Rechercher dans ce blog et pages liées

2018/04/15

ICCARRE à Moscou




ICCARRE à Moscou

Par Charles-Edouard!


ICCARRE-Le-Grand chez les Tsars


Après le succès qu'aura été la présence, remarquée (puisque ignorée par la pègre médico-pharmaceutique), du 4/7 à IAS-2017, ICCARRE est annoncé à VI International Eastern Europe and Central Asia AIDS Conference 2018, à Moscou.
Ça sonne un peu comme Tintin au pays des Soviets... Vous n'y serez pas, moi non plus... Voici donc en avant-première exclusive (la maison ne recule devant aucun sacrifice...) les cas patients qu'il est prévu de présenter. Il y en a une dizaine... Donc je vous en mets 3, et, mettrai les autres au fil de l'eau.

Patient #1: en 1/7 depuis 2009


8 années de traitement pour 1 seule de toxicité! Voilà le travail... Il s'agit ici d'un cas patient, sourcé par J. Leibowitch, donc dûment enregistré au service du Pr Péronne, à Garches. Qu'on ne vienne pas nous dire (ou insinuer) que cela n'existe pas!
Comme lu sur le graphique, la patiente a fait 2 interruptions de traitement (vacances thérapeutiques) avant de maintenir, de façon continue et ininterrompue, sa CV indétectable. On illustre ici l'avantage net à ICCARRE, qui permet à la fois le bénéfice thérapeutique et une réduction de la toxicité.

Patient #2: en 2/7 depuis 2011


7 années de traitement pour 1 seule de toxicité! Un ICCARRE-le-Grand pas trop poussé, pépère, en 2/7. 15 années de traitement bienveillant. Ah! Que je suis envieux!
Pas de mystères, aujourd'hui comme hier, il faut courir tout Paris pour trouver un médecin qui tienne la route... Quand je compare à mon propre toubib, c'est à des années-lumière. Et mon toubib n'est pas une lumière!, Il est gentil, mais sur ce coup là, il est à la masse. D'ailleurs, je ne l'écoute plus que d'une oreille distraite...

Sous ICCARRE (#3): 2 naissances au naturel


Bon... Il y a des gens dans la vie qui pensent que tout s’arrête pour eux... Les vétérans savaient patienter un peu avant d'entrer dans le traitement. Les recommandations Yéni ou Morlat ? Rien à battre! Oh la la! Que toute cette surmédication est détestable...

Et ce mépris hautain!

Quel beau démenti infligé aux crétins stipendiés... Brrr... Rien que de penser que ces gens-là voudraient nous interdire, nous les honnis, de nous reproduire.
Hi, Hi, Hi, on y arrive avec le kiki!

10 cas patients pour ICCARRE 1/7


Ça fait beaucoup! Ça vous fait une belle présentation, convaincante... Nous les explorerons 1 à 1, sinon on va avoir une indigestion. Les russes, familiers du 'fake news' à l'américaine, vont apprécier!

Dans l'actualité


La question de la super mutation (dite 3'PPT) in vivo occupe les esprits. Elle n'a été détectée que chez 1 patient, dans DOMONO, pour une remontée à ...798... Bof... Super mutation?... Les auteurs indiquent aussi: [des] Provirus préexistants contenant un seul INSTI-RAM est le mécanisme de l'échec. Ce qui est bien concordant avec la mise en garde dite du Talon d'Achille.

- Morlat était tout à fait à coté de la plaque concernant la dose 'seuil' pour NVP; ce fut mis en évidence par l'essai VERxVE qu'on trouve ici: Surdosage de 4 à 8 fois! Faites-leur confiance, nous disent-ils... On y reviendra!

- Un nouvel article sans grand intérêt: Dolutegravir resistance mutations

Le génie français


Francis Blanche nous fait le coup de placement de produit à la télé. Époque révolue ? Ben voyons!... Avec la monétisation (You Tube), les activistes en robe de chambre en profitent pour nous balancer du médoc à tout va!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire