Rechercher dans ce blog et pages liées

2019/01/13

stratégies pour 2019


   participez aux discussions !   

Vive 2019!

Par Charles-Edouard!

Jusque 2017, ce blog a permis de rassembler et d'offrir les ressources disponibles sur l'allègement en général avec une attention particulière pour ICCARRE, les Bithérapies et la Mono-DTG. En excluant la monothérapie d'IP, nous avions fait le bon choix. Les réductions de doses, comme A-TRI-WEEK ou le demi cachet ne présentent guère d'intérêt: on en parle épisodiquement.

La mono-DTG a connu des revers tout à fait prévisibles et on peut dire que ses promoteurs les plus rapides (Bart Rijnders, Hocqueloux) on salopé le travail: le Talon d'Achille était un piège, ils sont tombés dedans, la tête la première, et la Mono-DTG avec eux. C'est fort dommageable... Le talon d'Achille est très facile à éviter mais très difficile à admettre, d'autant qu'on a pas de mécanisme explicatif simple ni de prédicteur fin. Ce qui nous laisse comme seul prédicteur l'historique thérapeutique de l'hôte (la patiente), sans omettre qu'on ne dispose pas de l'historique thérapeutique de l'hôte précédent.

On va donc avoir deux écoles, celles des aboyeurs usuels, qui conspuent la Mono-DTG et celle des virologues de course (Katlama, Lanzafame, Ottenbuttel) qui gèreront, bon an, mal an, de petites cohortes totalement éblouies par le génie de leur prescripteur, et estomaquées par la bêtise (voire la méchanceté) de la pègre médico-pharmaceutique. Dont acte.



A ICCARRE, l'Or, à Mono-DTG, l'Argent


Puisqu'on traite et de la Mono-DTG et d'ICCARRE, il convenait de mettre en exergue les avantages de l'une et de l'autre. Hormis le présent blog, personne n'a pris soin de développer le talon d'Achille, ce qui nous place bien au dessus du lot, en terme de service réel rendu aux patients. En entérinant, dès 2017, le 4/7, le rapport Morlat, a rendu obsolète Quatuor, et même le site officiel d'ICCARRE, laissé en déshérence. L'inscription officielle, qui ne fait guère de doute, à l'issue de Quatuor, met fin à la militance. Nous avions posé la question franchement: Morlat signe-t-il la fin de ce blog? Il a signé la fin de sa traduction en Portugais: notre traducteur a compris que ce n'est qu'une question de temps que la pratique du 4/7 percole jusqu'au Portugal ou au Brésil.

Nous avons mis en ligne un Guide Pratique du 4/7, dès 2014, ainsi qu'une liste de médecins: ce sont, de loin, les 2 documents les plus téléchargés, tout à fait inédits, au prix d'une maintenance minimale.

Pour notre part, notre développement continue! Nous avions placé la barre assez haut: la prise hebdomadaire, et au delà.

Maintenant que le 4/7 est chose acquise, nous reste à faire de même pour le 1/7. Là, il y a un hic... Le 4/7 est accessible à tous, au prix d'une simple vérification sur Génotype (et encore...), sans distinguo de combinaison, de reservoir et autres fadaises, un temps agitées par la Pr Rouzioux-des-fameux-critères, aujourdhui rangée au fond du grenier. Lisez le Guide Pratique, il y a fort à penser que vous êtes éligible... Prenez quand même soin de le lire et d'en discuter avec un médecin ad'hoc, pas n'importe lequel, SVP. Ne vous laissez pas abuser par des charlatans en tout genre qui recherchent la caution morale du titre de médecin pour faire la promotion de sur-médications à l’efficacité invalidée.

Le hic, c'est qu'à partir de 3/7, certaines combinaisons ne marchent pas. Si vous êtes sous une combinaison éprouvée (Atripla, NVP/TDF/F-3TC) ou favorable (Triumeq®), il est fort probable que vous ne compreniez pas mon inquiètude. Le risque, c'est qu'à expérimenter sans tenir compte de ce que l'on sait, on ne reproduise la malheureuse affaire de DOMONO et MONCAY, ce qui plomberait irrémédiablement le 3/7. Il y a des combinaisons interdites (Kaletra, Isentress) et des assemblages douteux (probablement Stribild®/Genvoya®). Donc dès qu'il y a vote autour d'un projet, toute la clique stipendiée vote contre et signale, par avance, son hostilité. C'est d'ailleurs à cela qu'on reconnait les faux-nez.

2018: de nouveaux concepts


Une étape liminaire aura été de développer nos arguments en les étayant et préempter les objections usuelles: donc on introduit des concepts nouveaux:


- Équation de l'Eclipse (Pasteur 05-2018)
- Rémission dynamique (Pasteur 05-2018)
- Statistique de l'Eclipse (Pasteur 05-2018)
- Choke-and-mute (Pasteur 05-2018)
- Distance à la rémission ((Salpêtrière 09-2018)
- Synergies moléculaires (Salpêtrière 09-2018, publication à venir)
- OMNIBUS (Salpétrière Sept. 2018)

A fin 2018, on a une argumentation forte (le changement de paradime) en faveur des essais OMNIBUS, aujourd'hui rédigés et en cours de peaufinage. Ces concepts, bien argumentés, reçoivent un accueil très favorable et percolent très bien dans le tout-Paris-qui-compte. Ça passe mieux que de dénoncer les maitres de chaires, certes soupçonnés de collusion... Quatuor les a mis hors course.

2018: Nouveaux outils


A compter de 2018, nous disposons d'un outil moderne, jusqu'alors réservé aux professionnels: les présentations audio-visuelles. Nous avons pris modèle sur l’École Normale Supérieure et prolongé l'outil jusqu'à la portabilité sur YouTube. Notre chaine YouTube débute et 2019 on devrait avoir une bonne dizaine de nouvelles présentations.

OMNIBUS est probablement ce que j'aurai fait de plus enthousiasmant en 2018. Le site Internet qui lui est dédié est en cours de test, il sera disponible bientôt...

Le voyage à Lourdes


Le voyage à Lourdes ? C'est la stratégie qui signe l’absence de stratégie. Les voeux pieux ne sont pas un stratégie, L’intermittence, oui...

C'est d'ailleurs ce qui différencie le plus l'intermittence de l'allègement: l'intermittence réduit le réservoir actif: c'est cela le mécanisme du Choke-and-Mute. L'analogie du couvercle sur la bouilloire, rendue populaire par le Pr Rouzioux-des-fameux-critères-mis-en-défaut, est une supercherie. Non! Quand on ouvre le couvercle la vapeur ne sort pas immédiatement: c'est faux.

On ne sait pas réveiller le réservoir! Pourtant, il se réveille inévitablement. Alors, si on ne sait pas réveiller le réservoir, pourquoi ne le laisse-t-on pas se réveiller tout seul, un peu, pour lui mettre une grande claque dans la tronche et recommencer, jusqu'à épuisement. Ça, c'est une stratégie, et, en plus, on sait qu'elle marche.

Le problème va plus loin: on n'a pas de stratégie de rémission (alors qu'on sait, depuis, le patient de Berlin, que c'est possible) et on n'a pas de stratégie d’éradication, alors qu'on sait, depuis la variole, que c'est possible, voire quasi-possible pour la polio, voire, un tirant un peu, la tuberculose. On n'a pas de stratégie pour baisser le coût si ce n'est de délocaliser l'emploi en Inde ou en Chine (Bravo!).

Omnibus


Omnibus avance... La documentation nécessaire à l'essai OMNIBUS-3D est écrite. Je laisse reposer un peu, histoire de souffler et j'entreprends OMNIBUS-Bicycle.

Dans l'actualité


- Homéopathie: on aborde enfin la question de fond: pourquoi rembourser un 'médicament' inutile?. La même question se posera dès la fin de Quatuor: expliquez pourquoi on doit rembourser le 7/7, dont on sait maintenant que 3 doses sur 7 sont sans bénéfice thérapeutique.

- j'ai ajouté un tableau comparatif à mon billet sur les nouvelles bithérapies (lire aussi les discussions en commentaire)

Le génie en vidéo


Je remets ici les liens vers 2 vidéos que je trouve très inspirantes: le Pr Schinadzi (inventeur de F-3TC et de la guérison de VHC) et celle du Dr A. Faucy sur les anticorps à large spectre.

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?

2018/12/21

Blocage gazage stockage



   participez aux discussions !   


Blocage gazage stockage

Par Charles-Edouard!

Les temps sont durs: pas pour tout le monde...


Cette histoire d'intermittence est bien l'exemple où la soumission volontaire des uns (pauvres 7/7!) fait la joie des parasites : la pègre médico-pharmaceutique. La soumission à la taxe des masses fait le bonheur des bénéficiaires de la suppression de l'impot. Taxe diesel vs ISF. Tout le monde aura compris. Enfin!...

Allez donc participer aux rassemblements jaunes, pour faire connaissance. Ce que j'y ai vu ? Beaucoup de retraités, de trentenaires, pères ou mères de famille, très très majoritairement venu de province: ils sont perdus, demandent leur chemin.

Un militant gay, ou prétendu tel, hostile, est venu nous expliquer que la communauté gay, et les parisiens au sens large, detestent les gilets jaunes. Pis, que sans la communauté gay, il est illusoire de compter sur Paris. Le manque de soutien parisien est criant, assourdissant. Il suffit de voir ces planqués de socialistes parisiens. Hidalgo nous parle des déplorables, un peu comme le fit Clinton en son temps. Adios...

La taxe Diesel est une taxe Gay/Bobo


Le manque de soutien de la communauté gay laisse à réfléchir... La taxe Diesel est un parisianisme: c'est une taxe Gay-Friendly... Non... La taxe Diesel est une taxe Gay-Bobo

Pour l'intermittence, c'est aussi un peu le cas... Les communautaires parisiens, les explosées du week end sous CHEM, ont préché pour leur paroisse et ont soutenu mordicus le Pr Molina, qui fit préférer Ypergay à ANRS-4D. Ce n'est pas là qu'une histoire de personne: la 'communauté' a pris l'intermittence en grippe. Or, elle y est pratiquée: c’était bien le seul moyen de recycler des cachetons avant le remboursement de la PreP. Maintenant qu'il est mis fin au petit trafic de la rue des Francs Bourgeois, on aurait pu espérer que les communautaires viennent enfin au secours de vrais patients. C'est oublier que le U=U a complètement finlandisé les séropos, qui n'ont plus guère voix au chapitre dans les associations subventionnées.

D'ici, j'en suis le témoin! mes lecteurs sont provinciaux et à parité. Et de soutien, aucun!

Je m'en rend doublement compte à la préparation/rédaction de l'essai OMNIBUS-3D: une véritable course de fond et d'obstacles. Ce d'autant plus que, personnellement, le 3D c'est déjà loin derrière moi... On verra... Il y a des choses qui avancent bien, j'y reviendrai... Globalement, c'est plutôt positif!

Ce pour souligner que la fameuse 'communauté' est plutôt un boulet... Tout comme le parisianisme consumériste s'oppose aux gilets jaunes.

Bon... Revenons sur le blocage


Paris était désert, les distributeurs vides ou barricadés, tous les magasins emballés sous contreplaqué. Perte de chiffre d'affaire totale. Le Quatar, propriétaires des 'grands magasins' et de facto employeur de la clique dirigeante, ne va pas être content (déjà que le baril a baissé de près de 50 %). Hidalgo non plus. Les profiteurs de la détresse LGBT non plus.

Bref, le succès fut total. Rien à redire. Acte V il y aura, c'est sûr!

Gazage


Le seul slogan un tant soit peu repris aura été 'Macron Démission' et un 'aux armes citoyens' d'autant plus pathétique que les badauds étaient sans défense face aux rhinocéros.

La force a chargé, délibérément, sans raison apparente et pris les agneaux dans la nasse: un blocage en haut, une colonne blindée qui vers 16:00 remonte au pas de charge!

J'en ai saisi une photo, pétrifié que j'étais entre l'envie de leur barrer héroïquement la course, et le soucis de préserver mes projets. La photo n'en rend pas compte mais ils avancent bien au pas de course: regardez et comptez les pieds. Jamais on aura bu telle répression! (cf la coupable indifférence lors des manifs réactionnaires contre le mariage)

Le piège était tendu, le boulevard, vidé ... Un vrai boulevard pour la charge. Je récupérais un peu plus bas les jaunes victimes, bien innocentes, un nettoyant oculaire comme seul soulagement. Ils ne se laisseront pas avoir 2 fois: il ne faut pas s’agglutiner en un point, mais être partout et nulle part, à la fois.

Stockage


Cette affaire ne dit rien qui vaille, et un appel à la grève générale serait suffisamment suivi pour venir perturber le bon acheminement des ARVs, tous importés.

Un tel signal ferait notre affaire! Pas besoin d'épiloguer, ni d'espérer le pire: l'espoir n'est pas une stratégie. La stratégie c'est d'avoir du stock, pour soi comme pour les autres. J'ai du stock, pour moi même comme pour mes amis, uniquement... Le manque de soutien patent de la 'communauté' ayant été bien noté.

Soit dit en passant, moi je ne prends pas mes médocs à la pharmacie à la juste proportion, mais bien comme tout le monde: il n'y a rien à gagner à baisser la pression sur un système corrompu. D'autant qu'il n'existe aucune comptabilité 'officielle' permettant d'acter du succès de l'intermittence.

Omnibus


Le projet Omnibus, validation du 2/7 et exploration des synergies, se structure chaque jour davantage. Très bientôt nous serons en mesure d'aligner 4 projets: - Omnibus-3D ; - Omnibus 3-2 ; - Omnibus 3-2-1 ; - Omnibus-bicycle (= 4/7 en Bi). Pas trop nécessaire de préciser davantage: le nom est parlant.
On voit se constituer un comité de soutien!

Dans l'actualité


- Le préservatif remboursé !?: Tant qu'à faire, autant faire à moitié: ce ne sera remboursé qu'à 60%, pour une seule marque, et il faudra passer par la case médecin: idéal pour les PrePistes, probablement inefficace pour le mâle lambda... Mention "peut mieux faire"


- Très bonnes analyses d’Emmanuel Todd sur les Gilets Jaunes.

Le génie français


sans commentaires...

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!



2018/11/24

Nouvelles bithérapies-2018



Les nouvelles bithérapies 2018

Par Charles-Edouard!

Les bitherapies 2016, aujourd'hui validées


Oui, les bithérapies 7/7 sont des 'allègements', disons une dé-escalade, rendues possibles avec l'arrivée de DTG. A la différence de l'intermittence, elles ne vous rapprochent en rien de la rémission dynamique, sauf à les valider en mode 4/7 (voire mieux).

Nous avions déjà présenté DTG/3TC; DTG/RPV, DTG/F-3TC et NVP/RAL. Lisez donc ce billet. En 2018, DTG/3TC (et à fortiori DTG/F-3TC) et DTG/RPV ont passé haut là main les essais de validation, financés par l'industriel. Il en résulte deux coformulés: JULUCA ® (DTG/RPV) et bientôt DTG/3TC qui est annoncé ici, suite aux 2 essais Gemini, avec 1400 patients.

Rien de nouveau, là, sous le soleil et nos bi-thérapies de choix sont validées, hourray! Bon... Oui, parce que pour les patients qui ne connaissent pas l’éclipse, le risque était de rester des années et des années sous trithérapie superflue. Évidemment, ça décape les zinzins comme Genvoya ® ou SYMTUZA® ; la commission de la transparence (HAS) a d'ailleurs retoqué SYMTUZA® et Descovy® en leur attribuant une ASMR à chier... Bon...

3 nouvelles bithérapies


Aujourd'hui mettons la lumière sur 3 nouvelles Bi-thérapies. En effet, la puissance de DTG invite les cliniciens à des nouvelles approches, y compris à se poser la question de la pertinence des doses ou autres astuces (boosters)

Névirapine 200 mg + Lamivudine 300mg


Oui l'essai VerxVe montre que le seuil admissible n'est pas 4 000 ng /mL comme le prétend encore, sans le justifier (et pour cause...), le rapport d'expert Morlat. Ce qui mêne à cet aveu terrible, trouvé par hasard, sur les rapports de dosages de Saint Antoine:

En un mot, la dose de Névirapine (pourtant pas du petit lait...) recommandée de 4000 est fausse d'au moins un facteur 4

Le Dr Lanzafame avait déjà reporté un franc succès avec NVP 200 mg en maintenance. Il est allé plus loin et a supprimé TDF (alternativement ABC), mettant ainsi ses 9 patients sous NVP/3TC.

Il nous en fait part dans l'article ici:
Désintensification antirétrovirale "poussée", stratégie visant à éviter les interactions médicamenteuses et les effets défavorables à long terme de la multi thérapie.

Évidemment, par rapport à la rémission dynamique, c'est pisse-petit... Mais pensons à ces millions de patients, souvent chinois, sous NVP, et que l'usage de TDF inquiète.

Il y a des solutions, il faut les explorer/valider

Ce serait plus malin, plus économique et plus facile à déployer que DTG/3TC, dont le prix favorable en pays 'pauvre' se fait attendre.

Efavirenz 200 mg + Lamivudine 300mg: bis repetita et une surprise...


On prend les mêmes et on recommence: cette fois-ci avec EFV 400 mg puis 200 mg, avec à la suite la suppression de TDF (ou ABC): voilà qui vous fait une Bithérapie de maintenance, à bas cout et faible toxicité. Un clin d'oeil à l'un de nos lecteurs que le sujet préoccupe.

Pas même besoin de basculer toute la France de EFV à DTG

Lanzafame reste pharmacocinétiste dans l'âme. L'Eclipse ce n'est pas encore son truc même s'il a l'amabilité de citer ANRS-4D comme inspiration, et d'écrire:
L'hypothétique concentration efficace... Mon oeil!

On interroge le grand chef es synergies (Aka Leibo) et on apprend que Oui! EFV 200 mg ça le fait! et en 1/7 qui plus est! (avec TDF/F-3TC/DDI)... Et mieux, une patiente d'origine africaine (entendez, avec les bons cytochromes) fait le 1/7 avec seulement 100 mg d'EFV (en Quadrithérapie)

Lanzafame, à force d'enfoncer des portes ouvertes n'est pas au bout de ses surprises!

Le fin du fin: DTG/ATV, candidat pour le 2/7 (voire 1/7)


La question se pose de savoir comment bien utiliser DTG en 1/7: c'est n'est pas écrit sur la brochure! en Mono-DTG, je ne doute pas de ceux qui y arrivent; moi, je n'ai pas réussi (j'ai peut être fait une bourde en mettant dans une gélule, vas savoir...). DTG/3TC en 1/7 ne me tente pas trop car en cas d’échec tu te prend la mutation 184, qu'il faut alors nettoyer par noyade. Je n'ai pas le temps... Alors il fallait trouver quelque chose qui colle bien... Et là ATV est un très bon candidat car c'est un booster de DTG, en plus d'être bien toléré, à ce dosage homéopathique (le 1/7...). Pour Leibowitch, ce sera sans le booster (ritonavir), alors , évidemment, c'est attractif! Les 2 plus hautes barrières à la résistance et une synergie pharmacocinétique à la clé: voilà un bon candidat!

Nous l' avions évoqué lors de notre staff à la Salpêtrière... Et le Pr Katlama acquiesça... Donc on le retient pour OMNIBUS: c'est mon nouveau dada! D'autant que je n'en ai pas fini avec DTG!

En fait, le seul truc qui m'emmerde c'est l'incompatibilité DTG/NVP: c'est irrémédiable... Enfin, on verra bien avec la dodécathérapie, en cours d'exploration, en vue du 1/15.

Enfin, pour avoir essayé, cet ATV passe finger-in-the-nose: c'est vraiment une piste à creuser.

Bi et intermittence: tableau comparatif


(ajout le 10/01/19) A partir de DTG, il y a 3 options de Bi (DTG/RPV, DTG/3TC, DTG/ATV), et se pose la quesstion de savoir laquelle est la plus favorable à l'intermittence. Note: le couplage Bi + Intermittence n'a été exploré que par des patients, en mode autonome, ou par Leibowitch. A ce jour, les essais cliniques correspondants sont en cours de préparation (OMNIBUS et OMNIBUS-Bicycle)
A partir de NVP, il y a 2 options (NVP/3TC, NVP/RAL). RAL est à la source du Talon d'Achille, donc, ce n'est pas à retenir. Reste NVP/3TC, publié par Lanzafame.

Je rajoute (le 10/01/19) un tableau comparatif:
Bi PillulesEffet secondairesCycle ExploréObjectif Cycleconduit au 2/7 ?essai prévupreférence
DTG/RPV 1 Oui (psy)pas testé4/7NonOMNIBUS-Bi   
DTG/3TC 1 Non4/7 (autonomes)4/7Oui (*)OMNIBUS-Bi   
DTG/ATV 2 Non2/7 (Leibowitch)2/7ouiOMNIBUS-2D   
NVP/3TC 2 RarissimesNon4/7?Oui (*)OMNIBUS-2D   
NVP/RAL 4 OuiNonNonNonNon   

Oui (*): avec ajout de TDF

Charles-Edouard! Le Livre...


Ca n'avance pas, parce que je m'occupe d'OMNIBUS et on ne peut pas à la fois écrire l'Histoire et la raconter, Ah, bah ... Si, on peux. Bon... Je n'ai pas le temps...

Dans l'actualité


- on relira cet article ayant des données intéressantes sur l'Eclipse; il date de 2015 et a des données sur toute une population de patients, pas seulement des patients 'top'; et l’éclipse, inlassablement de 15 à 21 j....

- on apprend plein de choses à lire cet article : La tarification du dolutégravir est-elle équitable? Une analyse comparative de prix et niveau de revenu du pays dans 52 pays

- autre article interessant: Risk of Viral Failure Declines with Duration of Suppression on HAART, Irrespective of Adherence Level: on y voit que, passé les 1-2 premières années, le risque de rebond décroit même avec une observance médiocre: cela permet d'expliquer, graphiquement, pourquoi il faut attendre une année d'indétectabilité avant de se lancer dans le 4/7

- après le scandale du Levothyrox, voici Androcure, et une nouvelle brutalisation/médicalisation du corps de la femme.

Le génie français


J'aime bien Nolween Leroy, ici avec Renaud Capucon, dans le mythique I'm calling you (Bagdad Café)

La palme est pour J.P. Gaultier et son génial Freak Show! Les ICCARRiens preterons attention à chaque instant: une surprise les attends, en forme de clin d'oeil, qui leur fera chaud au coeur. Grand Merci à notre Jean Paul national, dont on est si fier! Voir le trailer ici, et en profiter pour les fêtes!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?



2018/10/28

On rattrape



On rattrape le coup

Par Charles-Edouard!

Sous Evipléra, celui-ci n'a rien compris!. Cherchez l'erreur...


Pourquoi croire qu'il y a une logique? Le virus, une fois à plat, met du temps pour reprendre sa réplication. La primo ? Ça vous parle? C'est 2 à 3 semaines avant que le virus fasse son nid. L’éclipse, c'est 2 à 3 semaines avant que le virus ne refasse son nid. Là, il fait de la réduction de dose. C'est un pharmacocinétiste, un idéaliste, qui croit que le monde se conforme à son idée, sa logique. Non! Le virus a cette caractéristique observable: il démarre lentement. Notre stratégie pharmacodynamique: une bombe, puis le silence... Puis une bombe, puis le silence... Puis une bombe...

Ni soumission, ni espérance, juste une stratégie


Le virus n'a pas été crée pour nous punir, il a évolué... C'est un bricolo, qui, tant bien que mal, survit. Et quand on comprend ses faiblesses, on en profite, et quand on ne comprend pas on se soumet aux diktats d'escrocs accrédités.

Quand, en mode expérimental, on fait un échec, on n'est pas puni: on apprend! J'ai fait mon échec, relaté ici, recherché, pas souhaité. Où l'on comprend que Mono-DTG n'est pas un bon véhicule pour se lancer à la poursuite, légitime, de la rémission. Bon... On a devant nous un échec à beaucoup de zéro, et il nous faut une stratégie, défi lancé ici, que personne n'a relevé: Quelle stratégie choisir ? On en a 3 à portée de main:
A- faire une noyade pour repartir sur une base saine
B- re-rentrer dans le traitement avec: B1 - DTG ; B2 - sans DTG

Stratégie A : faire une noyade


Cela fait partie des savoirs oubliés des virologues: en arrêt prolongé de traitement, le virus historique, plus actif, reprend, au cours du temps et des réplications à tire l'arigot, l'espace au dépend du mutant, qui, de marginalisation en marginalisation, est éliminé. Ça ne se fait pas en 5 minutes ni en 2 mois (oh le tord que nous a causé cet 'essai' avec 2 petits mois de jachère): c'est 6 mois minimorum, 1 an ou plus, s'il vous plait! Et ça nettoie bien les résistances... Mais bon, là sous Mono-DTG (1/7), on veut nettoyer quoi ? On n'est même pas sûr qu'il y aie quoi que ce soit à nettoyer... Et bon, cela veut dire un an ou plus de retard sur notre projet de revenir à 1/15. Par contre, pour bretelle et ceinture, c'est nickel parce que la noyade ça marche!

Un avantage à mettre au crédit de l'arrêt de traitement est que le profil PTC (ceux qui contrôlent après interruption) ne s'obtient pas de suite: il faut quelques mois avant que le système immunitaire reprenne le dessus et maitrise la situation. Ca existe, mais plutôt rare. Et au total moins attractif que le 1/7 ou le 1/15

Si on ne fait pas la noyade, il reste un soupçon, dont il faudra tenir compte pour la combo de choc en vue du 1/15.

Stratégie B : on reprend le traitement


Quand même, le but du jeu, c'est de rester sous traitement, d'autant que l'objectif est de refaire le 1/15, c'est à dire un traitement très peu intrusif. A ce rythme là, on a tout intérêt à rester sous traitement, même si l'interruption reste une option. Pour la reprise, en cas d'échec à l'allègement, on a en fait 2 écoles: reprendre sans DTG et reprendre ou recycler avec DTG. Dans ressuprimer sans DTG (i.e. considérer que DTG n'est plus une option) on trouve Katlama, Bart Rijnder (DOMONO) dans resupprimer avec DTG (on considère que DTG reste utile) on trouve Martinez (Barcelone) ou Lanzafame (Verone). De facon étonnante, Leibowitch ressupprime sans DTG mais réutilise DTG par la suite dans une approche innovante qu'on verra plus tard. A tous les crétin.e.s qui ne savent que ressasser 'faites confiance à votre médecin' on a envie de répondre: 'Mais lequel?'.

Un avantage qu'il y aurait à reprendre avec DTG, c'est qu'on apprendrait quelque chose. Si on reprend sans DTG, on ferme la page, on passe à autre chose, considérant alors DTG comme perdu à jamais... Ah quand même le dilemme est d'importance

Alors vous ... Comment feriez vous ? Ah vous avez raison, on devrait faire une analyse du risque au regard des résistances éventuelles. On verra cela une prochaine fois... (là, je suis un peu à la bourre sur beaucoup de projets)


Dans l'actualité


- Les anti-corps monoclonaux à large spectre: c'est un sujet tendance dont on pense pouvoir espérer beaucoup: A. Faucy explique ici en vidéo. Je vais essayer de faire un billet sur le sujet, car les implications pour notre recherche de la rémission semblent importantes: il faut commencer à s'y intéresser!

- Les ténors de la bêtise 2018: Pour 'prouver' que les tout-en-un de Gilead n'induisent pas de résistance à l'insuline, les 'scientifiques' y ont mis les moyens!
Effets des combinés antirétroviraux F/TAF, E/C/F/TAF et R/F/TAF sur la résistance à l'insuline chez des volontaires sains
Ils ont testés des patients avant et après... Combien de patients 1000 ? 100 ? ... non... 10. Pendant combien de temps ? 2 ans ? 2 mois ? ... non... 2... semaines!
Et avec cela tous les connards porte-voix habituels vont claironner que non, Oh non, pas de risque de diabète avec nos merveilleuses pilules: savoureux!

Le génie français


Oui, Charles va nous manquer!. Heureusement ses chansons nous restent dans la tête comme autant de rengaines:
J'habite seul avec maman
Dans un très vieil appartement
Rue Sarasate
J'ai pour me tenir compagnie
Une tortue, deux canaris
Et une chatte
Pour laisser maman reposer
Très souvent je fais le marché
Et la cuisine
Je range, je lave, j'essuie
À l'occasion je pique aussi
À la machine


Allez! Un peu de baume au coeur avec cette interprétation ludique de Vivaldi par 2 français en robe de chambre.

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?



2018/09/30

Omnibus



Omnibus à la Salpatrière!

Par Charles-Edouard!

Ça roule pour notre amie Joëlle:

D'abord, on est content pour toi, et, pour ce qui est du suivi médical, regardes ce qui arrive:

Charles-Edouard! et OMNIBUS à la Salpêtrière


L'excellent séminaire à Pasteur nous a boosté. Comme ANRS-4D a un succès de 100 % chez les patients observants, que peut bien apporter Quatuor si ce n'est une confirmation ? Au pire, il y aura quelques échecs, et alors ?? On pourra mieux circonscrire l’éligibilité... La procédure est 100 % sans risques. On sait déjà qu'elle est 100 % sans dommages ni séquelles: un simple retour à 7/7, avec la même combo, suffit, sans préjudice.

Quatuor a un point de contrôle obligatoire, dans quelques semaines. Ils vont publier un bilan intermédiaire pour autoriser (ou non) les candidat(e)s qui ont bien voulu rester dans le bras différé (7/7) à passer à 4/7. On saura peut-être alors combien de patients, à 7/7, ont envoyé balader l' ANRS en passant, d'eux mêmes, à 4/7, vu que c'est... autorisé par Morlat!

Le tout-Paris-qui-compte attend d'excellents résultats. En particulier, la Salpêtrière qui a fourni le plus gros contingent, et se fait donc une bonne idée (patients et praticiens savent dans quel bras ils sont). Quatuor ou pas, nous avons le vent en poupe, et ce n'est pas pour tourner en rond!

Leibowitch s'estime hors jeu pour question d'age, et veut passer le bébé. Pour accréditer cette mise en retrait (vous y croyez vraiment?), il a efficacement oeuvré à nous ouvrir une opportunité de présentation à la Salpêtrière. L’écho de notre succès à Pasteur revient jusqu'aux oreilles sensibles.

Donc nous voilà invités, par le Pr. Eric CAUMES, à une présentation, un staff, ce Jeudi 27. On n'a pas longtemps pour convaincre, mais on commence à être un peu rodé.

Entre le plan initial, les modifications de sommaires, les slides revues, puis corrigées, puis recorrigées, les répétitions, cela nous a pris 4 jours pleins à y travailler : le public et l'enjeu ne sont pas les mêmes!

ICCARRE est un concept clinique. A Pasteur, ils sont un peu vierges, mais pas à la Salpétrière!

Une audience nombreuse


Une présentation de Leibowitch, ça attire! Et là, tu avais le banc et l'arrière banc de toute la Salpêtrière, cliniciens, virologues, internes, externes, employés de l'industrie (sic). Bref, c'était tout sauf intime. Si certains étaient venus pour le clash, ils y auront quand même eu droit, un peu!

Nous étions venus avec nos irréductibles supporteurs, et heureusement! Nous jouions à l'extérieur. Coté Salpé, au moins une cinquantaine de blouses blanches: c'est quand même le plus gros pôle hospitalier et universitaire de France! (d'Europe?)

Bon, pour l’ambiance, disons franchement que nous avons été reçu avec professionnalisme et courtoisie. C'est important car le débat fut intense, et la ferme organisation de la parole un exercice périlleux et, disons-le, réussi.

Présentation en trois temps: Leibo, Ch-E, Leibo


Les présentations seront bientôt en lignes. Vous aussi aurez droit au contenu.

Leibowitch a commencé par une astuce: il ne pipera pas un mot du 4/7, l'affaire est entendue, et ce n'est pas le sujet. Il présente ses cas cliniques: il y a une bonne cinquantaine de patients à 2/7 (dont une vingtaine à 1/7). Là, ça dresse la tableau!

Là, il me passe la parole pour une mini-présentation: Rémission Dynamique et Omnibus: Montrer que l'Eclipse existe, sa dynamique, introduire la rémission dynamique et la notion (nouvelle) de Distance, OMNIBUS et nos projets.

Comme vous aurez les slides et le topos, je ne m'étends pas trop... OMNIBUS? C'est un essai de validation du 2/7 suivi d'une exploration des meilleures synergies.

Puis Leibo reprend la parole pour défendre l'idée que c'est le moment pour des cliniciens distingués de prendre la relève. A bientôt 85 ans (dit-il...), il veut passer la main. Donc à vous de prendre la balle au bond.

Un examen de passage


La lectrice doit comprendre que nous sommes là chez des cliniciens chevronnés. Tu te plantes sur un argument, et tu es fini ... Je connais bien mon sujet, certes, mais pas tout tout tout, et, eux ... Si...

J'évoque les Viscontis... Et là le Pr. Katlama m'interrompt pour me demander de bien définir ce que sont les Viscontis, au cas où, dans l’assistance, il y en aurait qui ne connaissent pas. Bon, je m'en sors plutôt bien, et j'enfonce le clou: toutes les tentatives à recréer des Viscontis (ex. essai SPARTAC) ont échouées. Comme au cirque, les gladiateurs se jaugent.

Petit point de sémantique


J'ai glissé que dorénavant on appellerait "rémission dynamique" ce qui est à 1/7 (voire mieux), et personne n'a relevé... Ça passe, semble-t-il.

Comme il y a maintenant tant de propositions sur la table, on a convenu d’appeler dorénavant allègement ce qui a moins de molécules et intermittence, le x/7. Oui, parce que sinon, cela prête à confusion! On apprend, au passage, que la Salpé a une cinquantaine de patients en Mono-DTG, sans problème...

Un débat animé, houleux par moment, et une conclusion ultra positive


Sous la ferme direction du Pr Caumes, le Pr Katlama prend la main. Bon... Elle est devant ses troupes, donc, elle nous brosse un tableau pro domo, où la Salpé est dépeinte en acteur proactif: 1/3 des patients sont sous prescription plus légère. Bon... Nous sommes venu rendre les clés de la ville à César, donc, c'est dans l'ordre des choses...

Il y en a quand même qu'ICCARRE-le-Grand gène aux entournures. La virologie tire en premier, et patati et patata du réservoir. Je ressors mon défi public: prouvez-donc, par un tableau de contingence, que l'ADN total est prédicteur de la fermeture de l'Eclipse. Je sais qu'il n'y en a pas... Mais bon, Katlama, relate que, dans MONOI, il y n'a eu qu'un seul échec pour de vrai, mais quelques blipeurs, chez qui on avait un petit effet réservoir, ce qui est normal et attendu, selon elle.
Pas besoin de relever. Ça ne répond pas à mon défi... D'autant qu'elle aurait pu user de son essai ULTRASTOP, ce qu'elle ne fit pas, et me conforte dans l'idée qu'il n'y avait guère d'arguments à trouver là... Hein? Bon... Là, on t'a sorti l'ADN total à grand coup de pied dans le fondement.

Roland Tubiana a relevé que j'avais présenté des ouvertures avantageuses de l'Eclipse, mesurées chez des patients très tôt traités, à réservoir faible. C'est factuellement exact! On ne relève pas, parce que de fait, on n'y peut rien... La tendance, parmi les rares cliniciens qui font des interruptions analytiques, est de choisir des patients favorables à priori, histoire de pas trop s'emmerder... On n'a pas de valeurs récentes sur des 'bras cassés', certes, mais on a 20.000 semaines à 2/7 (voire 1/7)! C'est 20.000 éclipses, d'au moins 1 semaine, à répétition!
Donc tant que l'Eclipse est de plus d'une semaine, qu'elle soit de 7, 15, 21 j. on s'en fout un peu, pour le sujet du jour.

Ensuite, il a exposé une spéculation connue, que même sous le seuil d'indétectabilité, il se passerait peut-être des choses et que, bon, voilà, ça pourrait entretenir un peu de réplication et d'inflammation, que sais-je... Que sais-je, en effet... C'est Nessie, le monstre du Loch Ness, on n'a jamais rien vu, jamais rien prouvé... C'est purement spéculatif...

Donc ça énerve, un peu, pour rien... Mais bon... Leibo, il aime faire le show, et les jeunes internes qui rêvait d'un clash ont été servis. C'est encore mieux que chez Bourdin ou Ruquier. Et puis, c'était du langage de carabin! Bon... Passons...

En fait, le fond de l'affaire c'est que Katlama, l'histoire d'un essai OMNIBUS à 2/7, ça lui botte... Voilà! On avait plein de billes, d'arguments, de plaidoyers, mais, en fait, inutiles: OMNIBUS a plu !

On l'avait présenté à grands traits, donc elle nous a demandé d'affiner notre projet.
Rien que ça! Ça a duré une heure, et il a été acté qu'on peaufine OMNIBUS, et qu'on suive le chemin usuel.

Un succès... Je suis vanné!


Pour un succès, c'est un succès. Vu que c'est bibi qui en a fait la présentation, j'étais un peu sur le cul: c'est passé comme une lettre à la poste (enfin... ça va le faire...). Bon après 4 jours à préparer un beau tir bien dans la cage, il m'a fallu 3 jours à m'en remettre!

Je suis crevé... La suite au prochain numéro!

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?



2018/09/09

idées fausses 2018



Les idées fausses 2018

Par Charles-Edouard!

Que ce soit en écrivant Le Livre ou en préparant nos conférences, je constate que je dois combattre un peu toujours les mêmes idées qui sont à la source de la surmédication excessive et inutile. Des imbécilités, promues par un système crapuleux et corrompu, qui finissent par être un frein à la recherche et à une meilleure qualité de vie. A l'image du palmarès des médecins ou des médicaments, j'ai envie de faire une liste, de la commenter et de voir, ce qui d'année en année change...

L'opportunité m'en est donné par l'apparition sur youtube d'une telle tentative à noyer le jugement des patients dans une logorrhée interminable, inutile et surtout... fausse.

Oh! Bien sûr les idées fausses ne manquent pas de par le monde: la religion, l'homéopathie, la médecin intégrative, le keynésianisme, la 'nation' européenne, le créationnisme, le cholestérol, etc. C'est même amusant à décortiquer, avec précision, pour ne pas porter le flan à l'accusation de complotisme ou d'arrogance, qui sont les artifices dont usent les menteurs quand on les pousse dans leur derniers retranchements...

Comment repérer une idée fausse en médecine moderne


Tout ce fatras n'a rien de médical au sens noble et se traite comme une gestion du risque, chose que font les gens au quotidien, parfois comme Mr Jourdain, sans le savoir.

Les philosophes ont développé la Logique pour nous servir d'outil. Maintenant, il faut s'ouvrir à d'autres outils. Pour les supercheries les plus banales, l'Atlantide, le chat noir, etc. suivez Michael Shremer qui passe en revue le kit de détection des âneries. En médecine moderne, on dispose d'un outil formidable: la table des contingences bien expliqué au début de cette vidéo.

En toute circonstances, exigez la table de confusion (voir Wikipedia)

Liste des idées fausses


Voici une liste d'idées courantes dont on va voir comment (ou si) elles sont invalidées:
Pharmacocinétique, l'ADN proviral Total, l'Extension Abusive d'Indication, le talon d'Achille, la bombologie, l’honnêteté des scientifiques, ce sera bien assez pour aujourd'hui...

Chance, vous pouvez allez visionner ce summum de la supercherie stipendiée qu'est HIVonAir, et je recommande même cet épisode Est-il possible d'éradiquer le VIH de l'organisme d'un individu infecté ? par Dr Laurent Hocqueloux , Dr Anne-Geneviève Marcelin , Dr Gilles Peytavin , Pr Gilles Pialoux

Ici, on voit la Pharmacocinétique (Dr Gilles Peytavin) et la Virologie (réservoirs, Dr Anne-Geneviève Marcelin) convoquées au débat de la question de la rémission, faire étalage de leur savoir, sans faire avancer les choses d'un iota!

Qu'est-ce-que la rémission (totale) ? C'est une éclipse qui ne se referme pas! Donc toute discussion sur la rémission est une discussion sur la fermeture de l'Eclipse (son ouverture, elle, à CV < 50, est un acquis, elle s'ouvre à tous les coups)

La pharmacocinétique: c'est pathétique


gilles peytavin vih pharmacocinétique
La pharmacocinétique est une science utile, quand on l'invoque à bon escient! Puisque l'Eclipse dure en moyenne 14-21 jours, commence par une phase d'extinction pharmacocinétique de 1-2 jours, expliquez-moi comment la pharmacocinétique a un rôle à jouer dans la fin de l'éclipse? C'est impossible puisque, dès le milieu de l'Eclipse, il n'y a plus rien! Et si quelqu'un insiste, insistez de même à obtenir une table de confusion où la pharmacocinétique est en mesure de prévoir quoique ce soit sur la fin de l'Eclipse: C'est le défi public lancé à Gilles Peytavin: montrez, par une table de confusion, que la pharmacocinétique participe à la fin de la fenêtre pharmacodynamique (l'Eclipse).

Et si vous n'y arrivez pas, de grâce, retournez donc à vos chères études et n'importunez plus le débat: c'est pathétique.

On se fiche et contrefiche de savoir si une virémie fuit dans le sperme peu, très peu ou très très peu: c'est toute la force de la déclaration suisse, cliniquement confirmée, que d'affirmer la non-infectivité, nonobstant la présence éventuelle de virémie dans le sperme: donc on s'en fout!. Et puis ça n'a rien à voir avec la fermeture de l'Eclipse! Adieu Berthe!

L'ADN proviral: sortie de piste


anne geneviève marcelin vih reservoir
Cela fait plus de dix ans que Rouzioux nous pompe l'air à faire croire que l'ADN proviral est prédictif de quoi que ce soit. Elle a remis une couche récemment ici: ce marqueur est facile à utiliser, précis, spécifique, pratique, robuste et reproductible. Commentons: facile à utiliser (oui, et alors ?), précis (ah bon? +/- 1 log , c'est précis ?), spécifique (de quoi? avec plus de 95% de Junk, incapable à la réplication, il est spécifique de quoi ?), pratique (oui et alors? pratique si ça n'apporte rien, où est l'intérêt?), robuste (bien voyons! prouvez-le!) et reproductible (oui... c'est aussi une caractéristique des erreurs systématiques que d'être reproductible). Une bonne mesure se doit d'être juste, fidèle et sensible: or, ce machin n'a aucune sensibilité! Autant peser une pièce de monnaie avec un pont à bascule!

C'est ce que démontre Anne-Geneviève Marcelin avec son schéma en oignon,qui doit être lu avec une échelle Log dans la tête

Au reste, exigez la table de confusion: dans ICCARRE 1/7, ANRS-4D, SEARCH 019 elle est impossible à établir! Pour être un prédicteur de l'échec en cycle, court ou ultra court, encore faudrait-il qu'il y ait des échecs! Ah oui, c'est un prédicteur médiocre dans un allègement tout aussi médiocre: la Mono-IP. En quoi la Mono-IP contribue-t-elle à l'effort de rémission?

C'est le défi publique lancé à Anne-Geneviève Marcelin: montrez, par une table de confusion, que la mesure d'ADN proviral total anticipe la fin de la fenêtre pharmacodynamique (l'Eclipse). Et, sinon, retournez à vos chères études, sans nous gaver davantage. Merci bien...

Bon... Vous vous souvenez des fameux 'critères Rouzioux': pas un n'a résisté à ANRS-4D: laminé. Du coup, on espère ne plus la revoir sur nos écrans!

l'Extension Abusive d'Indication: inexcusable torture


Le U=U est un argument recevable à exposer à la patiente qui hésite à entrer dans le traitement, en absence d'immunodépression même légère (CD4 > 350). Et si ce n'est pas une préoccupation, il est criminel de lui imposer un traitement sans bénéfice démontré.

L'essai START, où toute la sur-morbidité a lieu dans les pays du Sud, à l'état sanitaire sans commune mesure avec l'état sanitaire au Nord (allez donc attraper une Tuberculose en Suède, ou une salmonellose mortelle en France, c'est ridicule!), fait, à contrario de la vulgate, la démonstration que le sur-risque, au Nord, est nul: en effet le sur-risque est exactement à proportion entre le sur-risque réel au Sud (TREMPANO) et le sur-risque nul au Nord (HIV-CAUSAL)

Là encore exigez la table de confusion! Celle du Nord, bien entendu! Le risque dans nos pays sur-aseptisés est sans commune mesure avec celui au Zimbabwe (qui serait assez crétin pour le croire ?).

On vous promet une meilleure restauration immunitaire à entrer dans le traitement (trop) tôt: la-aussi exigez la table de confusion! Oui la table de confusion! Parce que ça, personne ne la donne jamais! Et pour cause!

Le talon d'Achille: un concept à invalider


Le talon d'Achille (c'est moi qui l'ai baptisé ainsi) est une faiblesse à DTG induite par l'usage antérieur de RAL ou EVG. Ce facteur de risque est amplement confirmé (cohorte BMM+P) et même confirmé (sic), un peu tard, il est vrai, par les auteurs de DOMONO! (resic). Ce n'est donc pas une idée fausse! Mais c'est un prédicteur peu spécifique. Sensible, mais peu spécifique. C'est un prédicteur qui se lit dans le dossier de la patiente. Certes... Mais le virus, lui, n'a pas de périscope pour aller lire, par dessus l’épaule de la virologue, ce qui est dans le dossier! Il ne sait 'lire' que l'ADN. Le jour où on saura, nous aussi lire et prédire, avec plus de spécificité, ce jour-là, le Talon d'Achille sera obsolète. D'ici-là, il reste ce que l'on a de mieux ! Encore faut-il se donner la peine de lire le dossier... Hein Hoqueloux, tu t'es fait avoir sur ce coup-là...

La bombologie: on a tout juste un embryon


Quand l'Eclipse se referme, c'est la fin de la mini-remission. Elle se referme vers 14-21 j. , en moyenne. Pour les unes 7j., 30j. pour d'autres. Donc à faire le 1/7, on est en mode sans échec, et qui se préoccupe alors d'avoir un prédicteur? A 1/7 on est dans la zone blanche, la zone de confort. Comme la recherche de la rémission dynamique est un processus Darwinien, quand la patiente va faire muter son rythme de 1/7 à 1/10, 1/15, etc. on va, un jour ou l'autre, entrer dans la zone grise. Et là, chercher un prédicteur a du sens.
Bon... A 1/7 la pharmacocinétique est dans les choux... C'est compris... La mesure du réservoir a une toute petite chance, toute petite sauf à utiliser une autre méthode que l'ADN proviral, aussi facile qu'inutile... Achille ? On s'en fout un peu... Mono-DTG pour le 1/15 ??? Je ne le sens pas... Mais bon, la proposition existe, donc on verra. Reste la 'Science des Bombes': dans Choke-and-Mute, on vitrifie le système avec une méga bombe, et puis on profite de l'Eclipse. Comment constituer une méga-bombe? Un bi faiblarde (DTG/3TC) une Bi béton (DTG/XXX, j'y reviendrai bientôt), une TRI inattendue (NVP/DTG/X), la Quadri brevetée, la Dodécathérapie (j'y reviendrai bientôt)? Il y aura forcement quelque chose qui sera mieux qu'une autre. En tout cas, Isentress®, on le sens pas... Kaletra® ??? Ce n'est pas joué!

Donc pour l'instant la Bombologie, la 'Science' des meilleures synergies, c'est un peu de l'alchimie. On a déjà bien de la chance que le brevet Leibo, ça marche, mais si on n'a plus de Videx® ou qu'on est allergique à Abacavir, il faut trouver autre chose!

Donc la Bombologie est une technique à développer, il faut des gens, des idées, du fric et des volontaires (en grand nombre), on y arrivera. Et puis, un jour, quelqu'un viendra avec un concept qui invalidera cette recherche à tâtons.
Donc, ce n'est pas une idée fausse, mais il va falloir s'y prendre bien...

J'ai oublié le Septisme : où avais-je donc la tête ???

C'est vrai qu'avec le succès annoncé de Quatuor, on a juste oublié que cette ineptie avait, elle aussi, fait son temps. On développera en 2019...

L’honnêteté des scientifiques? En cette ère mercantile ???


Là encore, si vous n'êtes pas déjà déniaisé, revisionnez HivOnAir® ou la vidéo Rouzioux! C'est tellement affligeant qu'on en pleurerait. Chacun y va de sa petite chansonnette, celle qu'il connait, celle pour laquelle il/elle est payé. Regardez comme Peytavin embarrasse jusqu'à ses propres collègues en cette galère dorée! Il ne peut guère vous parler que de ce qu'il connait. Mais est-ce pertinent à l'affaire ? Non! Alors c'est parler pour ne rien dire. L'erreur Ce n'est pas Peytavin, en tant que personne, le problème, c'est de le convoquer à un débat où il n'a rien apporté. Mais ce choix là, il n'est pas anodin: il est motivé.

Alors, voir les patients, en souffrance, se faire embobiner de la sorte, oui, c'est triste... L’honnêteté des scientifiques? Une idée fausse!!!

Dans l'actualité


- Etats-Unis : 72 000 personnes mortes d’une overdose en 2017, un record. C'est la crise des opiacés... Et qui c'est qui a mis cela sur le marché? Et qui c'est qui l'a autorisé ? Et qui c'est qui les ont prescrits ? Bande de criminels!

- Oh, ce n'est pas récent, mais le sujet est passionnant: When Snails Attack: The Epic Discovery Of An Ecological Phenomenon

Le génie français


Le génie de la semaine, c'est Charles-Edouard! On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même... Honnêtement, je me suis arraché pour cette conférence à Pasteur: un grand moment!
Il est maintenant disponible sur YouTube. Voilà! Nous aussi, on sait y faire!

Vidéo en 3 morceaux:
Partie 1
Partie 2
Partie 3
Et le: Verbatim

Sinon, passez un agréable moment avec les choristes, en vidéo: un régal...

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!



2018/08/30

echec rattrappé



Mono-DTG 1/7 (150mg) : échec rattrapé

Par Charles-Edouard!

Question lue sur Doctissimo, d'une amie attentionnée


D'abord il y a un peu de confusion... Son ami fait le 1/2 (discuté ici). Ce n'est pas ICCARRE: quant aux questions qu'elle se pose, on y a répondu dans la FAQ du Guide Pratique: oui on peut faire ICCARRE après être sorti d'un stade SIDA, et oui on rattrape facilement en cas d'échec (rare) tout en restant sous la même thérapie.

Mono-DTG 1/7 (150mg) : échec ...


Quand on fait de l'expérimental, il faut aller, doucement, pas à pas, et ne s’arrêter qu'à l'échec (remontée au-delà d'un certain seuil). Moi, je ne fais pas dans la dentelle, je change de fusil d'épaule dès que ça remonte, même si c'est à tort... J'ai donc eu des échecs riquiqui, comme mon échec à 1/27 (150 ou 200, je ne me souviens plus)... Ça avait bien marché jusque 1/24... Bon... Dommage, le 1/30 m'aurait bien plu... Qu'importe... Bon... Ma tentative de Mono-DTG, 150 mg en 1/7 a sauté... Et pas qu'un peu! Là on change d'échelle.

D'habitude, je fais bien consciencieusement les CV tous les 2 mois. Sauf que là, chose rarissime, je me retrouve coincé à l'étranger-pas-cool: pas de CV en libre-service à l'horizon. J'ai patienté... Pas de chance, juste au moment crucial. Bon, résultats de courses j'ai explosé le compteur! D'abord j'ai explosé mon compteur perso, mon zénith est parti plein pot vers le Nord. Un peu surpris mais pas trop: mes défenses naturelles n'ont pas vu le virus depuis belle lurette. Là elles sont prises au dépourvu. Et j'ai vraiment explosé le compteur: J'ai plus de copies que tous les échecs publiés en Mono-DTG réunis (BMM+P & Domono, plus tous les petits essais): je fais à moi tout seul plus de 50%! C'est dire que ce fut un poids lourd!

Bon j'arrête les ricaneurs de suite, cette affaire est derrière nous, et bien... Donc on arrête de ricaner bêtement et observe silencieusement le Maître qui va vous montrer comment il a géré tout ça comme un chef, finger-in-ze-nose.

J'ai perdu 500 CD4! Et alors ???


J'arrête de répondre aux pleurnicheurs qui couinent quand ils ont perdu 50 CD4, c'est de la gnognotte. Mais 500 ! Là, ça pose son homme!

Déjà, il faut avoir 500 à perdre, c'est sûr... Avec mes années allègements, tout va bien de ce côté: j'ai en général vers 1000. Donc même avec 500 en moins on est loin de la zone de (mini) risque, qui commence en dessous de 350, comme chacun sait (sauf les crétins qui pensent qu'on peut attraper une tuberculose, une salmonellose ou un e-coli, en environnement sain).

C'est l'occasion de se souvenir que, pour la patiente lambda, quand on enlève le virus de sa glacière pharmacologique, on se retrouve au point de départ, assez rapidement. C'est pour cela qu'on ne fait pas de l'expérimental de course avec un Nadir au plancher... Par contre ICCARRE 4/7 ça peut se faire, vu que ce n'est plus de l’expérimental.

Et puis, je ne rate pas une occasion de rappeler que l'ADN proviral total est tout sauf une mesure fiable du réservoir, pourtant il existe... Après tout, c'est moi qui le premier ai nommé la rémission dynamique, en pensant qu'il est un peu illusoire d'espérer mieux, pour l'instant. Relisez-donc le fameux article de Segal On peut guère faire mieux: Le problème de la persistance du VIH malgré les antirétroviraux (qui avait bien énervé Siliciano... Hi, hi, hi...)

Bon, allez... On va rattraper cela, no problemo


Assez pleurniché, on va rattraper cela... Bon... au moins entre Mono-DTG et la bonne vieille combo-Leibo pour faire le 1/15, il n'y pas photo... Donc, de toute façon, on serait revenu aux bonnes vieilles méthodes éprouvées. Même le 1/7, ça me gave... Et vu, quand même, que c'est moi qui ai formalisé le Choke-and-Mute, sur une intuition Leibo-Sonigo, ce serait bien que je sois un peu consistant avec moi-même.

On n'a pas d'outils sous la main, pas de génotype, rien, nada. On va élaborer une stratégie, robuste tout en étant à l'aveuglette, donc on va utiliser nos neurones et ce que l'on sait par ailleurs.

Quelle stratégie choisir ?
Bon, on en a 3 à portée de main:
A- faire une noyade pour repartir sur une base saine
B- re-rentrer dans le traitement avec:
    B1 - DTG
    B2 - sans DTG

Voilà le problème sur lequel vous pouvez vous penchez un peu: qu'est-ce que vous feriez à ma place ? Allez-y... Les pour, les contre... Amusez-vous un peu... Vous allez trouver...

On verra comment on s'y est pris et pourquoi, une prochaine fois


Dans l'actualité: tous veulent la peau de la HAS


La pègre médico-pharmaceutique maitrise parfaitement l'enregistrement auprès de la FDA et a façonné l'EMA à ne devenir qu'une chambre de ré-enregistrement, couteuse certes, mais docile, autant dire inutile.

D'autant que derrière, il faut repasser à la barre: En Allemagne, au Royaume Uni, etc. Et en France (ouille!!). Et, en France, il y a la commission de la transparence: une révolution, un acquis formidable. Bon... Ils veulent sa peau... Et Juncker, cet escroc, la leur a vendu:

Verbatim de Trump:


Selon le Dow Jones, il s'agit d'aligner les normes sur les produits pharmaceutiques ...

Du côté de la commission, on minimise la question du soja, quasi « anecdotique » selon elle, mais tout à fait stratégique pour Trump: en effet 95 % du soja américain est OGM et pourri au Glyphosate: comment peut-on interdire le glyphosate (RoundUp) d'une main et importer massivement du soja glyphosaté de l'autre?

La vrai question est l'harmonisation des AMMs (et des prix... dans la tête des américains...)

Juncker est un escroc... Qui a-t-il donc escroqué? Trump? En lui promettant ce qu'on ne saurait tenir? La France tiendra-t-elle face à l'énorme pression pour nous faire avaler des saloperies américaines à vil prix?

La commission de la transparence (HAS) a retoqué SYMTUZA® et Descovy® en leur attribuant une ASMR à chier... Bon... Ils auraient pu se pencher sur Isentress HD®, mais ça, c'est passé sous le radar... ASMR à chier... Bon ... bah Voilà, au moins c'est dit...

Ah bah non... Les courroies de transmission obscures, exactement ce que la commission de la transparence sert à combattre, se mettent en branlent et nous voici avec un feu d'artifice de communiqués au vitriol par les bouzigues usuels : TRT-5 et SFLS, tous ces gens aimablement sponsorisés... Pffff... Et jamais un seul cas patient à mettre en évidence, évidemment...

La HAS met en avant l'existence d'alternatives en cas de toxicité. Un des arguments des marionnettes est de dire: "voyez-donc! C'est autorisé en Allemagne, en UK, etc...".
"La France serait ainsi l’un des deux seuls pays d’Europe à connaître cette situation", constate, interloquée, la SFLS. (Oh la belle argumentation!). Certes, mais l'argument de le HAS c'est l'existence d'alternative à la toxicité... Et comme alternative de choix, il y a l'allègement... Et ça, ça n'existe ni en Allemagne ni en Angleterre et encore moins aux... USA! Ni... à la SFLS, on l'aura compris...

Alors, quand on n'aura plus la commission de la transparence, on n'aura plus que l'opacité de Washington, et, là on va morfler...

Autres actualités: c'est la rentrée!


- Plusieurs fois nous avions posé la question: peut-on faire mieux que EFV 400 mg, par exemple 200 mg ? Eh bien Lanzafame l'a fait... Et il a profité pour retirer TDF (ou ABC) soit donc EFV 200 mg + 3TC 300 mg 7/7 avec en alternative NVP 200 mg + 3TC 300 mg. C'est ici; on y reviendra!

- Les résultats de Moncay sont en ligne avec tous les autres essais ne prenant pas en compte le Talon d'Achille: c'est la cata... Cata annoncée par Katlama... Cata infligée aux patients... Pffff... On aurait voulu croire Hocqueloux plus malin que Raffi. On est déçu... Mais bon, Mono-DTG, chez Lanzafame, ça marche toujours aussi bien ...

- Cette parution de Molina: Prophylaxie à la doxycycline pour les infections bactériennes transmises sexuellement: promesses et dangers. Ça fait débat... Paris a maintenant toute une école de médecins, autrefois fervents activistes de la tradi-prévention, qui ont viré leur cuti et disent de la PreP : "ça marche comme un vaccin, c'est miraculeux...". Reste les autres IST et à leur trouver une prophylaxie efficace et économique. On y reviendra ...

- On a listé un médecin de plus, allègeur de longue date, que nous ne connaissions pas: le Dr JEAN DEROUINEAU. Voilà... Sachez en prendre parti

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, Bonne rentrée, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?