Rechercher dans ce blog et pages liées

2015/12/26

ICCARRE et rémission


ICCARRE et rémission


Je diffère volontairement le billet qui discute de la présentation de Ch. Katlama à EACS-2015. Pour les plus pressés, voir les transparents et le résumé. C'est le coup de grâce...

Les questions que les gens vont commencer, rétrospectivement, à se poser sont dévastatrices ...

Dur, dur pour les médecins: mon médecin est nul, toute sa conception est anéantie:

- Oui, le TasP, ça marche
- Oui, la PreP ça marche
- Oui, il y a des interactions médicamenteuses non-décrites
- Oui, l'allègement ça marche

Mon médecin est anéanti. Je lui en veux un peu. Même beaucoup...
Je vois que le changement va être douloureux. Rétrospectivement... Tout ce temps perdu et toute cette souffrance inutile infligée. Aujourd'hui et demain ... Comment gérer l’inévitable tournant vers les allègements?

Voici quelques questions ouvertes: A quoi sert Triumeq ® ? Prescrire Stribild ® aujourd'hui n'est-ce pas restreindre les options de demain ?

Faut-il attendre ? Oui... on peut attendre ... attendre quoi ? Attendre jusque quand ? A un moment, il faut virer sa cuti, et changer de logiciel.

Si les médecins ne changent pas maintenant, elles vont se trouver en porte à faux vis-à-vis des patientes, qui, elles, se posent des questions et trouvent des réponses.

Oui! ICCARRE c'est un bon plan! ... Aucun médecin, (hors le cas unique, non reproduit, de Hutter, à Berlin) n'a jamais offert ne serait-ce qu'une année de rémission à un patient chronique.

Leibowitch, Cohen, Faucy, Dybul, Butler ont, depuis une dizaine d'années environ, démontré le concept de rémission pharmaceutique. Leibo l'explique ici.

Même parmi les rares Viscontis, seuls quelques uns auront une rémission durable: pour la vaste majorité, la lune de miel ne dure que quelques mois, au mieux quelques années: Ils les comptent leurs années de rémission.

Comment comptent-ils leurs années de rémission ? Ils contemplent les années de non-prise médicamenteuse, les années de trithérapie restées au placard.

Et bien moi aussi... Je peux faire pareil...

ICCARRE VIH rémission cure HIV Lamivudine sparing économie allègement Visconti
Il y en a tellement que ce n'est pas facile de faire tout tenir sur une photo. Il y en a tellement! Pour faciliter la prise de photo, je me suis limité à la Lamivudine, puisque ça parle à tout le monde: la quasi totalité des patients prennent la Lamivudine, fluorée ou pas, coformulée ou pas. Si vous voyez 3TC ou FTC dans votre combo, alors, c'est ça...

Ce n'est pas elle qui pose un problème identifié de toxicité (quoique...), c'est ce qui va avec... Et là les accessoires, toxiques, sont variés. Je circonscris à la Lamivudine, cela parle à tout le monde. Dans sa tête, il suffit de multiplier par 3!

Je dois à Leibowitch (et certainement pas à mon médecin...) des années de rémission!

Pour découvrir: voici un enregistrement, transcrit par le comité des familles:


ICCARRE VIH rémission cure HIV Jacques Leibowitch Garches allègement


C’est cela la bonne nouvelle!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire