Rechercher dans ce blog et pages liées

2020/06/01

Coronavirus (17)


   Coronavirus: mise à jour quotidienne! Revenez-y !   

Coronavirus, VIH, ARV, intermittence...(16)


Coronavirus: On fait les comptes


Mise à jour graphique par worldometers et Southern France Morning Post.



01/06/20: Automédication, risques et défaillance médicale

Karine Lacombe: premium non nocere, secondo nulla fare: c'est mon latin de cuisine! D'abord ne pas nuire et surtout ne rien faire! Bon... Qu'avons nous besoin de préceptes éculés au XXI ième siècle? Si elle était vraiment dans le premium non nocece, Karine Lacombre, auto-proclamée expert en VIH, et furieusement insignifiante, elle aurait sauté dans le train Intermittence. Que neni.

Cardiaque ? La double peine On l'a compris, les personnes les plus à risque de succomber sont les personnes très agées et /ou cardiaques. Raoult nous dit que gràce a HCQ/AT, il n'a pas de mortalité en dessous de 70 ans (sauf 1). Donc, dans les bras du valeureux Raoult ne sont décédés que des patients très agées, en majorité cardiaques. Ce sont là ceux qui auraient eu le plus grand bénéfice à un traitement miracle... Or, c'est probablement ceux-là même qu'on a exclu du traitement (...pour ne pas nuire, dirait Karine Lacombe...): en les excluants du traitement on les a probablement condammés à mourir du COVID, plutôt que de l'allongement de QT voire de torsade de pointe, qui certes, ont parfois tué, mais pas tant que cela... L'allongement de QT, voire de torsade de pointe, n'est pas , loin de là, une condamnation à mort. On n'a pas encore l'analyse du groupe de contrôle à l'IHU. On verra...

Bloqueur de l'Angiotensine (sartans): un risque pharmaceutique prévisible, une ordonnance délétère... Ils agissent en diminuant la pression artérielle, d'où l'indication dans l'hypertension artérielle. Chez le patient en insuffisance cardiaque de type systolique, ils diminuent les symptômes et le risque de survenue d'accidents cardiaques et constituent ainsi une alternative aux Inhibiteurs de l'enzyme de conversion. Compte tenu de l'affinité caractérisée de SARS-CoV-2 pour l'Angiotensine, l'existence d'alternative aux Sartans, et leur utilité modérée, on peut se poser la question: fallait-il débrayer les patients sous sartans de leurs traitement, fussent temporairement, le temps de la vaque épidemique. Le précieux Lorgeril a eu cette réflexion en l'air, à propos de COVID: "Il y a beaucoup de questions à propos des IEC et des sartans ; qu’il vaudrait mieux arrêter par précaution et se limiter (pour l’HTA) aux diurétiques et aux bêtablquants…"

02/06/20: Facteur X et immunité infantile

La crise sanitaire en France a marqué les esprits... en Asie...Souvent cité en exemple d'excellence de son système de santé, l'empereur était nu! D'où la question inverse... Pourquoi si peu de cas au Vietnam, et en Asie, foyer premier? Chacun y va de sa petite explication sur ce qu'il est convenu d'appeler le facteur X (favorable). Sur la mortalité des plus âgés, en particulier de ceux sous Satan sartans, la question va être d'autant plus intéressante que l'OMS a publié un avis très surprenant: qu'il ne fallait pas arrêter l'ingestion des ces molécules. L'hypertension serait-elle un facteur de risque pour le SARS-CoV-2 ? Le Covid-19 pénètre par le récepteur de l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2. D'où l'hypothèse soulevée que l'hypertension artérielle aggraverait l'infection. Dans ce cas, faudrait-il arrêter les traitements par IEC et sartans ?

L'argument de l'OMS est spécieux... En fait, il y a 2 indications aux sartans, une pathologie cardiaque grave et l'hypertension banale. En temps normal, dans la première indication, rare, l'arrêt du médicament est préjudiciable. Dans la deuxième, l'arrêt temporaire, avec substitution éventuelle par une alternative, n'est pas du tout de la même gravité: 2 indications, dont 2 évaluations distinctes de bénéfice /risque (garant en mémoire que le risque COVID est très élevé chez les patients sous sartans). 2 groupes, 2 decisions potentielle. L'OMS prend argument de l'un pour l'appliquer à l'autre. Cela nous rappele le sur-risque fantôme de START où on vous applique à vous le risque constaté dans les pays à forte prévalence de Tuberculose, ce qui est idiot, faut-il le rappeler, en particulier à l'attention de Molina, qui s'en est fait le chantre. Voici l'avis de l'OMS COVID-19 et l'utilisation d'inhibiteurs d'enzyme de conversion de l'angiotensine et de bloqueurs des récepteurs qui conclut: "Il existe des preuves de faible certitude que les patients sous traitement à long terme avec des inhibiteurs de l'ECA ou des ARA ne courent pas un risque plus élevé de COVID-19 malin". Autant parler pour ne rien dire. Des preuves dont on estime qu'elle ne sont pas probantes, ne sont pas des preuves... FRHTA, un site promotionnel dont les hypertendus sont la cible, va plus loin, trouve des arguments en faveur de la prise de sartans: « les traitements anti-hypertenseurs comportant un sartan ou un IEC doivent être poursuivis pendant l’épidémie au COVID-19 car ils peuvent apporter une protection supplémentaire en cas de forme grave d’infection au coronavirus ». La Société européenne de cardiologie a rapidement enfoncé le clou et recommandé la prise des IEC ou des sartans sauf en cas de « symptômes sévères ou une septicémie ». Moi, je me méfie de la SEC autant que l'EACS (vous savez... Molina, Raffi...)... Ce sont autant de faux-nez!

La Bombe Raoult: les enfants étaient immunisés Les Coronavirus bénins circulent chaque année, indétectés, car sans symptômes, chez nos bambins. Qui ont donc conservé une certaine immunité. Suffisemment pour qu'on se pose la question: a quoi cela servira-t-il de vacciner des population immunisées. De là à trouver que le fameux facteur X, chez les asiatiques, était une pré-exposition au coronavirus bénins... On verra. La bombe Raoult est ici: #LancetGate. Les Pieds nickelés font de la science.

03/06/20: Automédication et la faillite de la médecine

L'article de Harvey A. Risch : Le traitement ambulatoire précoce des patients symptomatiques à haut risque Covid-19 qui devraient être étendu immédiatement comme clé à la crise pandémique, est une bonne analyse du paysage decisionnel actuel. Dans la partie effets secondaires, on note que les troubles du rythme cardiaques sont rarissimes et quand bien même ils apparaissent il n'exposent pas à un risque mortel ni important ni immédiat. S'agissant d'un traitement court, le dépistage préalable, par ECG, s'avère inutile. Il faut des milliers de dépistages pour éviter un seul décès (ici, il faut raisonner en NTT - Number to treat). Le nombre d'ECG à pratiquer pour éviter ne serait-ce qu'un seul décès est pharamineux: c'est impraticable et inutile dans un contexte de large généralisation, à l'évidence souhaitable.


On vous a vendu de la peur sur de la peur. A la lumière des chiffres avancés, les mises en gardes de la Miss Lacombe, apparaissent pour ce qu'ils sont: une perversion totale de la pensée médicale.

Une chaine de gens incapacifiés: les médecins ne pouvaient prescrire, les pharmaciens ne pouvaient délivrer, les logisticiens ne pouvaient approvisionner, les importateurs transporter: c'est comme les masques... Inutiles tant qu'on n'en avait pas, ils sont ensuite devenus obligatoires

Un vaccin pour gens immunisés !!?? Ah bon ???: Il y a une théorie amusante qui voudraient que l'immunité due à la vaccination BCG, abandonnée chez nous, encore pratiquée en Asie, serait ce facteur X, celui qui fait la difference entre l'Occident et l'Orient... Vous avez été infecté (in-)volontairement par un pathogène bénin et vous voilà immunisé, defait, contre un pathogène, nouveau et malin... D'une certaine facon, c'est vrai... Une immunité indirecte... Pourquoi pas ? c'est le principe du BCG. C'est aussi la raison pour laquelle je ne fais le vaccin de la grippe qu'une fois de temps en temps. Donc l'idée n'est pas idiote par principe. Sauf que si on suit bien ce que dit Raoult, cette immunité secondaire, a été conférée par des coronavirus bénins de chez bénins, qui ont grandement circulés, sous le radar, les années passées. Les gamins de 5 à 10 ans en ont (pas) vu passer plusieurs. A l'age mur, cette immunité décroit pour être nulle aux grands ages. (pour cela que l'idée de vacciner les anciens contre la grippe, sans vaccine les porteurs actifs, les petits qu'on aime à embrasser est quand même des plus étranges...). On a donc enfermé de force des petits bouts pleins d'énergie à revendre, et on va vouloir les vaccinner de force !???

04/06/20: Les renards et les lapins pleurent Robert MAY

On traverse une mauvaise passe... Ceux qui sont familiers avec la plume Leibowitchienne ont pu avoir quelques difficultés à comprendre l'allusion répétée aux lapins, aux renards et à la forêt. Dans des cas simples évolution des populations est modélisable: c'est la cas des lapins et lynx en Baie d'Hudson. Les peaux d'animaux suivent des cycles: Les années à lapin, les renards se reproduisent, l'année suivante, ils exterminent les lapins, donc ils n'ont plus rien à manger, donc pas de descendance, et l'année suivante les lapins sont abondants, etc. On retrouve ce modèle proie-prédateur dans beaucoup de domaines.

Comme pour la physique à 2 corps, cela se résout assez aisément au travers d'un Lokta-Volterra à 2 composantes. Comme pour le problème des 3 corps, la mathématique d'un Lokta Voltera à 3 composantes est difficilement accessible. Or, le système CD4/CD8 est système dual et contraint (car CD4 + CD8 = 70%). Pour les lapins, les renards, cette contrainte est la forêt... On voudrait bien pouvoir comprendre la dynamique des populations CD4 et CD8, car la non-reconstitution des CD4 est un sujet de préoccupation pour certains patients. Une version simple (simpliste?) consiste à dire que CD4 ne remonte pas bien, parfois, car la forêt est détruite. C'est la métamorphe Leibowitchienne. C'est du Lokta-Volterra à 2 populations et une contrainte (CD4, CD8 et tissu lymphoide). Les points de divergence entre Leibo et Charles-Edouard ne sont pas nombreux, et là, vous en avez un. Qu'importe... J'ai des points de divergences avec tout le monde, y compris moi même... Je sais vivre en bonne intelligence avec les divergents.

Sir Robert May, baron d'Oxford, nous aquitté à 84 ans (voir Nature). Robert MAY a fait la première résolution du Lokta-Volterra à 3 populations... Si on sait faire, on peut faire. Leibo, lui, il ne savait pas, donc il ne faisait pas. Sa métaphore est jolie et inexploitable. La Charles-Edouard, elle sait faire (grâce à R. MAY), donc elle fait, et sa métaphore apporte davantage. Un jour, j'expliquerai... Au delà de la résolution, théorique, du système à 3 populations, R. MAY a beaucoup contribué à la compréhension de systèmes dont l'apparence est complexe, voire aléatoire, et l'équation sous jacente, d'une simplicité déconcertante.

Mais trouver le système de lois simples, sous jacent à une observation qui ne semble faire ni queue ni tête, c'est un métier. La dynamique des systèmes complexes est inintelligible à qui n'a pas acquis les concepts mathématiques de base. Donc, ce n'est pas l'objet ici... Ma métaphore c'est CD4, CD8 et ... et... et... Ben ça, je le garde pour moi. Mais une fois qu'on a compris, et comme le dit Sonigo: "les biologistes n'y comprennent rien", le monde s'éclaire sous un autre angle.

Leibowitch nous a montré comment profiter de l'entrée dans l'Eclipse, mais pas comment exploiter la sortie de l'Eclipse, qui est possiblement une clé à l'éradication. Le 1/7, c'est quand même sacrément limitatif, surtout quand, à la lumière de la centaine de patients qui le pratiquent, il n'y a quasiment aucun échec. Donc on ne va pas assez loin. Le 4/7 est trivial, et on ne se limite à 1/7 que parce que Leibowitch avait besoin de tenir ses patients precurseurs en laisse.
Robert May m'a permis de franchir le Rubi-con, et nous voilà dans un vaste champ d'exploration, le 1/15 et au delà, dont la limite n'est pas connue. Merci Bob!

06/06/20: L'AFFAIRE: nos ennemis sortent du bois

Si Polanski a pu avoir quelque succès avec Dreyfus, histoire éculée, il n'est nul besoin d'imaginer le succès Holywoodien d'un BioPic Raoult. La ligne de démarcation Pro et Anti HCQ/AT recouvre très exactement celle Intermittence/traitement continu. Mais comment savoir qui et qui, et en quoi est-ce important? Des nombreux médecins parlent d'autres de facons éliptique, de soerteà ne pas tomber sous le coup de la 'justice' ordinale (corporatisme éculé, lui aussi). En public, Leibo dénonçait les 'barons de chaires', sans jamais nommer. Alors, quand tu es du coté des patients, c'est anxiogène et inexploitable. HCQ/AT a servi de révélateur et le bord 'Raoult' se drape du Soin, quand le 'bord' Lacombe se revendique de la Recherche. Rien n'est plus faux: Lacombe/Lescure n'ont aucune contribution à la recherche, alors que Raoult, découvreur du Mimivirus, par exemple, c'est une autre pointure, en recherche... Déjà la revendication de l'étiquette est fausse, et le clivage bien réel et sur une ligne de front sans équivoque: d'un coté les non-affiliés, de l'autre les Co-Labo. C'est évidemment important, car je maintiens une liste des médecins expérimentés en Intermittence, et, on peut maintenant nommer l'ennemi: la liste des signataires d'un appel anti-Raoult, pour faire court, est remarquable d'enseignements (elle est ici). Du coup j'ai complété ma liste des médecins allégeurs par une liste de médecins Anti-Raoult. Ca vaut ce que ça vaut, mais ca fait du bien...

les pieds nickelés de la virologie francaise:
Raoult a utilisé là la même expression que moi... C'est probablement un simple hasard... Enfin, comme cela je vois d'où vient l'expressin 'poudre du père Limpimpim'. On en apprend tous les jours.

EHPAD : l'angoisse demeure: Alors que le Indian Journal of Médecine publie les résultats d'une étude sur la prophylaxie anti-Covid avec HCQ, nos anciens sont à l'exact même risque qu'il y a 2 mois: Il suffit qu'il surgisse dans un EHPAD et c'est l'hecatombe. Or, on n'a toujours pas statué sur la prophylaxie des soignants/aidants... Le plus rifdicule dans l'affaire est l'incription de la Nivaquine en liste 2... La Nivaquine ?! C'est juste le principe actif du sirop de quinine de nos arrière grand parents. On est en plein délire!

Apparemment, France Soir a fait une couverture pas trop con. Lire aussi cet article

Prophylaxie ou traitement ?, dans le contexte de l'allègement thérapeutique...



 Interactions suposées entre HCQ et les ARVs courants  (en cours... 05/05)
 Molécule  effet suspecté 
 Abacavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Emtricitabine  Aucun enregistrement correspondant 
 Lamivudine  Aucun enregistrement correspondant 
 Ténofovir  Aucun enregistrement correspondant 
 Efavirenz  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à l'éfavirenz. 
 Etravirine   Aucun enregistrement correspondant 
 Névirapine  Le métabolisme de la névirapine peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Rilpivirine  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Rilpivirine 
 Atazanavir  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Atazanavir 
 Darunavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Fosamprénavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Lopinavir  La concentration sérique d'hydroxychloroquine peut être augmentée lorsqu'elle est associée au lopinavir. 
 Tipranavir  Le métabolisme de Tipranavir peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Bictégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Dolutégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Elvitégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Raltégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Cobicistat  Aucun enregistrement correspondant 
 Ritonavir  La concentration sérique de Ritonavir peut être augmentée lorsqu'elle est associée à l'hydroxychloroquine 
 Maraviroc   Aucun enregistrement correspondant 
cave canem de rigueur ce blog n'est pas un conseil médical
(ce d'autant plus que la médecine s'est relevée médiocre) source: drugbank

2020/05/28

Coronavirus (16)


   Coronavirus: mise à jour quotidienne! Revenez-y !   

Coronavirus, VIH, ARV, intermittence...(16)


Coronavirus: On fait les comptes


Mise à jour graphique par worldometers et Southern France Morning Post.



28/05/20: Comptes et Réglements de comptes

Evidemment, ca ne va pas plaire à Gilead et ses obligé(e)s... La publication Raoult sur 3400 patients est annoncée. Voici le résumé: Diagnostic précoce et prise en charge des patients COVID-19: une étude de cohorte en vie réelle de 3 737 patients, Marseille, France

Le suivi par ECG : un frein inutile? Que n'a-t-on pas entendu sur la dangerosité d'HCQ !!! Reprenons tous les chiffes publiés, ceux de Perronne, et bientôt ceux de Raoult. Et faisons l'hypothèse que tous les patients écartés du traitement soit morts de torsade de pointe. Vous êtes en Amazonie, Guyane Francaise ou autre, et le virus arrive. Vous avez de HCQ sous la main, évidemment, vu que tout le monde l'utilise sous ces tropiques-là. Par chance vous avez Azythromycine ou Doxycycline sous la main aussi... Mais bon... Avec la pirogue, l'ECG le plus proche est un peu innaccessible. Vous faites quoi? Et à quel risque ? Sachant que, dans la brouse, il n'y a pas de salle de réanimation, etc. Pas plus qu'ailleurs... Parceque l'endroit il y a eu le moins de salle de réanimation, c'est... à Mulhouse! Zero, zero, on est complet! Vous faites quoi ? Vous la prennez ? ou pas du tout ou un peu ? (demi dose). Si vous ne prennez rien, vous vous mettez en droite ligne pour la situation de Mulhouse où la mortalité instannée a avoisiné les 100%. Là où le système de santé est saturé, le risque de mourrir explose... Alors là, où le système sa santé est inexistant, je vous laisse imaginer.

L'automédication était la seule solution pour de nombreuses populations Et c'est ce que j'aurais fait, pour moi même comme pour les miens... C'est tout. Et pourquoi je fais le parallèle avec l'intermittence, c'est parceque quand, par accumulation toxique, inévitable, vous attrapez qui un diabète, qui un cancer, qui une lipo, qui une insuffisance rénale irréversible, il n'y a pas se système de soins qui tienne, et vous raccourcissez, de votre fait, votre passage sur terre... Pialloux, il ne sera désarmé face à un diabète, un cancer, une insuffisance rénale.

29/05/20: Automédication : TINA (Il n'y a pas d'alternatives) et Zinc

L'oukase qui scande les interventions de Perronne (mais pas Raoult...), c'est non à l'automédication. Bon... Eh bien ... Prouvez-le! Et mettez en place une médication efficace et raisonablement disponible. On m'aura vu très systématiquement diriger les lecteurs occasionnels vers Leibowitch, ou, à défaut vers ma liste de médecins allégeurs. Bon... Il n'y a plus Leibowitch, et, les 'médecins allégeurs' sont en mode pisse-petit: on fait quoi? On se bouffe du médoc inutile en pleine Eclipse ?! Non... La seule cause à l'automédication c'est la paresse de Perronne. Perronne, Truchis, les autres, gèrent leur carrière, les pieds nickelés, gèrent leur compte en banque, et, toi, tu gères qui le diabète, qui la lipo, qui la non-libibo, qui la déprime, le chomage, l'exclusion, etc. Aucun de tes problèmes ne les empèche de dormir, aucun...< Je ne te parles même pas des 'associations-de-seronegs-qui-vont-pleurnicher-pour-la-capote' (ce qui n'est pas notre problème), notre virus (voire notre existence même) les empèche de baiser à cru, mais nous... ca va... Le virus n'est pas un problème, on maîtrise... Le problème ce sont les inhibitoides.

Qui a donc rendu les médecins inutiles ? Une analyse d'un juriste ici : un protocole kafkaïen pour le médecin. Une médecin qui ne peut pas prescrire est inutile... Il y a double interdiction à prescrire: une interdiction par décret (mais pas par la LOI... Attendez vous à des recours au Conseil Cosntitutionnel!) mais aussi la menace par le 'Conseil de l'Ordre' (si, si, on est au XXI siècle, mais ca existe encore) de recourir à la suspension administrative (par l'ARS) du droit à exercer (et on bouffe comment quand on est médecin révoqué ???).
Avec, en sus, le risque de poursuites disciplinaires [1] du Conseil de l’Ordre des Médecins... La seule menace suffit à pétrifier même les vieux routards... Tout ça pour de la simple Nivaquine !!! Le ministre et le Conseil de l'Ordre jouent avec votre existence et aussi ... la leur... Bientôt on ne parlera plus que du Protocole Raoult et... Les procès Véran. Buzyn est dégagée, Verran condamné, et, Macron ??

La Supplémentation en Zinc
Soit tu as un inhibitoide qui inhibe tout et n'importe quoi (cf Ribavirine), et, au long court, il va te déglinguer. Soit il est très spécifique, et il n'est pas développé... Islatravir a été inventé en... 2004, et on ne l'a toujours pas... Pour une maladie immunisante (ex. COVID-19, mais pas VIH), il faut essayer l'applatir la courbe... Tenir 10-15 avec une CV sous la barre des 10.000 n'a pas le même impact qu'une flambée à 10.000.000 face à laquelle vous ne tiendrez pas. Et contenir dès le début (CV faible à modérée) peut se faire par des méthodes 'faibles', temporaires, autres que l'inhibition: la dé-acidification (HCQ) et/ou la bonne forme des défenses intracellulaires/chimiques.

Très tôt le Zinc est apparu dans l'affaire et des médecins américains l'ont ajouté à leur soins, à moindre coût et moindre toxicité. Voici quelques références glannées au cours de l'évennement:
- The Role of Zinc in Antiviral Immunity (le bénéfice éventuel -VIH- d'une supplémentation ne saute pas aux yeux, par contre pour COVID...)
- Does zinc supplementation enhance the clinical efficacy of chloroquine/hydroxychloroquine to win today's battle against COVID-19?

Je ne suis pas le seul à trouver cela interessant, puisqu'il y a une dizaines d'essais cliniques en cours, avec supplementation en Zinc (liste). Je n'avais pas hésité, et je prend ca (5mg/j.) depuis quelques temps (raisonnement à La Trump: qu'est ce que tu as à perdre ? ). Bon... J'en parlae pas, vu que je ne fais pas un blog d'automédication, suplémentation etc. Le discours, très Madame Figaro, qui vous invite à 'renforcer vos defences immunitaires', sans qu'on sache ni lesquelles, ni contre quoi, ni avec quoi (la sophrologie, le yoga, la masturbation, la méditation..., j'en passe et des plus indémontrables) ca lasse... Mais là... Il y a faisceau d'indices et maintenant Raoult a trouvé son public: il y a association statisquement significative entre (le manque de ) Zinc et sévérité de COVID. Et ce qui va manquer bientôt, c'est... le supplément alimentaire en Zinc... J'ai déjà eu du mal à m'en procurer... C'est dire...

Evidemment le Lancet est sur le grill

31/05/20: COVID: la gripette et le médecin inutile

Les béotiens peuvent vouloir classer les experts selon Indice h. C'est un peu 'Big Data', mais à défaut de s'y connaître dans le sujet. John P.A. Ioannidis (Indice H = 198) est un expert reconnu, très lu, très pointu sur l'incidence réel des choses, toujours très précis et factuel. Il publie le taux de mortalité de COVID-19 au vu de la séroprévalence: quelquechose de surprennant (enfin, pas teant que cela): Si On exclut les EHPAD et New York, la mortalité est extrèment faible. Raoult/HCQ/AT a un seul mort de moins de 70 ans sur 3400 patients. Plutôt que de confiner tout le monde, on autait peut-être été plus avisé de 'réclure' les anciens.

La toubib à qui on interdit le seul traitement disponible est tout simplement inutile : Un avocat intente une action en justice suite au blocage de l’hydroxychloroquine par l’Etat. Si vos toubibs ne prennent pas soin de vous (VIH et intermittence...) ou ne sont pas autorisés à prescrire (decret), à quoi bon y aller ?

: Essai Duetto : Duo gagnant pour l’allègement thérapeutique ?.
L'essai inclut Darunavir/r / Lamivudine... Etrange idée... Ce qui est bien, c'est que cela va couper l'herbe sous le pied des Pialoux anc Co, qui voyaient dans la bithérapie une facon de contrer l'intermittence. Pour une stratégie de réduction du coût, de la toxicité, de l'inscription réglementaire, c'est interessant... Mais pour nous ??? Enfin... Si le sujet vous interesse, faites moi signe...

Bithérapies et chronicité: Alors que je dois maintenant gérer les séquelles de ma surmédication initiale, force est de constater la prévalence des bithérapies dans mes ordonnaces: Pour A, une bithérapie, pour B une bithérapie, pour C une bithérapie... Et pour VIH, on serait, au mieux, en bithérapie conventionnelle. Soit 4 Bithérapies à se bouffer chaque jour!!! C'est le cancer assuré !!! (on traite le cancer en bithérapie?). Le problème, c'est que le toubib ne sait pas lequel retirer!

En attendant les résultas de Quatuor : Efficacité des cycles courts intermittents d'entretien basé sur les inhibiteurs d'intégrase chez les patients VIH virologiquement supprimés

Prophylaxie ou traitement ?, dans le contexte de l'allègement thérapeutique...



 Interactions suposées entre HCQ et les ARVs courants  (en cours... 05/05)
 Molécule  effet suspecté 
 Abacavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Emtricitabine  Aucun enregistrement correspondant 
 Lamivudine  Aucun enregistrement correspondant 
 Ténofovir  Aucun enregistrement correspondant 
 Efavirenz  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à l'éfavirenz. 
 Etravirine   Aucun enregistrement correspondant 
 Névirapine  Le métabolisme de la névirapine peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Rilpivirine  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Rilpivirine 
 Atazanavir  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Atazanavir 
 Darunavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Fosamprénavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Lopinavir  La concentration sérique d'hydroxychloroquine peut être augmentée lorsqu'elle est associée au lopinavir. 
 Tipranavir  Le métabolisme de Tipranavir peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Bictégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Dolutégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Elvitégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Raltégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Cobicistat  Aucun enregistrement correspondant 
 Ritonavir  La concentration sérique de Ritonavir peut être augmentée lorsqu'elle est associée à l'hydroxychloroquine 
 Maraviroc   Aucun enregistrement correspondant 
cave canem de rigueur ce blog n'est pas un conseil médical
(ce d'autant plus que la médecine s'est relevée médiocre) source: drugbank

2020/05/18

Coronavirus (15)


   Coronavirus: mise à jour quotidienne! Revenez-y !   

Coronavirus, VIH, ARV, intermittence...(15)


Coronavirus: Bientôt la fin


Mise à jour graphique par worldometers et Southern France Morning Post.

Comparatif HCQ/AZIT vs (HCQ/AZIT + le reste)
 HCQ/AZIT    (HCQ/AZIT + le reste  
 Date Infectés
(et traités)
décedés %   Infectés
(tous ttts)
 décédés  %  p 
10/05/2020 3273  17  0,52 %    4836  145  3,00 %  --- 
09/05/2020 3261  17  0,52 %    4832  145  3,00 %  --- 
07/05/2020 3248  17  0,52 %    4827  144  2,98 %  --- 
06/05/2020 3241  17  0,52 %    4818  142  2,95 %  --- 
05/05/2020 3233  16  0,49 %    4809  140  2,91 %  --- 
04/05/2020 3227  16  0,50 %    4804  138  2,79 %  --- 
03/05/2020 3220  16  0,48 %    4797  133  2,78 %  --- 
02/05/2020 3207  15  0,47 %    4790  128  2,67 %  --- 
01/05/2020 3190  15  0,48 %    4776  128  2,69 %  --- 
Le tableau complet est disponible ici
source: https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/ 



18/05/20: Réglement de comptes dans la virologie Francaise (ou ce qu'il en reste...)

La vidéo ou Raoult explique comment Pasteur, Bichat, ont été saturés, comment XXX (Xaxier Lescure? ) et Karine Lacombe ont touchés respectivement $500.000 et $200.000 est ici

Entretenir la chronicité

19/05/20: Comment humaniser un virus animal, sans trop se fatiguer

@CestpasnouscestlesPangolins La Raoult & Co a vite réussi à isoler puis cultiver le virus (récolté chez des humains). Travail de professionnel. Après tout, on a bien faussement accusé Saddam de le faire... C'est le moyen de prouver in vitro qu'une molécule peut être efficace. On fait cela avec le virus Humain. Mais avant le virus humain, on faisait comment? Avec du virus de Chauve souris... A cultiver dans... une animalerie de chauve souris, ou alors, dans un milieu de culture compatible. La Raoult & Co a mis moins d'un mois, profitant de recettes déjà publiées (SARS-1.0)... Voilà! vous avez un virus en culture. Et comme dirait l'autre, il suffit de changer graduellement le milieu.

Ce n'est qu'une question de temps qu'un Laboratoire essaie de le faire... Américain, Chinois, Nord-Coréen, Iranien, voire... Australien, car c'est de là que l'hypothèse nous vient (lire Nikolai Petrovsky Comparaison in silico des affinités de liaison à la protéine spike-ACE2 entre les espèces; importance pour l'origine possible du virus du SRAS-CoV-2. D'abord, ils vont faire une simulation par ordinateur, voire si ce n'est pas complètement déconnant. Ensuite, ils vont prendre du Virus de Chauve Souris (Made in China), du sang ou un substitut de chauve Souris (Made in China), cela va leur coûter assez cher, mais du VERO ou des poches de sang (humain) périmées, et, on substitue peu à peu. On crée une pression adverse avec un anti-ACE2
La Chine? C'est le nouveau Far West de la biologie génétique. C'est là que ça se passe... Et si ce n'est pas là, c'est aux USA, avec... des Biologistes 'Made In China'.

Ah!!! La virologie pharisienne, soudoyée, bien incapable de faire la moindre culture (Pasteur = Encephalogramme plat). La seule qui sache simuler quelque chose c'est Rouzioux, mais à part simuler la Panique Du Grand Rebond, elle n'a pas grand bagage.

Karine Lacombe: Vous allez trouver que je suis lent à l'allumage... C'est que je ne regarde plus la TV francaise... Et j'ai raté la séquence Karine Lacombe... Une vidéo virale, elle, ne l'a pas ratée, mais voilà, moi, cela ne m'interesse pas trop, par contre c'est hilarant! Enfin, ce serait drôle si ce n'était pathétique. Karine Lacombe s'est défendue des sommes recues des Labos par son 'expertise' (VIH/VHC ?). Moi qui ai le doigt posé sur le fil télégraphique, jamais entendu parlé de Karine Lacombe dans le VIH... Je suis allé interroger la base de données de référence, et là, il n'y a rien, ou alors si peu! lien de recherche. Ah... Elle participe à tous les petits critérium de province, et ne sort jamais du peloton... Expertise, Expertise, faut le dire vite...

Trump sous Hydroxychloroquine...: Il a un certain âge, il a voyagé de part le monde, donc, il connaît la Nivaquine... Raoult est starisé aux USA, par un article assez long du New York Times.

Raoult, il ne fait pas la langue de bois: Regardez "Le processus de l'innovation peut-il respecter la règle ?" sur YouTube.

20/05/20: Ordonnance et armoire à Pharmacie

La funeste séquence du décret (de mort légale) Veran/Salomon montre une chose: le système réglementaire joue le plus souvent en votre faveur, parfois en votre défaveur. Une décision, arbitraire, dictatoriale, s'impose à vous directement ou indirectement (via l'AMM, la Pharmacie, votre employeur,...). Vous n'êtes autonome que si vous avez anticipé. Si vous n'avez pas anticipé vous êtes pris à un piège, qui peut vous priver d'année de vie, de moyens d'existence, etc.

Le décès de gens jeunes, par refus de soin Mamie a 85 ans, sa vie est ralentie ( à suivre)

Comment Raoult refute l'argument d'Axel Kahn On aura vu tout et n'importe quoi. L'argument d'Axel Kahn est peut être le plus subtil: que prouve-t-on à guérir des gens qui auraient guéri de toutes facons? Bon... Il y a un avantage à guérir plus vite, être contagieux moins longtemps... Mais bon... Raoult a une démonstration élégante: regarder les décès chez mes moins de 60 ans (voire 70 ans), c'est à dire ceux qui, efectivement avaient le plus de chance de s'en sortir indemne: A l'IHU, Zero décès en dessous de 60 ans, un malheureux décès entre 60 et 70... Ailleurs, une distribution statistique où les moins de 60 ans contribuent pour env. 15% (je n'ai pas refait le calcul). Chez les gens (encore assez) jeune, une mortalité d'autant plus choquante qu'elle est évitable, chez des gens qui avaient des années devant eux...

21/05/20: Ordonnance optimale et armoire à Pharmacie

L'idéal c'est de maintenir un stock qui puisse répondre à l'urgence: Il faut avoir de quoi zapper le virus illico, en cas de remontée: Du DTG (ou BIC) , TDF/3TC, ATV (ou DRV ?), RPV (ou EFV ou NVP, si on n'y est pas allergique), et donc soit une ordonnance à rallonge, soit une rotation d'ordonnances. Par exemple ATV/TDF/F-3TC en 7/7, pendant 1 an, puis RPV/DTG en 7/7, pendant 1 an, etc. Ca vous chagrine? Faites-vous une raison, parcequ'avec l'arrivée d'Islatravir, c'est ce que vous ferez. Avec Biktarvy, vous êtes dans les clous de l'orthodoxie Leibowitchienne, car BIC (ou DTG) compte pour 2 (sur le papier). Islatravir, lui, sera probablement, coformulé, et pas avec BIC. Peut-être faut-il envisager d'avoir 2 toubibs, si besoin...
A cela, il faut ajouter des CV en nombre suffisant (en phase exploratoire), disons une ordonnance CV 1 par mois, renouvelable 11 fois (faire écrire à la main, "valable 1 an") et basta.

Ensuite Hydroxychloroquine et Azythromycine... Pour l'hydroxychloroquine (voire le chloroquine) cela devrait être assez simple, mais avec l'hystérie ambiante et la folie normative des puritains, on n'est à l'abri de rien, et, c'est très justement leur existence néfaste qui justifie le petit stock de sureté. Pensez aussi que tout la planete entière va en vouloir...
Azythromycine: A la difference d'HCQ, prophylaxie banale, vous pouvez avoir du mal à vous procurer l' Azythromycine, en particulier parce que tout le monde en voudra, donc on va vous faire chier... Une alternative, validée in vitro, est la Doxycycline, et là, ca tombe bien, car c'est la prophylactie anti-chlamydia (voire Siphyllis, plus ou moins...) proné par ... Molina (lire ici). Vu que vous êtes déjà traité pour une maladie vénérienne (VIH), se faire prescrie un peu de Doxycycline, avant d'aborder le titilleux sujet d'Azythromycine peut paraitre interessant.

22/05/20: Qui traiter ou pas

Reflexion interessante d Dr Marc Girard: L'une des 'experimentations' les plus affligeantes aura été celle de COVID en France... Son miroir le plus efficace aura été celui de Taiwan... C'es à dire des rares chinois à ne pas être sous l'emprise totalitaire du PCC. L'(in)efficacicité de la réponse en Chine Continentale, Communiste est en partie 'excusable' par le fait que c'est là qu'à un lieu le laché-de-Virus, et qu'ils en ont été la première victime temporelle. Une telle épidémie est toujours très mortelle au début, car on ne detecte, au début, que les morts. Dans un suivi 'moderne' on peut envisager une surveillance PCR au sein de l'Institut de Virologie de Wuhan, et dans le population autour. Non pas au titre de ce qu'il aura été (hypothèse en cours d'évaluation) mais de ce qu'il pourrait être La Source (et on pourrait se poser la question pour le labo P3 et P4, en France et ailleurs).

Taiwan: 0,3 morts par millions d'habitant, c'est anecdotique. Bon... Taiwan c'est une île, ayant multiples raisons de se méfier de son gé(n)ant voisin. Mais la France et l'Italie sont victimes de leurs idéologies touristiques. Dario Nardella, Maire de Florence, avait appellé à une Campagne d'Accolades aux Chinois, dont le nom satirique est: "One road, one belt, one virus", et que les médias officiels chinois se sont empressés de publier sur Youtube (si, si, on le trouve encore...)

23/05/20: Le pangolin s'appele Gérard...

On n'a toujours pas trouvé le Pangolin intermédiaire... Desproges l'avait déjà baptisé: il s'appèle Gérard (you tube /INA). @cestpasnouscestlesPangolins : la traque continue... Et les chinois pas pressés... Evidemment...

Le nombre de gens qui font une relation de cause à effet entre la présence du laboratoire, phare mondial du Coronavirus, dans la ville de Wuhan et son Epicentre... A Wuhan... va croissant. La question n'est pas de savoir s'ils ont raison ou pas... Mais de savoir si coupable ou pas, il y aura des répercussions économiques pour le Chine, où sont positionnés nombre d'investisseur occidentaux. Un crack boursier chinois ferait bien l'affaire de TRUMP

Hydroxycholoroquine ou l'art de casser l'ambiance: la seule évocation de Marseille suffit à ruiner l'ambiance entre les meilleurs amants. De facon très documentée, l'INSERM (Levy-qui-n-a-toujours-pas-reussi-son-vaccin-VIH) a voulu faire main basse sur l'IHU, sans passer par la case dédommagement... Gilead, ViiV, Merck ont pris possession de molécules et on leut a fait confiance. On n'aura pas accordé cette même confiance à des nains telles que Phamasset, Shionogi, Yamaya, JT, etc. On vous dit Gilead ci, Gilead ca, les Gileadolatres tombent en pamoison, Mais Shinadzi, ils ne connaissent même pas... Raoult ne s'est pas laissé faire, et ca fait le spectacle, évidemment. Au reste, le gonze, il a fait des choix technologiques et stratégiques, qu'il a largement expliqué, bien avant cette crise, et qui meritent le détour! Pas de deuxième confinement pour Marseille: une chose est sûre les Marseillais ne vont pas accepter un éventuel deuxième confinement,surtout si leut grand savant leur dit que cela ne sert à rien, ou si peu.

un tableau très documenté a été publié ici, pas ashp (une association de pharmacies, semble-t-il) (en anglais). Ca permet de voir quelles molécules ont été utilisées In Vitro. Celles qui sont dans mon tableau sont citées, il y en a d'autres. Doxycycline est la seule qui manque. Donc c'est pas ininteressant...

L'utilisation d'Hydroxycycline, pour autre chose que COVID: cela inclut: amélioration du ratio CD4/CD8, amélioration de la sensibilité à l'insuline. Ca, c'est un sujet qui m'interesse. Dans le developpement des choses, on identifie un truc interessant, puis on passe à autre chose, tout simplement parce qu'il n'y a pas de modèle économique. Le cycle en traitemetn VIH en fait partie: depuis les premières publications (ex. FOTO, Breather...) on s'est laissé distraire par autre chose...


Remdesivir: aucune utilité thérapeutique, mais ils vont reussir à en vendre, le couperet est tombé, le vendredi soir, après la fermeture des marchés financiers (comme par hasard...). Hormis le groupe en phase oxygène, et encore... Comme dirait Didier, quand on n'est plus dans la phase virale, a quoi bon un anti-viral... La lecture du week end, pour Gileadolâtres, est ici: Remdesivir for the Treatment of Covid-19 — Preliminary Report

Prophylaxie ou traitement ?, dans le contexte de l'allègement thérapeutique...



 Interactions suposées entre HCQ et les ARVs courants  (en cours... 05/05)
 Molécule  effet suspecté 
 Abacavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Emtricitabine  Aucun enregistrement correspondant 
 Lamivudine  Aucun enregistrement correspondant 
 Ténofovir  Aucun enregistrement correspondant 
 Efavirenz  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à l'éfavirenz. 
 Etravirine   Aucun enregistrement correspondant 
 Névirapine  Le métabolisme de la névirapine peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Rilpivirine  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Rilpivirine 
 Atazanavir  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Atazanavir 
 Darunavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Fosamprénavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Lopinavir  La concentration sérique d'hydroxychloroquine peut être augmentée lorsqu'elle est associée au lopinavir. 
 Tipranavir  Le métabolisme de Tipranavir peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Bictégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Dolutégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Elvitégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Raltégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Cobicistat  Aucun enregistrement correspondant 
 Ritonavir  La concentration sérique de Ritonavir peut être augmentée lorsqu'elle est associée à l'hydroxychloroquine 
 Maraviroc   Aucun enregistrement correspondant 
cave canem de rigueur ce blog n'est pas un conseil médical
(ce d'autant plus que la médecine s'est relevée médiocre) source: drugbank

2020/05/13

Coronavirus (14)


   Coronavirus: mise à jour quotidienne! Revenez-y !   

Coronavirus, VIH, ARV, intermittence...(14)


Coronavirus: Bientôt la fin


Mise à jour graphique par worldometers et Southern France Morning Post.

Comparatif HCQ/AZIT vs (HCQ/AZIT + le reste)
 HCQ/AZIT    (HCQ/AZIT + le reste  
 Date Infectés
(et traités)
décedés %   Infectés
(tous ttts)
 décédés  %  p 
10/05/2020 3273  17  0,52 %    4836  145  3,00 %  --- 
09/05/2020 3261  17  0,52 %    4832  145  3,00 %  --- 
07/05/2020 3248  17  0,52 %    4827  144  2,98 %  --- 
06/05/2020 3241  17  0,52 %    4818  142  2,95 %  --- 
05/05/2020 3233  16  0,49 %    4809  140  2,91 %  --- 
04/05/2020 3227  16  0,50 %    4804  138  2,79 %  --- 
03/05/2020 3220  16  0,48 %    4797  133  2,78 %  --- 
02/05/2020 3207  15  0,47 %    4790  128  2,67 %  --- 
01/05/2020 3190  15  0,48 %    4776  128  2,69 %  --- 
Le tableau complet est disponible ici
source: https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/ 



Le 14/05/20: Pr. Christian Perronne: et l'automédication

On reprend un rythme linéaire: le 14/05 est maintenant au bas du 13/05: le suite est donc plus bas...

Le 13/05/20: Pr. Christian Perronne: schyzophrènie multi-recidiviste

A le suivre on devient fou: l'automédication l'obsède. A chaque intervention publique il ressert sa pontifiante oukase. Il ne saurait en être autrement: A t'on jamais vu un Herr Professor, chef de Pole de surcroit, dire autre chose que Non à l'automédication, Nein, Nein, Nein!!!. Ils sont tous dans le même jus. C'est Magneto Serge: tu appuies sur le bouton et c'est ca qui sort. Sauf que l'hommne a un fond honnète... Cela nous change des rantanplans co-Labo-rateurs, pieds nickelés de la virologie pharisienne, dont il est facile d'exposer les plans sordides,... Il ment rarement... Oh... Ca lui arrive... (ex. le rapport, en anglais, sur ANRS-4D omet l'explication connue et reconnue des 3 malheureux petits échecs). Mais Bon... Alors là, il décroche l'OR OLYMPIQUE. Sa publication remarquable par ailleurs est un hymne à la juste médication indépendante. Perronne est honnète mais pas entièrement honnète. Sous ses hospices, nous avons les articles FASEB-1 et 2 de Leibowitch/Mattez. Si Perronne laissait le lecteur aller jusqu'au bout de la démonstration, ce blog, qui me peine tant à écrire, n'aurait pas de raison d'être. Les minables magouilleurs, ça tout le monde a maintenant compris, mais là c'est plus pervers.

L'article est formidable Hydroxychloroquine plus azithromycine: intérêt potentiel à réduire la morbidité hospitalière due à la pneumonie COVID-19 (HI-ZY-COVID) et Perronne ne cache rien ou alors si peu... Il faut lire! Vous allez apprendre des choses renversantes. Bon... HCQ/AT ca a marché chez lui, ca on avait compris. Mais il faut lire attentivement: pas de courbe de PCR...

Le 14/05/20: Pr. Christian Perronne: utile mais pas indispensable...

Si la vaste majorité des diagnostics COVID y ont été confirmés par PCR, Il n'y a pas de courbe de suivi... Raoult dit avoir fait 100.000 PCR, il a publié une mini étude de coin de table avec courbes PCR comparées. On verra s'il publie de quoi comparer le portage (durée d'infectiosité), argument qui nous avait convaincu, en premier lieu. Chez Perronne, rien de celà. Alvarez, au bout de quelques PCR, il sature... On n'est pas du tout dans le même environnement. C'est quand même un comble pour l'hopital phare de Stalingrad, qui fit changer de paradigme et substituer la charge virale (PCR) au bon vieux décompte des décès ou aggravations. Encore heureux que Perronne n'ait pas randomisé!

En contexte épidémique, avec des symptomes bien décrits, peut-on se passer de la PCR? Non si on la joue Raoult, Oui si on n'a que l'intention de traiter les cas symptomatiques (ex. Barbosa Esper), moins encore si on la joue Prophylaxie. Si vous n'avez pas de PCR sous la main, il ne vous reste que 2 options: la prophylaxie, ou le traitement à l'apparition des symptômes.

Le Scan Low dose: En tant que patient, l'hôpital présente un avantage: son plateau technique. Mais si ce plateau est saturé, donc rationné... La probabilité de pouvoir bénéficier d'un scan low dose de dépistage est faible... Autant dire, ça ne sert à rien d'aller dans cet hôpital...

Le Criblage à priori (l'inclusion, donc l'exclusion...): L'un des intérêts à l'Hétéro-médication, c'est un avis objectif sur l'éligibilité. Suis-je éligible? On fait un électrocardiogramme de dépistage. Quelle est la probabilité de découvrir, à cette occasion, un allongement de Qt, qui est un signe avant-coureur, plus ou moins pertinent. Les sujets à risque sont d'un certain âge et avec l'âge viennent les dépistages réguliers. On n'a donc pas découvert significativement de nouvelles situations cardiaques. Ce qui mène à la situation suivante: on va exclure du traitement les gens ayant un problème cardiaque identifié, dont la vaste majorité n'est pas nouvellement identifié, alors que ce sont très principalement ceux qui ont le plus besoin d'un traitement. On n'a pas cent mille alternatives. Un patient COVID, cardiaque, qui va à Garches va donc être exclu du (seul?) traitement qui pourrait le sauver d'un avenir des plus sombres: 1 'chance' sur 2 d'y rester. L'hydroxychloroquine n'est elle alors pas un moindre mal? Et laissez vous le médecin hospitalier choisir pour vous? Il n'y a pas de concentement éclairé à un traitement qu'on ne vous propose pas... Vous êtes pieds et poings liés, au bord du précipice et le vent souffle! Perronne a été plus malin que les autres... Il est vrai... Mais pour un Perronne, combien de crétins??

L'hydroxychloroquine, futile ou surdosée: laissez ainsi, votre vie aux mains de mauvais médecins (globalement, ils n'ont pas été fameux...), c'est leur laisser soit vous priver d'HCQ, soit de vous en filer pour 600 mg/j.. Pour les cardiaques, cela va déménager... Il y avait des alternatives et Perronne les décrit, profitons-en. Soit zapper HCQ, mais prendre AT, c'est la voie Perronne, soit demi-dose d'HCQ +AT, c'est la voie retenue par l'équipe Borba, dûment citée par Perronne, qui ouvre là un sujet interessant, occulté par Raoult. Raoult a publié des essais in-vitro HCQ, HCQ+ Azithromycine, HCQ+Doxycycline, avec un effet bluffant pour ces 2 dernières, où l'on imagine une synergie favorable. Oui... Mais Quid de Azithromycine seule? Avant de parler de synergie, in-vitro, il faut etudier A, seul, B, seul, enfin A et B ensemble. Et ca, Raoult en a fait l'économie.
Bien sûr le nombre de patients est faible, car Garches était bien seul, mais le bras AT (seul) performe globalement aussi bien que le bras HCQ/AT, et, chez Borba (Effect of High vs Low Doses of Chloroquine), HCQ 300mg + AT est meilleur que HCQ 600 mg/AT. Pour les cardiaques ou ceux qui le souspconnaient, il y avait une solution qui était: de ne pas prendre HCQ, ou alors juste un peu. Combien de médecins auront eu cette intuition? Le médecin qui se serait occupé de vous à Bichat, Tenon était-il dans ces dispositions? On peut donc penser qu'un médecin peut être au mieux inutile, et très souvent l'homme-qui-ne-vous-a-pas-sauvé-la-vie.

Perronne avec la bite et le couteau ne se démerde pas si mal... Mais quel désolant aveu de manque de moyens: pas assez de PCR, pas assez de scan petite dose, et... pas de médicament, par ordre du ministère (ça Perronne a eu le courage de le coucher noir sur blanc sur le papier). Raoult est plus pointu: les riches, les influents, les qui-ont-des-relations ont su avoir accès au traitement. Les bazanés, colorés, bigarrés, les sans-grades, les sans-dents auront ainsi été les plus affectés à New York comme à Londres.

Perronne: la malmédication, c'est la mort assurée: en creux il ereinte ses collègues, qui, il est vrai, ne brillèrent guère. D'une main il vous dit: la vaste majorité des infectiologues sont nuls à chier, et de l'autre, il vous dit non à l'auto-médication.
Il veut notre mort ou quoi ???

Raoult et la catapulte à merde: un temps bombardée d'ineptie pharisienne, Marseille renvoie l'ascenceur en publiant la 'performance' Pharisienne, en regard de la sienne. C'est 10 fois plus de morts pour une population 3 fois plus grande. L'heure des comptes a sonné... On verra cela demain...

Le 15/05/20: Raoult et les poursuites judiciaires

Dans un système qui traine son héritage judéo-chrétien comme un boulet, on ne peut à la fois prétendre au Mandarina et ruer dans les brancards. Cela vaut pour le PCC (Parti Communiste Chinois) comme pour la clique vaticane. Le bon peuple attend les intructions méssianiques des 'autorités' universitaires ou politiques, lesquelles, à défaut d'intelligence, feront preuve d'autori...tarisme. On voit comment, en Europe, les Etats protestants voisins ont une réponse moins idéologique que leurs voisins catholiques. C'est particulièrement flagrants aux USA: A New York, les communautés hispaniques, s'attroupant en des petites églises communautaires, y auront été l'amplificateur qu'a été chez nous La-Porte-Ouverte (Mulhouse), la secte machin-chose en Corée. Non! vos concitoyens ne vous remercient pas de vos futiles prières et vous invitent à cesser vos singeries délétères!

Perronne/Truchis ont un bras de contrôle, non intentionnel, qui doit sont existence non pas à la funeste ramdomisation alla Pialloux-Lacombe, mais grâce, dira-t-on, à l'imbécile décrêt Veran/Salomon:

L'Entretien surrealiste de Peronne, en pleine hystérie collective, est à lire, il est ici, et... Il y a tout.

Raoult: un prété pour un rendu... L'IHU publie la courbe Paris vs Marseille

VIH: les S+ autorisé à participer à un essai HCQ/AT, aux USA C'est publié ici. Remarque, c'est un peu normal, vu que c'est organisé par le groupe de recherche clinique SIDA (ACTG). Aux USA, il y a encore des cas... A Marseille, non... A contrario, L'Académie de Médecine vient de perdre une occasion de se taire, et de déplorer que de nombreux patients ont refusé d'entrer dans le groupe placebo, seul, selon la dite, à pouvoir étalir la Science; elle aurait pu préciser ont refusé d'entrer dans le groupe placebo, au peril de leur vie. Quand on précise un peu, on comprend mieux les patients et encore moins le gouteux de 'l'Academie'. Ils sont fous à lier!. Ecœurant cette idéologie d'utiliser un placebo sur une maladie qui peut aboutir au décès du patient en quelques semaines. Si le résultat est très efficace, on s'en fout de l'effet placebo.

Le 16/05/20: Modulation du pH et/ou inhibition spécifique

Vu du point de vue d'un micro-organisme de très petite taille, la cellule est un vaste continent. Un virus évolué, vient avec son camping-car équippé. Le VIH vient avec son propore inhibiteur de notre inhibiteur naturel (ABOPEC), le VIF. Sans vif, sa course se serait finie dans la poubelle de notre génome, consitué pour env. 10 % de vestiges retroviraux, divers, préhistoriques et incapacités. L'idée d'ajouter un inhiboïde artificiel, ciblant tel ou telle enzymne que le virus produit pour sa réplication est tentant, 'moderne' et on peut travailler à le rendre diablement efficace: c'est la Voie de l'Inhibition. Avec un peu de chance, on peut recycler un inhibitoïde existant, dont l'efficacité n'est pas optimisé, mais pas trop mauvaise: c'est la voie ATV (ou LPV, dans une moindre mesure...).

Pour bien faire, il faut prendre une 'banque' de molécules, et cribler par sélection successive. Cela demande des moyens enormes, inaccessibles à l'Institut de base. C'est ainsi que Merck a identifié l'acide Diketo contre l'intégrase. Seul BigPharma avait les moyens de cet investissement, et la molécule résultante, un peu optimisée, Raltegravir, arrive en 2007, soit 10 ans après Stalingrad. Une cible de choix est la RNA-polymérase, car, c'est une famille enzymatique commune aux Virus à ARN (donc pas au retrovirus...). La capacité à screener est au centre de cette stratégie: il y a des centaines de milliers de petites molécules synthetisables, et il faut tester plusieurs doses, et en plusieurs fois, avec des témoins: un travail pharaonique. Soit on y attèle mille petites mains (chinoises?), soit on y met un robot horriblement cher fabriqué par un megacapitaliste (américain?), ce qui nous laisse au milieu du gué, comme on le voit pour le VIH.

L'IHU et le screening accéléré, simplifié: Et il faut être sûr d'inhiber le bon virus... Demandez à Gallo, sur lequel avait misé Leibowitch, qui se fourvoya avec le HTLV... Concu pour pouvoir répondre au bio-terrorisme, l'IHU a developpé des méthodes ouvertes et rapides. Une vague épidémique, terroriste ou pas, est rapide, on n'est pas dans le temps du VIH...

Le 17/05/20: Modulation du pH et/ou inhibition spécifique (suite)


Alternativement à l'inhibition d'enzymes, on peut envisager une modification de l'environnement du virus, qui, dans le cas présent est la vacuole, une sorte de cellule dans la cellule. La cellule est sa maison, mais il va à la salle de bains pour faire ses petites affaires. Si on réduit la taille de la salle de bains, il fait moins de petits... Moins... Pas Zero... Donc l'effet sur la diminution réccurssive de la population est limité: cela prend quelques jours, et fonctionne moins bien sur des charges virales très très élevées.

HCQ comme adjuvant à l'intermittence Il existe bien un lien entre HCQ, la réplication, le éservoir et l'intermittence... Il est plutôt confus.
HCQ a été utilisé dans au moins trois circonstances VIH, en essai clinique, avec groupe de contrôle:
- VIH sans traitement, dans l'espoir de retarder l'initiation au traitement, avec des résultats dont l'interprétation est peut-être faussée; On y reviendra. C'est ici.
- VIH sous traitement ARV efficace, dans le but d'améliorer la réponse immunologique, avec des résultats en net contraste avec ce qui précède. C'est ici
- VIH sous traitement ARV efficace, dans un essai clinique Shock-and-Kill, notablement infructueux, mais remarquablement utile pour nous Au delà, HCQ semble avoir un effet bénéfique sur le diabète, VIH, l'arthrose, selon ce récapitulatif: HCQ a-t-elle des avantages au-delà des maladies légères.

Entretenir la chronicité



 Interactions suposées entre HCQ et les ARVs courants  (en cours... 05/05)
 Molécule  effet suspecté 
 Abacavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Emtricitabine  Aucun enregistrement correspondant 
 Lamivudine  Aucun enregistrement correspondant 
 Ténofovir  Aucun enregistrement correspondant 
 Efavirenz  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à l'éfavirenz. 
 Etravirine   Aucun enregistrement correspondant 
 Névirapine  Le métabolisme de la névirapine peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Rilpivirine  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Rilpivirine 
 Atazanavir  Le risque ou la sévérité de l'allongement de l'intervalle QTc peut être augmenté lorsque l'hydroxychloroquine est associée à Atazanavir 
 Darunavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Fosamprénavir  Aucun enregistrement correspondant 
 Lopinavir  La concentration sérique d'hydroxychloroquine peut être augmentée lorsqu'elle est associée au lopinavir. 
 Tipranavir  Le métabolisme de Tipranavir peut être diminué lorsqu'il est associé à l'hydroxychloroquine 
 Bictégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Dolutégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Elvitégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Raltégravir  Aucun enregistrement correspondant 
 Cobicistat  Aucun enregistrement correspondant 
 Ritonavir  La concentration sérique de Ritonavir peut être augmentée lorsqu'elle est associée à l'hydroxychloroquine 
 Maraviroc   Aucun enregistrement correspondant 
cave canem de rigueur ce blog n'est pas un conseil médical
(ce d'autant plus que la médecine s'est relevée médiocre) source: drugbank