allègement mais DES allègements. Oubliez Mono-IP (médiocre et obsolète) ou de TRULIGHT (à éviter), c'est de la daube. Heureusement ICCARRE (et aussi Mono-DTG), ça marche très bien, voire excellemment bien.

Prenons une patiente, plutôt allergique, à résistances multiples, contente sous Eviplera®. Contente oui, mais combien de temps? Lorsque que la toxicité rénale, lente, pernicieuse, s'installe, alors là, pour de vrai, il n'a plus d'options sympas. Une autre patiente, au même profil, a entrepris d’alléger Eviplera, progressivement, pas à pas, elle est à 3/7... Elle repousse d'autant la toxicité rénale: Qui veut voyager loin ménage sa monture! Donc justement, il faut se poser des question AVANT. Avec un bon toubib: j'ai publié une liste


Revenons aux PTCs: sont-ils nombreux?


Nous avions vu dans le billet précédent ce que sont les PTCs (Contrôleurs post-traitement): ils traitent, interrompent pour de bon, le virus remonte puis redescend à un set-point très très bas, indétectable. Sont-ils guéris? Non, cela ne dure qu'un temps, 3 ans en moyenne. La situation des contrôleurs d'Elite est plutôt enviable, donc, celle des PTCs aussi. Si la proportion de PTC était de 100 % on serait sauvés; si, au contraire, elle est de 0 % alors c'est big-Pharma qui est sauvé. Pour ça qu'on ne vous en parle jamais.

L'hopital d'Anvers a identifié 4 PTC parmi ses 124 cas patients exploitables: 3%.
Dans la cohorte CHAMP on estime à 3%. Nous avons donc la même estimation (3%) par 2 méthodes différentes: retenons donc ce 3 %. D'un point de vue médical stricto sensu, ces gens n'ont plus besoin de traitement.

Beaucoup de trithérapies inutiles


Donc, nous avons beaucoup de gens traités au titre de EAI (Extension Abusive d'Indication), env. 25 % (?), pour lesquels l'essai START montre qu'il n'y a pas de bénéfice clinique, chez nous, et pour qui le seul bénéfice est de devenir non-contaminant.
Nous avons 3 % qui pourrait se passer de traitement après avoir pris un traitement (d'induction, de quoi? on verra cela...), et 0,5% de contrôleurs d’Élite qu'on va mettre , et maintenir inutilement, sous traitement, ad vitam.

Quand ces patientes s'en rendent compte elles râlent, c'est normal. Le Dr Hocqueloux a présenté l'état des lieux dans la cohorte Viscontis (voir le poster, le résumé). Ce fut l'occasion de rappeler que la cohorte Visconti est post-hoc (c'est à dire constituée de patients, tôt traités, contrôlant le virus) mais qu'on n'arrive pas à obtenir le PTC dans les cohortes de patients très tôt traités. Sur la base de ses observations parcellaires, le Dr Hocqueloux de conclure : il faut les traiter tôt, très tôt, et longtemps (pour espérer le PTC). Mais d'où tient-il cela ??? Où est la preuve ??? En France, on a des cohortes de traités tôt, alors, allez-y les gars montrez-nous que vous avez plus de 3% de PTCs. L’absence de bénéfice clinique à traiter tôt, trop tôt, est explicité par le Dr Ananworanich Phénotype clinique favorable atteint chez moins de la moitié des personnes traitées dans l'infection aiguë par le VIH (voir les slides, le résumé).

Donc, en résumé, il y a de pauvres jeunes gens qui s'abrutissent de traitements, à la promesse d'un éventuel contrôle post-traitement, qu'on n'a plus jamais réussi à montrer (essai SPARTAC et même cohorte PRIMO). Chez les patients chroniques lambdas on a 3 % de PTCs et chez les tôt traités, qui n'ont développé aucun embryon de réponse immunitaire: 0%. Hocqueloux peut pérorer tant et plus, le problème est bien là: il n'y a aucun bénéfice statistique, clinique, pour la patiente, à traiter trop tôt.

Comment conditionner pour obtenir plus de PTCs


On trouve plus de PTCs chez les patients chroniques que chez les PRIMO: ce n'est pas le fait de traiter en Primo qui est favorable, donc... c'est autre chose... C'est à cela qu'il faut s'attacher. Et là, la nouvelle Équation de l'Eclipse nous éclaire: si on améliore les facteurs EpiGénéDist et/ou Réponse immunitaire, on augmente l'Eclipse. L'un ET/OU l'autre.

L'observation de l'essai A5068, est qu'on peut espérer faire passer le taux de PTCs de 3 à 15 % (voire plus...), en introduisant des interruptions temporelles, de durée modeste (1 mois) à répétition. Ça, c'est quand même plus intéressant à développer que ce pauvre Hocqueloux qui regarde les vaches passer, sans avancer d'un iota.

Êtes vous un PTC qui s'ignore ?


Pour le savoir, et en l’absence d'outil prédictif, la seule façon est d’arrêter, et de regarder suffisamment longtemps ce qui ce passe. Si vous êtes dans la tranche de l'essai LOTTI, c'est tout bon: si vous êtes PTC, vous avez gagné le pompon, si vous ne l'êtes pas, vous avez, à tout le moins, bénéficié de l'interruption LOTTI (procédure très favorable). Si vous êtes dans la tranche SMART, laissez donc d'autres s'y lancer, il y a mieux à faire : ICCARRE

Ou alors, vous avez un clinicien de course, capable de faire un essai d'expansion virale dans poche de sang: méthode proposée par Van Gulck (Anvers). Si le virus a du mal à s'y développer , alors qu'il ne lui faut que quelques jours, in vitro (in vivo c'est quelques semaines...), alors là, peut-être...

La vraie question est : il y a-t-il des méthodes qui permettent soit d'augmenter l'Eclipse soit d'augmenter le nombre de PTCs. Le Shock-and-Kill aura déçu: reste 3 méthodes en lice: les cycles de vacances (Ragon), les cycles de DTG (Wainberg), les Cycles Courts (Leibowitch)

PTCs, Eclipse, ICCARRE et DTG


Augmenter l'Eclipse ce n'est pas pareil que d'augmenter le nombre de PTCS. Ce sont 2 objectifs différents, et, à mon opinion personnelle, la recherche d'un bénéfice pour la patiente fait pencher dans le sens d'ICCARRE (1/7, Leibowitch) plutôt que Ragon (PTC, Bruce Walker). Cela reste intéressant: parce qu'on peut envisager de combiner les méthodes: un TRI-protocole.

On verra bientôt les pistes qui s'offrent à nous...

Le génie français universel


Voici une rarissime intervention (youtube) du Pr Schinazi. Shina-Quoi? Oui, c'est l'occasion de rappeler que c'est l'inventeur de 3TC, F-3TC (que quasi tout le monde utilise) et de ... Sofosbuvir (qui vous guérit du VHC en un tourne-main). Sa fiche Wikipedia. Des millions de vies sauvées au compteur, ça méritait bien qu'on rende hommage. D'autant que son intervention est riche. Il y rappelle: "ne rien faire a des conséquences".

Et de rappeler à notre brillante ANRS, SFLS, CNS, et j'en passe qu'il n'y a aucune molécule française... Zero, Nada... Ça devrait rendre un peu plus humble. Non?

Lien

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!



2 commentaires:

  1. Evaristo25/8/18

    Voila. Plus de 1 ans et 4 mois en attaque bi DTG + 3tc je me sens toujours de mieux en mieux.
    J'ai de moins en moins cette sensation d'inflamation dans le corp, de moins en moins de fatigue.
    Actuellement je suis en 4/7 et je pense d'ici le mois le septembre passé en 3/7. Je ne sais pas si oser le 2/7 je ne veut pas non plus prendre des risques pour pas grand choses.
    Mes dernieres analyses sont: CD4 21%, CD8 48% coef .43.
    Pour info j'ai commencé a .21 et ya 4 mois j'etait a .42. Je trouve que ca monte lentement et de maniere irreguliere la faute a l'allegement?
    Salutation a tous

    RépondreSupprimer
  2. Bon... Tout ce passe bien... Ca fait plaisir...

    L'allègement n'a aucune influence sur le ratio CD4/CD8, en effet dans la cohorte ICCARRE (98 patients) suivi au long terme la ratio est supérieur à 1 pour 37% des patients: c'est aussi bien que la cohorte ayant le meilleur ratio, celle de la Colombie Britannique (33%). Pour mémoire, à l'hopital de Nice seul 10% des patients ont un ratio normalisé, alors que quasi-aucun ne pratique l'allègement.

    Il y a une première chose à savoir: le CD4 et CD8 constituent à eux seuls la quasi totalité du compartiment CD3 (aux rares Treg près)

    Or, le compartiment CD3 est relativement stable (hors infection particulière): il fait environ 70 %. Regardes tes valeurs CD4 % et CD8 % et addtionnes-les, à chaque prise de sang, tu devrais trouver quelque chose d'assez stable, en moyenne autour de 65-70%. Fais l'exercice, tu verras...

    Donc CD4 % et CD8 % ne sont pas 2 valeurs indépendantes. Un peu comme un prisonnier entravé: s'il avance un pied l'autre peut être en décalage mais pas trop, à cause de la chaine.

    Ici, la chaine, la contrainte est que CD4% et CD8% doivent, ensemble faire env. 70%.

    Au fur et à mesure que CD4% augmente (et il augmente...), CD8% doit refluer... Mais ce ne lui est pas trop possible: en effet sa demi-vie est de 9 mois (voire plus) alors que CD4 a une demi-vie de 3-6 mois. Tant que tes 'vieux' CD8 sont là, de 'jeunes' CD4 ne peuvent prendre la place.

    Je vais faire une simplification qu'on voudra bien me pardonner: dans un quartier de Paris la moitié de jeunes sont 'blancs' (pas les autres), et tous les vieux (il y en a beaucoup) sont 'blancs': donc les blancs sont majoritaires, mais quand les vieux seront morts, alors la proportion dans le quartir sera 50-50.

    Il faut donc attendre au moins 2-3 ans avant de se faire une idée.

    Allègement ou pas. Moi, j'ai mis 2-3 ans avant d'avoir un ratio de 1 (pas d'allègement à l'époque). Puis il est passé à sup. à 1, ensuite j'ai fait l'allègement et ca n'y a rien changé.

    On a voulu faire croire aux patients et médecins bien naifs que traiter tôt était favorable au retablissement du ratio. Ananworanich montre (et c'est dans ce même billet) qu'il n'en est rien

    On n'a pas de résultats experimentaux sur le 3/7 en bithérapie... Moi ca avait marché, mais 2/7 limite et 1/7 (en mono) non...
    L'orthodoxie ICCARRIenne est d'être en TRI au 2/7 et en quadri au 1/7, histoire d'être sûr...

    Dans cette optique là on peut penser à ajouter TDF ou ABC ou encore RPV: un peu plus lourd sur le papier mais moins souvent.

    Bon... tu vois que ces dynamiques sont lentes, donc prend ton temps, vu que tu te sens mieux

    Salutations ICCARRiennes

    ce blog n'est pas un conseil médical

    RépondreSupprimer